WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Nantes, la cathédrale, orgues
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Photos, cathédr. de Nantes
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Nantes, la cathédrale, orgues


Nantes, la cathédrale et ses orgues

Nantes, cathédrale, la nef. Crédit: //fr.wikipedia.org/
La cathédrale de Nantes et ses orgues : l'actuelle cathédrale eut sa première pierre posée en 1434. Avaient précédé ce monument des édifices dès l'an 568, puis une cathédrale romane dont il reste la crypte. La cathédrale gothique eut sa nef entreprise en 1518 et les voûtes furent terminées vers 1628. Le choeur fut commencé en 1650.

C'est donc l'une des dernières cathédrales gothiques de France. Elle mesure 102 m de long à l'intérieur et 37,50 m de hauteur sous voûtes. L'église eut à souffrir des bombardements de juin 1944. Elle fut même fermée, à cette époque, pendant quelque temps. Heureusement, le grand orgue put être conservé. Il n'y a pas de chapiteaux dans la nef: c'est une caractéristique de la toute fin du gothique.

Un incendie, en 1972, ravagea une partie de l'édifice qui fut ensuite réparé pendant au moins 2 ans. Histoire des orgues : dès 1619 , on parle d'un orgue (facteur Jacques Girardet) à la cathédrale de Nantes. Il avait 27 jeux avec 2 claviers et pédalier. Cet orgue, dont on a gardé quelques tuyaux dans l'instrument actuel, fut agrandi par le facteur Lépine en 1768 (adjonction d'une Bombarde). Le fameux François-Henri Clicquot , "Facteur du Roy", fit une révision et des améliorations à cet orgue en 1784. A l'époque Clicquot, le Grand Orgue de Nantes comptait 5 claviers et 49 jeux. L'orgue fut sauvé de justesse à la Révolution. L'orgue se dégradait. En 1866 , Merklin-Schutze firent quelques modifications mineures, essentiellement sur l'alimentation en vent. L'orgue ne bouge plus jusqu'en 1933. Le facteur Debierre fait alors une restauration pas trop profonde, transformant la traction de mécanique en pneumatique. Après la guerre et les bombardements, le facteur Beuchet-Debierre restaure le grand orgue en 1971 . La traction devient électropneumatique sur 4 claviers et 74 jeux. L'orgue est actuellement en état de fonctionner mais une restauration devient nécessaire, surtout après l'incendie de 1972, où l'eau déversée par les pompiers, provoqua quelques dégâts aux boiseries et à des tuyaux en bois. L' orgue de choeur : c'est un instrument de Louis Debierre datant de 1896 . Ce facteur résidait à Nantes. L'orgue est à traction mécano-électro-pneumatique. Très abîmé par les bombardements, l'orgue de choeur fut repris par la maison Gloton. Après l'incendie de 1972, il fallut attendre 1985 pour l'entendre à nouveau (maison Renaud). Cet instrument de choeur fut classé et ensuite entièrement restauré par Renaud en 1993 . Site Internet divers à ouvrir (les liens sont fragiles en France):


Notes sur le Grand Orgue : ce Grand Orgue compte actuellement 4 claviers, un pédalier, 74 jeux sur 104 rangs. Une restauration est prévue avec une extension à 89 jeux sur 125 rangs. La traction est actuellement électro-pneumatique. Dans cet orgue, actuellement, on compte encore 15 jeux Clicquot au Grand Orgue , 9 jeux Clicquot au Positif , 4 jeux Clicquot au Récit expressif , 4 jeux Clicquot au clavier de Bombarde , et 4 jeux Clicquot à la Pédale . Cet orgue est actuellement basé sur une Soubasse de 32'. Ce qui fait la valeur de cet instrument, c'est le fait que les interventions assez réservées des différents facteurs restaurateurs, y compris Beuchet-Debierre en 1971, ont permis de préserver un ensemble de jeux Clicquot important (Cornets, Trompettes, Clairons, Cromorne, Cymbale, Tierce, Nazard, Soubasse...), notamment dans les anches .


Composition de l'orgue de choeur :

Grand-Orgue : Bourdon 16', les 8' (Montre, Flûte harmonique, Bourdon), Montre 4', Plein-Jeu 4r, Trompette 8'.

Positif : les 8' (Salicional, Bourdon, Trompette), Prestant 4', Doublette 2', Cornet 2-6r, Fourniture 4r, Clairon 4'.

Récit expressif
: les 8' (Flûte traversière, Cor de nuit, Gambe, Voix céleste, Cormorne, Basson-Hautbois, Trompette), Flûte octaviante 4', Octavin 2', Clairon 4'.

Pédalier : les 16' (Contrebasse, Soubasse, Bombarde), Basse 8', Dolce 8', Flûte 4'.

Une belle composition très caractéristique de l'orgue français de la fin du 19ème siècle.

 

En guise de vignette agrandissable , nous donnons une vue de la nef et du choeur de la cathédrale de Nantes . Cliquer sur l'image pour l'agrandir. [Crédit: //fr.wikipedia.org/].


Composition de l'orgue, cathédrale de Nantes: ci-dessous, à droite

Voici les jeux. Crédit actuel: http://www.orgue-nantes.com/orgue-nantes-stpierre.htm

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage