WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Paris, la capitale de la France > Saint-Pierre de Montmartre
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Cathédrale Américaine de Paris
Cathédrale Notre-Dame de Paris
La Madeleine (orgue C.-Coll)
Le Louvre (oratoire: orgue Gonzalez)
N.-Dame-des-Blancs-Manteaux
N.-Dame-des-Victoires, orgue Kern
Sacré-Coeur (Montmartre)
Saint-Augustin: orgues
St-Etienne-du-Mont: orgue, vitraux
St-Eustache et son grand orgue
St-Germain-des-Prés
St-Germain-l'Auxerrois (orgues)
Saint-Gervais (l'orgue des Couperin)
Saint-Louis des Invalides, orgue
Saint-Louis-en-l'Île, église
St-Nicolas-des-Champs: orgue Clicquot
St-Nicolas-du-Chardonnet
Saint-Pierre de Chaillot, orgue
Saint-Pierre de Montmartre
Photos, St-Pierre, Montmartre
Photos: place du Tertre
Saint-Roch: orgue historique
St-Séverin (orgue, vitraux)
St-Sulpice, Paris (orgue C.-Coll)
Sainte-Clotilde (orgue, vitraux)
Sainte-Trinité: orgue C.-Coll
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Saint-Pierre de Montmartre


Eglise Saint-Pierre de Montmartre à Paris

Orgue Cavaillé-Coll - Mutin de St-Pierre de Montmartre. Cliché personnel (nov. 2012)

 

•   En sortant de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre en novembre 2012, nous avons visité la fameuse Place du Tertre et surtout l'émouvante église Saint-Pierre de Montmartre, l'un des plus anciens monuments religieux de Paris (18ème Arr.). C'est une église paroissiale, ce qui lui doit d'avoir échappé aux démolitions de la Révolution.

•   Un peu d'histoire: c’est sur la butte sacrée de Montmartre qu’au début du christianisme un premier sanctuaire fut construit sur l’emplacement de l’ancien lieu de culte païen, dédié à Lug (divinité celte), puis à Mercure par l’envahisseur romain. Saint Denis vint ensuite. C’est sur la colline qu’il fut, d’après la légende relatée par Hilduin, abbé de Saint-Denis au IXe siècle, décapité. Il affirma même que Denis fut le disciple de Clément, l’un des successeurs de Pierre, afin d’augmenter le prestige de son abbaye. Denis est la forme latine du grec Dyonisios, dieu de la renaissance et de l’éternel recommencement, de la fécondité, de la végétation et surtout de la vigne, plante sacrée, boisson des dieux. Les pentes de Montmartre furent, dès l’époque gallo-romaine, plantées de vignes. Les chrétiens des premiers siècles implantèrent donc une première église dédiée à Denis sur le mont. Elle était entourée d’une nécropole, dont quelques sarcophages mérovingiens datant du VIe siècle furent retrouvés. L’église fut ravagée par les Normands en 885 puis reconstruite en 944 à la suite d’un ouragan. Gauthier Payen et son épouse Hodierne, qui la tenaient de Bouchard IV de Montmorency, la cédèrent au prieuré Saint-Martin-des-Champs, dépendant de Cluny, vers 1096. C’est dans cet acte de cession que l’on voit apparaître la mention du Sanctum Martyrium, situé au bas de la butte.

•   L'Eglise Saint-Pierre de Montmartre, située au sommet de la butte Montmartre, est la plus vieille de toutes les églises de Paris. Elle fut consacrée en 1147 par le Pape Eugène III. Un grand mur sépara le choeur de l'église du reste jusqu'en 1906, ainsi une partie était destinée aux religieux et la deuxième partie était destinée aux messes conventionnelles. Son statut d'église paroissiale lui permit donc d'être épargnée pendant la Révolution. C'est la reine Adèle de Savoie qui commença à construire cette église vers 1133, et à sa mort, son tombeau y fut placé. De style roman et gothique à la fois, l'église attire touristes, artistes, personnalités qui viennent s'y recueillir, prier ou admirer la bâtisse et ses magnifiques vitraux. Elle a failli être détruite et c'est l'architecte Sauvageot qui s'occupa de sa restauration de 1899 à 1905. Dans le cimetière de l'église, environ 200 personnes sont enterrées, parmi les plus connues on a le sculpteur Jean-Baptiste Pigalle, Antoine Portal qui fut aussi fondateur de l'Académie de médecine en 1822 et le premier maire de Montmartre, Félix Desportes. Actuellement, le cimetière de l'église est ouvert au public uniquement le jour de la Toussaint. 

•   L'église Saint-Pierre-de-Montmartre est donc, comme Saint-Julien-le-Pauvre, l'une des plus vieilles de Paris. La colline est marquée par le souvenir des martyrs: saint Denis, saint Éleuthère et saint Rustique y auraient été décapités. Donc, en 1133, Louis VI le Gros et Adélaïde de Savoie font l'acquisition du territoire de Montmartre. Ils y fondent l'abbaye royale des moniales bénédictines. L'église abbatiale est consacrée en 1147 : la partie orientale est réservée au moniales, la partie ouest sert aux paroissiens. À la Révolution, l'abbaye de Montmartre est détruite. L'église, saccagée, est transformée en temple de la Raison. En 1814, ce sont les troupes russes qui l'occupent. Les soldats une fois partis, elle échappe à la démolition malgré son délabrement. Saint-Pierre est le seul témoin de la puissance de l'ancienne abbaye royale de Montmartre. Sur le plan architectural, ce lieu chargé d'histoire fait la jonction entre l'art roman et le gothique primitif. Depuis 1953, il est embelli par les magnifiques verrières de Max Ingrand qui illustrent, notamment, les grandes étapes de la vie de l'apôtre Pierre. Le choeur de l'édifice est encore fortement empreint de la beauté romane, avec toutefois des ogives anciennes et primitives. Quelques chapiteaux dans le transept et le choeur sont encore sous influence romane. Il y a aussi des colonnes antiques (en remploi) qui nous rappellent l'ancienneté du lieu. Dans le choeur, on remarque un autel exceptionnel (sutout par beau temps, en présence du soleil) de Jean-Paul Froidevaux (1977) [s’inspirant de la tradition des émaux du XIIe siècle, l’émailleur Jean-Paul Froidevaux a réalisé un nouveau mobilier pour le choeur: l’autel porte sur sa face antérieure l’image d’une vigne, symbole du Christ, et des  moulins, souvenir de Montmartre. Ses autres faces évoquent Saint Pierre, patron de cette église, Marie, et Saint Dominique]. La porte principale de l'édifice est est une création en bronze de l'artiste italien Tommaso Gismondi et posée en 1980. Il faut encore dire qu'un cloître fut construit au 13ème siècle, au flanc Sud de l'église. Saint-Pierre de Montmartre fut un lieu de pèlerinage et fut rénové au 15ème siècle, les voûtes ogivales remplaçant le plafond de bois. Le clocher remonte à 1697. La façade date de 1775.

•   Les orgues: l'orgue de tribune est un Cavaillé-Coll de 1868. Le buffet date du XVIIIe siècle et provient de l'église Saint-Pierre-aux-Arcis (autrefois sur l'Île de la Cité et détruite depuis la Révolution). Le buffet est particulièrement élégant et fin. Cet instrument modeste comporte deux claviers et un pédalier. Le facteur C. Mutin, successeur de C.-Coll, ajouta deux jeux à cet orgue: il passa de ce fait de 10 jeux à 12 jeux avec un pédalier indépendant, alors que C.-Coll l'avait prévu et livré en tirasse.


•   Composition des jeux de l'orgue C.-Coll - Mutin de St-Pierre de Montmartre [selon le site:  //orgue.free.fr/  ]:

Grand-Orgue: Bourdon 16', Montre 8', Flûte 8', Prestant 4'.

Récit expressif: Bourdon 8', Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte octaviante 4', Plein-Jeu III rangs, Trompette 8', Basson-Hautbois 8'.

Pédalier: Soubasse 16'.

Accessoires: accouplement Réc./GO en 16' et 8'. Tirasses: GO, Réc. Trémolo sur tout l'orgue. Appel d'anches au Récit. Buffet classé Monument Historique. Claviers de 56 notes. Pédalier de 30 notes ne comptant primitivement, avant Mutin, que 18 notes en tirasse.


•   Liens Internet et références

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:StPierreParis.jpg (vue de l'église St-Pierre depuis le Sacré-Coeur),

    -  http://www.sacred-destinations.com/france/paris-st-pierre-de-montmartre (lien essentiel),

    -  http://www.saintpierredemontmartre.net/ (lien paroissial),

    -  lien concernant le Patrimoine de Paris avec de beaux clichés (©): cliquer ici

    -  http://www.cavaille-coll.fr/ (site sur C.-Coll),

    -  chapiteaux et architecture: cliquer ici ,

    -  http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0003211 (architecture),

    -  http://orgue.free.fr/a18o8.html (lien pour l'orgue),

    -  série de photos concernant cette église: cliquer ici ,

    -  https://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Paris/Paris-Saint-Pierre-de-Montmartre.htm (histoire et photos),

    -  http://paris1900.lartnouveau.com/paris18/eglises/eglise_st_pierre_montmartre.htm (autre rubrique),

    -  http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2012/12/15/25928486.html (autre lien historique bien fait),

    -  https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_du_Tertre (Place du Tertre).


•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel de l'orgue C.-Coll - Mutin de l'église St-Pierre de Montmartre (novembre 2012, à Paris. Les autres clichés personnels figurent dans les rubriques suivantes: "photos 1, église" et "photos 2, Place du Tertre", rubriques attenantes à cette page de texte.  


Vue extérieure de la façade de cette église: ci-dessous, à droite

Vue de la façade. Cliché personnel


Vue intérieure de la nef: ci-dessous, à droite

Vue intérieure. Cliché personnel


Vue de l'autel de Jean-Paul Froidevaux (1977): ci-dessous, à droite

Autel de Jean-Paul Froidevaux (1977). Cliché personnel


Vue de la porte en bronze de Tommaso Gismondi, posée en 1980: ci-dessous, à droite

Porte d'entrée en bronze: Tommaso Gismondi, posée en 1980. Cliché personnel


Emplacement de l'église à Montmartre: ci-dessous, à droite

L'église St-Pierre, juste à côté du Sacré-Coeur. Crédit: http://www.cityzeum.com/plan/montmartre-quartier

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage