WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)


Cathédrale Saint-Pierre de Poitiers: Grand Orgue Clicquot (1790)

Grand Orgue Clicquot de la cathédrale de Poitiers. Crédit: www.uquebec.ca/~uss1010/orgues/france/





•  Cathédrale de Poitiers: la cathédrale Saint-Pierre actuelle remplace une ancienne église construite par le comte Guillaume V et consacrée en 1024. Elle fut détruite au cours du 12ème s. On reconstruit une nouvelle cathédrale dès 1162 (avec le concours d'Aliénor de Guyenne et de son époux Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre). Le maître-autel est consacré en 1199. La cathédrale se construit assez lentement, puisqu'elle n'est consacrée et dédicacée qu'en 1379. Cette église vénérable fut pillée par les Anglais en 1346, ravagée par les Protestants en 1562, bombardée par les troupes de Coligny en 1569 et encore pillée à la Révolution.

L'église actuelle mesure 90 m de long à l'intérieur et 27 m de haut sous la voûte. Elle se compose d'un vaisseau rectangulaire, légèrement trapézoïdal car les murs latéraux ne sont pas exactement parallèles. L'église ne possède pas de transept, mais 2 chapelles latérales rectangulaires (nord et sud), qui font office de transept. Les travées du choeur remontent à la fin du 12ème siècle. Les travées de la nef furent commencées tout à la fin du 12ème s. et continuées durant le 13ème s. Les voûtes de la nef sont plus hautes de 5 m par rapport à celles du choeur. Les vitraux du choeur sont les plus remarquables (datent du 12ème s., en partie). La façade occidentale est encadrée de 2 tours massives des 15 et 16èmes siècles, tours qui vraisemblablement sont restées inachevées. Trois portails ouvrent les 3 nefs en façade: les sculptures de ces portails datent de la fin du 13ème s. Le chevet de la cathédrale est à mur plat, avec absidioles, divisé en 3 étages avec des baies en plein cintre. Les bas-côtés se terminent chacun par une abside: on est donc en présence d'une structure plutôt "basilicale", nettement héritée de l'art roman.


•  Les orgues: il y aurait eu un premier orgue dans cette église de Poitiers déjà vers 1365. Vers 1460, Pierre de Montfort, bénédictin, avait construit un orgue, également proposé comme modèle pour Chartres. Lors du sac de Poitiers par les Gascons, en 1562, la cathédrale fut pillée et l'orgue détruit. Le chapitre fit construire un orgue en 1611 par Crespin Carlier. Il fut reçu par Jean Titelouze, organiste à Rouen.

Cet orgue de Poitiers passait à l'époque pour l'un des plus remarquables du Royaume de France. Dans la nuit du 25 décembre 1681, un foyer, mal éteint, servant à l'organiste et aux souffleurs pour se réchauffer provoqua un incendie qui détruisit l'orgue. Une campagne de construction fut entamée de 1770-78: il fallait construire une tribune pour édifier un nouvel orgue. Le bois utilisé pour le futur orgue fut coupé vers Smarves et Ligugé. Le facteur français le plus fameux du moment, François-Henri Clicquot, fut désigné pour monter un orgue selon des plans et un devis proposés: construire un instrument avec un "grand seize pieds" contenant 44 jeux et 4 claviers et un pédalier de 28 "marches". Le devis accepté, les travaux purent commencer rapidement. Le buffet fut dessiné par Clicquot et son fils et réalisé par des artistes poitevins (maître ébéniste Favre et le sculpteur Berton). Malheureusement, F.-H. Clicquot mourut alors que le travail touchait au but, à Pentecôte 1790. Son fils Claude-François Clicquot acheva le travail et livra l'instrument pour présentation en mars 1791. La période de la Révolution épargna ce bel instrument du 18ème siècle français. Mais un relevage s'imposait. C'est Pierre-François Dallery qui le fit en 1813. Ce Dallery était compagnon et filleul du grand Clicquot. Un nouveau relevage eut lieu en 1821. Des travaux à la grande rosace, en 1838, exposèrent l'orgue aux intempéries pendant quelque temps. Preuve de la qualité de sa construction, il résista à ce traitement. En 1871, le facteur Merklin revoit l'alimentation en air. 

Cette fois, par manque d'argent, un instrument unique échappe aux investigations d' A. Cavaillé-Coll (une chance à notre avis). La "romantisation" prévue n'aura pas lieu ! Divers travaux mineurs eurent lieu en 1926 (électrification de la soufflerie), et dès 1927: entretien assuré par Robert Boisseau; 1954: pose d'un pédalier moderne; 1967: réglage de la mécanique; 1969: nettoyage; 1976: remise en place d'origine d'une trompette ayant été déplacée en 1821: les anches retrouvent l'équilibre d'origine de 1790. De 1988 à 1994: un grand relevage est réalisé par Jean-Loup Boisseau et Bertrand Cattiaux. On revoit l'ensemble et atténue l'effet de la fatigue et du poids des ans. Le pédalier est remis dans son état d'origine et les tuyaux sont nettoyés. On procède, prudemment, à un accordage au tempérament d'origine (4 tierces justes et une très approchée). L'orgue, qui avait été classé dès 1908, retrouvait vers la fin du 20ème siècle son éclat d'origine.


•  Composition de l'orgue Clicquot de Poitiers, cathédrale:

Grand-Orgue avec Montre 16', Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Flûte 8', Prestant 4', Grande Tierce 3 1/5', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Quarte de Nazard 2', Tierce 1 3/5', Dessus de Cornet V, Fourniture V, Cymbale IV, 1ère Trompette 8', 2ème Trompette 8', Voix humaine 8', 1er Clairon 4', 2ème Clairon 4'.

Positif (de dos) avec Montre 8', Bourdon 8', Flûte 8', Prestant 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Dessus de Cornet V, Plein-Jeu VII, Trompette 8', Cromorne 8', Clairon 4'.

Récit avec Flûte 8', Cornet V, Trompette 8', Hautbois 8'.

Echo avec Bourdon 8', Flûte 8', Trompette 8'.

Pédale avec Flûte bouchée 16', Flûte ouverte 8', Flûte 4', Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Claviers de 53 notes pour GO et Pos., et de 34 notes pour Réc. et Echo. Le pédalier compte 28 marches. Accouplement à tiroir pour Pos./GO. Tremblant mixte à vent perdu. Diapason = 395 Hz.


•  Bibliographie et sites Internet


     -  Dictionnaire des cathédrales de France, Larousse, Paris, 1971 et éditions suivantes,

     -  http://www.clicquot.org/ (site sur les orgues Clicquot), 

     -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Jehan_Titelouze (page sur Jean Titelouze), 

     -  page sur l'orgue de Poitiers, cathédrale: cliquer ici ,

     -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/poitierscsp.html (texte sur cette cathédrale, son orgue),

     -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/poitierscsp1.html (photos),

     -  page sur la cathédrale de Poitiers: cliquer ici

     -  http://orgue.free.fr/poitiers.html (l'orgue et sa composition), 

     -  http://www.diocese-poitiers.com.fr/ (site du diocèse de Poitiers),

     -  composition de l'orgue: cliquer ici ,

     -  une photo de cet orgue: cliquer ici (©). 


•  Ci-dessus, en guise de vignette de cette page, nous mettons un cliché du Grand Orgue Clicquot de la cathédrale de Poitiers. Cliquer sur l'image pour l'agrandir un peu. [Source: www.uquebec.ca/~uss1010/orgues/france/ ]. 


Vue de la cathédrale de Poitiers: ci-dessous, à droite

Façade de la cathédrale de Poitiers. Crédit: www.uquebec.ca/~uss1010/orgues/france/


Vue d'un des vitraux de la cathédrale de Poitiers: ci-dessous, à droite

Un des vitraux de la cathédrale de Poitiers (fin 12ème s.). Crédit: www.diocese-poitiers.com.fr/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]   


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage