WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Photos (St-Maximin)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)


Saint-Maximin-la-Sainte-Baume en Provence: orgue Jean-Esprit Isnard

Le grand orgue J. E. Isnard de Saint-Maximin (France, Var). Cliché personnel (sept. 2011)




•   Lors de notre séjour en Provence-Côte-d'Azur, en septembre 2011, nous avons visité la belle Basilique de Saint-Maximin (Département du Var).

•   Rappel historique: chassée de Jérusalem par la persécution juive contre les premiers chrétiens, en même temps que son frère Lazare et sa soeur Marthe, Marie-Madeleine aborda, en Provence, aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Elle participa ensuite à l'évangélisation de la Provence puis se retira dans une grotte du massif de la Sainte-Baume. Marie-Madeleine serait morte dans les bras de Saint-Maximin, évêque d'Aix-en-Provence. Ses reliques furent enfouies à Saint-Maximin et finalement cachées dans une crypte contenant d'autres reliques de saints de Provence. La crypte fut construite vers le 4ème siècle, puis recouverte vers 710-716, pour protéger les précieux restes de l'arrivées des Sarrasins. Ces reliques furent oubliées jusqu'à ce que Charles II d'Anjou (futur roi de Sicile) les redécouvre, en 1279. Le pape Boniface VIII et Charles II décidèrent alors de construire une Basilique immense, digne d'être un reliquaire pour Sainte Marie-Madeleine. La construction de l'édifice imposant commença vers 1295, avec celle du couvent jouxtant la Basilique. La garde des reliques fut confiée aux Frères Prêcheurs, les Dominicains, installés dans le couvent jusqu'en 1957. Les travaux de la Basilique furent interrompus puis reprirent, en plusieurs fois, jusqu'en 1532 (c'est-à-dire dans l'état actuel). L'édifice est immense: il mesure près de 73 m de long dans la nef avec une hauteur sous voûte de 29 m. Le choeur et les 5 premières travées de la nef furent édifiés entre 1295 et 1316. C'est le plus bel exemple de style gothique en Provence.

•   L'orgue de Saint-Maximin: en 1772, le père Etienne, prieur du couvent, et le frère Jean-Esprit Isnard (1707-1781) signent un devis et une convention de commande pour la construction du grand orgue de Saint-Maximin [le lecteur trouvera dans le lien suivant des renseignements sur les facteurs d'orgues Isnard, établis dans la région]. Dans le contrat, frère Jean-Esprit Isnard devenait aussi propriétaire de l'ancien orgue Galeran-Eustache (deux facteurs ayant aussi oeuvré à la cathédrale de Montpellier, notamment). Frère Isnard était moine convers dominicain au couvent de Tarascon en Provence, depuis 1742, et possédait une grande expérience dans l'art de la facture d'orgues. Les témoignages très favorables au sujet de ses travaux se multiplièrent dès 1742. Frère Isnard était contemporain d'un autre grand facteur d'orgues: Dom Bedos de Celles (bénédictin) [consulter le lien suivant]. De 1772 à 1774, avec l'aide de son neveu Joseph et d'une vingtaine d'ouvriers, frère J.-E. Isnard se mit à la construction du grand orgue de la Basilique de St-Maximin. Il fallut d'abord élever une tribune à 7 m de hauteur, en Ouest de la nef. L'orgue de Saint-Maximin est un pur chef-d'oeuvre de l'orgue classique français du dernier quart du 18ème siècle. Il a été conservé intact, ayant notamment échappé aux graves dégradations de la Révolution, de la Terreur et aux tentatives de romantisation du 19ème siècle. Les religieux durent partir en mars 1791 et la basilique servit d'entrepôt (fourrages, vivres...). Cet orgue extraordinaire, symbole incomparable de la grande époque de l'orgue classique en France, fut restauré. Depuis le rachat du couvent par le père Lacordaire, en 1859, des modifications furent apportées à l'instrument (accouplements des claviers, pédalier, soufflerie...). Heureusement, en 1953, l'orgue dans son entier est classé. Un premier relevage complet de l'orgue eut lieu en 1954, par le facteur Pierre Chéron. La restauration suivante remonte à 1986-91, par le facteur Yves Cabourdin. A cette occasion, on eut le soin de reconstituer divers éléments de l'instrument dans leut état d'origine. Notamment, on refit les 4 claviers. Les tuyaux d'origine ont été intégralement conservés. Le titulaire de cet instrument est actuellement, et depuis 1961, l'organiste renommé Pierre Bardon (valable encore en 2011, à la rédaction du présent texte).


•   Composition des jeux du grand orgue J.-E. Isnard de Saint-Maximin en Provence [selon les sources assez nombreuses donnant cette composition, après la restauration de Y. Cabourdin]

Positif de dos (premier clavier, 50 notes, sans premier Ut#): Montre 8', Bourdon 8', Flûte 4'-8', Prestant 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Quarte de Nazard 2', Tierce 1 3/5', Larigot 1 1/3', Cornet V rangs, Fourniture III rangs, Cymbale III rangs, Trompette 8', Cromorne 8', Clairon 4'. 

Grand-Orgue (deuxième clavier, 50 notes, sans premier Ut#): Montre 16', Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Gros Nazard 5 1/3', Prestant 4', Grosse Tierce 3 1/5', Cornet V rangs, Grosse Fourniture II rangs, Founiture IV rangs, Cymbale IV rangs, Trompette 8', Trompette en chamade (Dessus) 8', Voix humaine 8', Clairon 4'.

Résonance (troisième clavier et pédales, 50 notes, sans premier Ut #): Flûte 16', Flûte 8', Flûte 8' (Dessus), Flûte 4', Cornet V rangs, Bombarde 16', Première Trompette 8', Deuxième Trompette 8', Trompette en chamade 8' (Dessus), Clairon 4'. Pédalier en tirasse permanente sur ce clavier de Résonance.

Récit (quatrième clavier, 32 notes): Cornet V rangs, Trompette 8', Hautbois 8'.

Pédalier: en tirasse permanente sur le clavier de Résonance. Ne possède pas de jeux indépendants. Le pédalier compterait 32 notes (C-g'). Une unique source indique un pédalier de 25 notes, ce qui ne nous paraît pas correct. Les autres sources mentionnent un pédalier de 32 notes. Monsieur Yves Cabourdin, facteur d'orgues, nous a répondu directement ce qui suit, par courrier électronique: " L'ambitus du pédalier à l'Allemande de Saint Maximin va de Do1 (sans Do#1) à Sol 3  soit 31 notes; on peut mettre un autre pédalier à la Française de l'ambitus d'origine et qui va de Do1 (sans Do#1) à Si 2 soit 23 notes ". Remarquable précision du facteur responsable de la restauration de ce prestigieux instrument ! Nous l'en remercions vivement.   

Accouplements: à tiroir pour II/III et I/II. Tremblant fort et Tremblant doux. Etendue des claviers: C-d''' . Tempérament: fut inégal lors de la construction et "égalisé" au 19ème siècle (remis selon une "partition" pouvant se rapprocher du ton d'origine lors des travaux de Y. Cabourdin). Le La est à 415 Hertz environ.

[Se rappeler notre rubrique sur les noms des jeux de l'orgue: cliquer ici ]. Deux notes concernant le pédalier: cliquer ici et aussi ici .


•   Liens divers, littérature:  

    -  brochure: Les Grandes Orgue, Basilique Sainte-Marie-Madeleine, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, éditions Edisud, Aix-en-Provence, 2000, 2008 (29 pages).

    -  dépliant: Basilique Sainte-Marie-Madeleine, historique, description (disponible sur place)

    -  http://www.st-maximin.fr/ (site officiel de Saint-Maximin), monuments: voir ici,

    -  façade de la Basilique: cliquer ici

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/smaximinp.html (site canadien),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/smaximinp1.html (photos de ce site canadien),

    -  photos de cet orgue dans le site de Y. Cabourdin: cliquer ici (©) , 

    -  Marie-Madeleine: cliquer ici

    -  http://orgue.free.fr/of608.html (autre rubrique sur cet orgue),

    -  http://www.youtube.com/watch?v=AVwN4gcKNWc (audio-vidéo de cet orgue),

    -  http://www.youtube.com/watch?v=WlfcuawEUvg&feature=related (intéressantes explications du titulaire à la console).


•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons en ligne un cliché personnel de l'orgue Isnard de la Basilique de Saint-Maximin (Provence, Var). Les autres clichés personnels figurent dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte. 


Vue extérieure de la façade de la Basilique: ci-dessous, à droite

Vue extérieure de la façade d'entrée. Cliché personnel


Autre vue extérieure: ci-dessous, à droite

Autre vue extérieure au Sud. Cliché personnel


Vue intérieure de la vaste nef de Saint-Maximin: ci-dessous, à droite

Vue intérieure de la nef. Cliché personnel


Vue de la chaire: ci-dessous, à droite

Vue de la chaire. Cliché personnel


Situation géographique de Saint-Maximin: ci-dessous, à droite

Situation géographique. Crédit: http://www.viamichelin.fr/web/Cartes-plans/Carte_plan-Saint_Maximin_la_Sainte_Baume

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage