WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Paris, la capitale de la France > St-Séverin (orgue, vitraux)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Cathédrale Américaine de Paris
Cathédrale Notre-Dame de Paris
La Madeleine (orgue C.-Coll)
Le Louvre (oratoire: orgue Gonzalez)
N.-Dame-des-Blancs-Manteaux
N.-Dame-des-Victoires, orgue Kern
Sacré-Coeur (Montmartre)
Saint-Augustin: orgues
St-Etienne-du-Mont: orgue, vitraux
St-Eustache et son grand orgue
St-Germain-des-Prés
St-Germain-l'Auxerrois (orgues)
Saint-Gervais (l'orgue des Couperin)
Saint-Louis des Invalides, orgue
Saint-Louis-en-l'Île, église
St-Nicolas-des-Champs: orgue Clicquot
St-Nicolas-du-Chardonnet
Saint-Pierre de Chaillot, orgue
Saint-Pierre de Montmartre
Saint-Roch: orgue historique
St-Séverin (orgue, vitraux)
Photos St-Séverin: orgue, église
Photos St-Séverin: vitraux
St-Sulpice, Paris (orgue C.-Coll)
Sainte-Clotilde (orgue, vitraux)
Sainte-Trinité: orgue C.-Coll
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
St-Séverin (orgue, vitraux)


Paris, église Saint-Séverin: orgue splendide, vitraux remarquables

Vue du Grand Orgue de l'église Saint-Séverin à Paris. Cliché personnel (nov. 2009)






•  Lors d'un déplacement à Paris, début novembre 2009, nous avons eu l'occasion de visiter l'église Saint-Séverin, dans le Quartier Latin.

•  Saint-Séverin, église parisienne, histoire: ce sanctuaire, extrêmement attachant, est la plus belle église de style gothique flamboyant à Paris, à quelques pas de la place St-Michel et du Boulevard St-Germain. A l'emplacement de l'actuel édifice, se trouvait, vers le 6ème siècle, un oratoire où un ermite, du nom de Séverin vivait et priait (ceci remonte au temps de Childebert Ier). Une basilique fut élevée, plus tard, à cet endroit. Elle fut détruite par les Vikings. Une église paroissiale fut reconstruite dès le 11ème siècle et transformée au 15ème siècle dans un style gothique flamboyant magnifique, mais la base du clocher laisse encore voir la simplicité et la robustesse issues des fondations de style roman tardif. La façade primitive de St-Séverin était sobrement décorée, à l'origine, d'une triple baie ogivale. La riche façade sculptée actuelle provient de la démolition de l'église Saint-Pierre-aux-Boeufs, en 1837 (percement de la rue d'Arcole).

•  St-Séverin possède une nef sans transept mais pourvue de doubles collatéraux. L'église mesure 60 m de long et le vaisseau comporte 8 travées. Les doubles bas-côtés se poursuivent par un double déambulatoire, entourant le choeur. Le réseau compliqué des nervures du déambulatoire dédoublé a offert, aux architectes de la fin du gothique, la possibilité de créer un remarquable pilier central où les nervures se poursuivent en une spirale garnissant l'entier de cette colonne centrale (le "palmier" ou pilier tors). Les nombreuses chapelles latérales furent édifiées du 15 eu 16ème siècle. En 1681, la duchesse de Montpensier (la "Grande Mademoiselle", cousine germaine de Louis XIV) fit décorer le choeur par placage de marbre classique dessiné par Charles le Brun, Peintre du Roi. Au 18ème s., le triforium gothique fut percé et ajouré de baies porteuses de vitraux. Le choeur compte 3 travées qui prolongent les travées de la nef.

•  Vitraux: St-Séverin est l'une des églises de Paris les plus riches en vitraux historiques. Autour de l'abside, en hauteur, on remarque des vitraux de la fin du 15ème siècle. D'autres datent du début du 16ème s. Comme le témoigne une plaquette à disposition dans l'église: St-Séverin réunit en ses murs pas moins de sept siècles de l'art du vitrail. Les vitraux gothiques des fenêtres hautes sont les plus anciens (2ème moitié du 15ème s.). En partie caché par le grand orgue, le grand vitrail de la rose occidentale représente l'arbre de Jessé (vers 1482). Les vitraux du choeur, en hauteur, remontent à 1450 environ. Tous les vitraux des fenêtres hautes de la nef sont du 15ème s. Certains vitraux placés dans des fenêtres à doubles lancettes, au fond de l'église, en Ouest, remontent à 1377-78 (ces vitraux furent fortement restaurés au 19ème s.). Après cette riche collection de vitraux des 14, 15 et 16èmes siècles, St-Séverin renferme un riche patrimoine du vitrail religieux au 19ème siècle. Dès 1848, des vitraux sont placés au rez-de-chaussée ainsi que dans les ouvertures Nord et Est de l'étage intermédiaire (ils émanent principalement du dessinateur et verrier Emile Hirsch). La 3ème collection de vitraux à St-Séverin est la fameuse galerie de vitraux contemporains du peintre Jean Bazaine (commande faite par le curé P. Alain Ponsar, en 1966). Posés en 1970, les 8 baies vitrées de Bazaine ornent les fenêtres gothiques du déambulatoire, en remplacement de vitraux du 19ème siècle qui furent déposés. Ces vitraux non figuratifs évoquent les 7 sacrements de l'Eglise. Les deux baies centrales, à dominante bleue, sont dédiées au Baptême

•  Le Grand Orgue: dès le 14ème siècle, un orgue est mentionné à St-Séverin. Il fut remplacé au 16ème siècle. Au 17ème siècle (vers 1626) le facteur Valéran de Héman travaille aux orgues de St-Séverin (tout comme il a travaillé à Notre-Dame de Paris, en 1620). Les facteurs Charles et Alexandre Thierry intervinrent à St-Séverin vers 1670 et terminèrent la restauration des orgues en 1673 (l'orgue a alors 29 jeux). Michel Forqueray est nommé organiste au début du 18ème siècle. Il obtient la construction d'une tribune neuve et d'un orgue neuf. Le marché date d'avril 1745. Le buffet est exécuté par François Dupré, menuisier, et J.-François Fichon, sculpteur. Ce buffet est très remarquable (de style Louis XV). L'orgue sera construit par le facteur Claude Ferrand auquel on demandera de réutiliser au mieux le matériel sonore ancien. L'instrument était pourvu d'un Positif de dos. Il fut reçu en 1748. Comme titulaire, Nicolas-Gilles Forqueray succède à son oncle et se retire à son tour, en 1762, au profit de son neveu Nicolas Séjan. Ce dernier resta organiste jusqu'à la chute de l'Ancien Régime. L'église est alors transformée en usine à salpêtre ! C'est la beauté de son buffet qui sauva l'orgue de la démolition. Mais à l'issue de la tourmente révolutionnaire, l'orgue est muet. Le facteur Dallery père est appelé à son chevet, en 1807 puis en 1825. Il ajouta quelques jeux, encore dans l'esprit du 18ème siècle. Au terme du 19ème siècle, en 1889, c'est une reconstruction complète que se voient confiée les facteurs Abbey, fils de Jean Abbey (avec remploi d'une grande partie de la tuyauterie ancienne, ceci par mesure d'économie). Mais la réharmonisation des tuyaux anciens les dénaturèrent profondément. Le Positif, vidé, fut scié pour permettre l'installation d'une nouvelle console indépendante. L'orgue est devenu symphonique, même si le buffet demeura de style Louis XV. De grands organistes vinrent improviser sur cet instrument: Gabriel Fauré, Camille Saint-Saens, notamment. La Guerre de 39-45 interrompit tous les travaux, l'orgue ayant été abîmé par des réfections de la façade de l'église. En 1964, l'instrument est à bout de souffle. Des projets de reconstruction néo-classique furent écartés au profit d'un devis présenté par le grand facteur strabourgeois Alfred Kern (en décembre 1959). Kern, associé sur ce chantier avec Philippe Hartmann, reconstruisit un Grand Orgue, avec les sages conseils de Michel Chapuis, orgue qui ne devait pas être néo-classique. L'instrument est achevé en 1964 et inauguré par Michel Chapuis, Francis Chapelet et Jacques Maréchal. Le Positif fut reconstruit et équipé d'un sommier neuf. Il répond, classiquement, au premier clavier. Le clavier de Grand-Orgue est au niveau 2. Il y a un clavier de Résonance qui vient magnifiquement épauler le clavier de Grand-Orgue. Et enfin, au niveau de la tribune, dans le soubassement de l'orgue se trouve les jeux d'Echo. La console est remise dans la position dite "en fenêtre" et permet à la mécanique des facteurs Kern et Hartmann de développer toute sa finesse. L'orgue de St-Séverin est considéré comme l'une des très grandes réussites de la facture d'orgues Kern et Hartmann de la seconde moitié du 20ème siècle. Cet orgue avait été déjà revu par le facteur Kern en 1984 (quelques modifications). En 2011 (inauguration en nov. 2011) le facteur Quentin Blumenroeder a restauré l'instrument sans rien changer (il nous aimablement donné tous les renseignements techniques, en oct. 2011, par courrier électronique).

•  L'orgue de choeur: voici un joli petit instrument du facteur Hartmann, datant de 1966. Il comprend un clavier de 56 notes et un pédalier en tirasse. Il comprend les jeux suivants, relevés par nos soins: Bourdon 8' (Basses et Dessus), Principal 8' (Basses et Dessus), Montre 4' (Basses et Dessus), Doublette 2' (Basses et Dessus), Flûte 4' (Basses et Dessus), Cymbale III, Dessus de Cornet III, Tremblant. Soubasse 16', Flûte 8' (ces deux derniers jeux pour la Pédale). Les tirants des Basses de jeux sont à gauche du clavier, et ceux des Dessus à droite du clavier.


•  Composition du Grand Orgue de Saint-Séverin (selon sites:  //pagesperso-orange.fr/organ-au-logis/Pages/Abecedaire/ et orgue.free.fr/ avec corrections de M. Q. Blumenroeder en 2011):

I. Positif (56 notes): Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Flûte à cheminée 4', Nasard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Larigot 1 1/3', Fourniture V-VI 1', Cromorne 8', Trompette 8'. 

II. Grand-Orgue (56 notes): Montre 16', Montre 8', Flute conique 8', Prestant 4', Doublette 2', Fourniture V 2', Cymbale IV 2/3', Cymbale-Tierce II, Cornet V, Trompette 8', Musette 8', Clairon 4'.

III. Résonance (56 notes): Bourdon 16', Quintaton 8', Bourdon à cheminée 8', Flûte conique 4', Grosse Tierce 3 1/5', Nasard 2 2/3', Quarte 2', Sifflet 1', Tierce 1 3/5', Cornet V, Voix humaine 8', Hautbois 8'.

IV. Echo (56 notes): Viole de Gambe 8', Unda Maris 8', Bourdon 8', Principal 4', Flûte à fuseau 4', Doublette 2', Quarte 2', Sesquialtera II, Cymbale IV-V 1', Trompette 8', Clairon 4' (= remplacé par un Sifflet 1' en 1984).

Pédalier (30 notes): Flûte 16', Soubasse 16', Bourdon 8', Principal 8', Principal 4', Nachthorn (Cor de nuit, à cheminée) 2', Fourniture V, Cymbale IV, Douçaine 32', Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Accessoires: Tremblant au Positif, Tremblant à la Résonance, Tirasse pour II. Tirasse pour III. Accouplements: I/II, III/II, II/III, IV/III. Expression Echo. Appels: anches de Pédale, Mixtures de Pédale, Anches de GO, Mixtures de GO, anches et mixtures du Positif, anches et mixtures de l'Echo. Tuyaux +/- anciens, anciens remaniés. Tuyaux de Abbey. Tuyaux neufs. Selon les sources, il peut exister de petites différences concernant la composition des jeux de cet orgue, mais la composition des jeux que nous donnons ci-dessus nous a été confirmée comme exacte par le facteur Q. Blumenroeder en 2011.  


•  Liens Internet, brochures

    -  brochure: Sept siècles de vitraux à l'Eglise Saint-Séverin, réalisation de William-Jean de Vandière, Colette Marsan, Gérard Guillier et les paroissiens de St-Séverin. En vente à l'église. Brochure bien documentée (23 pages, en couleurs).

    -  brochure: Patrimoine Sacré de Paris, Guide de visites d'églises 2009, Art, Culture et Foi, Association culturelle subventionnée par la Ville de Paris, 2009 (voir page 19).

    -  dépliant: Orgue de Saint-Séverin à Paris, dépliant historique à disposition à l'église (d'après P. Hardouin).

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/sseverinp.html (lien canadien en français),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/sseverinp1.html (photos pour le lien ci-dessus),

    -  http://paris1900.lartnouveau.com/paris05/eglise_st_severin.htm (rubrique historique, © sur les photos),

    -  http://orgue.free.fr/a5o11.html (le grand orgue),

    -  http://orgue.free.fr/a5o11bis.html (l'orgue de choeur),

    -  http://www.parisbestlodge.com/saintseverin.html (suite de photos avec copyright, ©),

    -  nombreuses photos de St-Séverin (©): cliquer ici .


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (nov. 2009) du Grand Orgue Kern de l'église St-Séverin à Paris. Les autres clichés personnels figurent dans deux rubriques attenantes à cette page de texte: " photos orgue, église " et " photos vitraux ". 


Vue intérieure de l'église St-Séverin: ci-dessous, à droite

Vue de la nef de St-Séverin. Cliché personnel (nov. 2009)


Vue de la façade de l'église St-Séverin: ci-dessous, à droite

Vue de la façade de l'église. Cliché personnel (nov. 2009)


Situation dans Paris du quartier de St-Séverin: ci-dessous, à droite

Situation du quartier de St-Séverin dans Paris (encadré rouge). Crédit: //wikitravel.org/fr/Paris/5%C3%A8me_arrondissement

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage