WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Photos (St-Pierre-le-Jeune)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)


Strasbourg, église protestante St-Pierre-le-Jeune: un orgue Silbermann restauré par A. Kern

Vue de l'orgue Silbermann/Kern de St-Pierre-le-Jeune (protestant), Strasbourg. Cliché personnel (août 2008)




•  Lors de notre passage à Strasbourg (août 2008), nous avons notamment visité la très belle église protestante de St -Pierre-le-Jeune et son orgue Silbermann (dont l'origine remonte à 1780).


•  Histoire résumée de cette église:

Trois églises se sont succédées à cet endroit. Un premier sanctuaire au début du Moyen Âge, dédié à Saint Colomban. Ensuite, vers 1031, une église romane est construite sur le site avec un chapitre de chanoines. De ce sanctuaire roman a subsisté le cloître et les étages inférieurs du clocher. L'église fut consacrée en 1053 sous le vocable de St-Pierre-le-Jeune pour permettre la différenciation d'avec St-Pierre-le-Vieux, autre église ancienne de Strasbourg.

L'actuel sanctuaire (St-Pierre-le-Jeune, réformé) a été débuté au 13ème siècle, par le choeur. La consécration eut lieu en 1320. Des ajouts de chapelles furent faits aux 14 et 15èmes siècles. En 1524, l'église devient lieu de culte réformé. En 1682, Louis XIV rétablit une paroisse catholique et lui fait attribuer le choeur. Un mur sépare alors le choeur de la nef; il s'appuie sur le jubé. Ce mur ne sera enlevé qu'en 1898, après la construction d'une église catholique, sous le vocable de Saint-Pierre-le-Jeune (catholique), située un peu plus loin sur le même tracé de rues. Donc, en 1898, l'ensemble de St-Pierre-le-Jeune (l'église ancienne) est entièrement rendu au culte protestant. Une restauration est entreprise, mettant notamment des fresques à jour.

En entrant dans ce lieu, c'est la majesté de l'ensemble architectural, avec ses peintures assez chatoyantes, qui captive l'oeil. On est immédiatement fasciné par la beauté du jubé et par l'extraordinaire façade de l'orgue Silbermann déposé dessus, perpendiculairement à la nef centrale. Le jubé est une construction gothique très relevée, décorée de peintures à l'huile (exécutées en 1620 par Engelhardt), et réhaussée de dorures. Au-dessus du jubé, l'oeil atteint la perspective des voûtes du choeur de l'édifice, datant du 13ème s. En ouest, on voit une grande fresque représentant la tempête sur le Lac de Tibériade, inspirée d'une fresque de Giotto à St-Pierre de Rome. L'église possède 4 nefs de 4 travées et un transept. Les fresques furent assez fortement restaurées lors d'une restauration, en 1900.

Les vitraux datent également de 1900. Après avoir passé le jubé, on découvre le choeur du 13ème s. On est surpris de trouver une façade secondaire de l'orgue donnant sur le choeur (la façade principale, avec son Positif de dos, donne sur la nef principale). Le buffet d'orgue est d'une autre couleur sur le choeur par rapport aux tons adoptés pour la façade sur la nef. Il y a des tuyaux décorés. L'ensemble de cet instrument est très attractif et raffiné avec ses décors peints. Dans le choeur, les fresques du 14ème siècle ont été très restaurées en 1900. Un retable remarquable est placé à l'entrée de l'abside (triptyque): le panneau central est daté et permet d'estimer que ce retable remonte à 1518. La chaire, dans le choeur, a reçu des boiseries baroques au 18ème siècle.

[A noter qu'une telle disposition d'un orgue sur un jubé avec deux façades, l'une donnant sur la nef et l'autre donnant sur le choeur, est plutôt rare en Europe continentale. Cette disposition est par contre assez fréquente en Angleterre, dans les grandes cathédrales de style gothique anglo-normand].


•  Histoire du Grand Orgue:

Se référer à la monographie suivante du site de l'orgue en Alsace: cliquer ici .

On parle d'un orgue à St-Pierre-le-Jeune (protestant) depuis 1404. Il s'agissait d'un instrument médiéval placé en nid d'hirondelle. Il fut plusieurs fois remanié et réparé: en 1591, en 1608, en 1660, et en 1702 par Andreas Silbermann.

Curieusement, en plein Strasbourg, Jean-André Silbermann éprouva des difficultés à imposer un orgue de sa propre facture à St-Pierre-le-Jeune (église protestante). Il put mettre à disposition un orgue positif de location (1719-1725), mais c'est finalement le facteur d'origine suisse, Valtrin, qui fut préféré, notamment en raison d'un prix moindre. L'orgue Valtrin (ou Waltrin) fut réalisé entre 1722 et 1725. Jean-André Silbermann livra un orgue de choeur neuf en 1762, dans la partie réservée aux catholiques, et accepta même d'entretenir l'orgue Valtrin de la partie protestante du sanctuaire. Au moment de déplacer l'orgue Valtrin du nid d'hirondelle (en 1771), ce n'est toujours pas Silbermann qui fut choisi, mais un facteur alsacien du nom de Johann-Peter Toussaint.

[Pour un exemple d'orgue Valtrin, se référer à l'instrument de la cathédrale de Belfort: cliquer ici ].

En 1779-1880, voici enfin la construction d'un orgue Jean-André Silbermann à St-Pierre-le-Jeune (protestant). L'orgue est modeste pour une église de cette dimension possédant un jubé: il ne comprend qu'un clavier de 51 notes et un pédalier avec, en tout, 16 jeux (la composition en est donnée dans le lien suivant). Il est placé sur une tribune ouest. 

En 1820, l'orgue Silbermann est complété par un Positif de dos (facteur Jean-Conrad Sauer, fils de Conrad, contremaître de Silbermann). L'orgue compte alors 22 jeux. Il est entretenu par Charles Wetzel jusqu'en 1894. En 1900, au moment de la grande période de restauration de l'église St-Pierre-le-Jeune, Edmond-Alexandre Roethinger "pneumatise" la traction de l'instrument et le déplace sur le jubé, là où il se trouve encore maintenant. C'est à cette époque que le décor peint du buffet fut intallé, ainsi que le décor de certains tuyaux de la Montre. C'est aussi à cette époque que l'on dota l'instrument d'une façade de tuyaux tournée vers le choeur.

En 1948, des travaux sont effectués par les facteurs alsaciens Ernest Muhleisen et Alfred Kern, travaillant ensemble. Sans tenter de revenir à la composition très réduite du Silbermann d'origine (de 1780), ils reconstruisirent un orgue avec des jeux s'accordant mieux à l'environnement gothique et peint de l'église: on déboucha sur un instrument de 41 jeux sur 3 claviers et pédalier (avec 5 jeux originaux de Silbermann). La traction était redevenue mécanique. C'est cet orgue qu'a choisi H. Walcha pour graver une partie de son Intégrale de l'oeuvre d'Orgue de Bach.

En 1966, Alfred Kern, seul cette fois, fit un pas de plus dans le sens d'une restauration: il corrigea l'harmonisation, ajouta un Sifflet 1' au Grand-Orgue et une Sesquialtera au clavier de Récit. C'est donc la composition de 1966 qui fait autorité, encore actuellement, en 2008, pour ce magnifique instrument alsacien.


•  Pour information, voici le lien qui mène aux orgues Yves König de l'église catholique St-Pierre-le-Jeune, église néo-gothique: cliquer ici .


•  Composition de l'orgue Silbermann / Kern de St-Pierre-le-Jeune (protestant) à Strasbourg (valable depuis 1966):

Positif de dos (56 notes): Bourdon 8', Prestant 4', Nasard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Fourniture 3r 1', Cromorne 8'.

Grand-Orgue (56 notes): Bourdon 16' *, Montre 8' *, Bourdon 8' *, Prestant 4' *, Flûte à cheminée 4', Quinte 2 2/3', Doublette 2', Sifflet 1', Cornet 5r, Fourniture 4r, Cymbale 3r, Trompette 8', Clairon 4'. [* = jeu Silbermann; le Cornet est de Silbermann, sauf la Tierce].

Récit expressif (56 notes): Bourdon 8', Prestant 4', Flûte 4', Doublette 2', Larigot 1 1/3', Sesquialtera 2r, Cymbale 2r, Trompette 8', Voix Humaine 8', Tremblant.

Pédale (30 marches): Flûte 16', Soubasse 16', Bourdon 16', Montre 8', Flûte 8', Prestant 4', Quarte de Nasard 2', Fourniture 4r, Cymbale 2r, Trompette 8', Clairon 4'. [La Montre 8' de la Pédale est en façade, du côté du choeur].

Accouplements: I/II, III/II, I/P, II/P, III/P. Traction mécanique. Il y a 3 combinaisons ajustables. Il y a 3 combinaisons fixes (Forte, Plein-Jeu, Tutti). Annulateurs: anches, mixtures, général.


•  Liens Internet à consulter:

    -  guide pour visiter l'église St-Pierre-le-Jeune (protestante): cliquer ici

    -  http://www.saintpierrelejeune.org/ (site de la paroisse),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/strasbourgspj.html (rubrique en français),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/strasbourgspj1.html (photos attenante au lien ci-dessus),

    -  page en français sur cette église: cliquer ici

    -  photos extérieures (©): cliquer ici ,

    -  facteurs Kern: http://www.kernpipeorgan.com/francais/accueil.htm .


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (août 2008) de l'orgue Silbermann/Kern de l'église protestante St-Pierre-le-Jeune de Strasbourg. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Les autres clichés figurent dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte.


Vue de l'orgue depuis le choeur (Montre de la Pédale): ci-dessous, à droite

Vue de la façade de l'orgue, côté choeur. Cliché personnel (août 2008)


Vue générale de la nef: ci-dessous, à droite

Vue générale de la nef depuis l'entrée. Cliché personnel (août 2008)


Vue extérieure de l'église: ci-dessous, à droite

Vue extérieure. Cliché personnel (août 2008)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage