WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Grasse: ancienne cathédrale
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Photos: Grasse, Alpes-Marit.
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Grasse: ancienne cathédrale


Grasse, ancienne cathédrale: orgue du 19ème siècle

Vue du grand orgue de l'ancienne cathédrale de Grasse. Cliché personnel (en sept. 2011)




•   Lors de notre déplacement en Provence-Côte d'Azur, en sept. 2011, nous avons, notamment, visité l'ancienne cathédrale de la ville de Grasse (département des Alpes-Maritimes, France).

•   De l'encyclopédie Wikipedia, nous tirons le texte suivant: " La cathédrale a pour saint patron Honorat d'Arles (saint Honorat) et pour titulaire l'Assomption. Les deux portes latérales ont été murées et la porte principale a été décorée en 1714. La nef centrale mesure 55 m sur 19 m, elle fut construite au XIIIe siècle. Les murs font plus de deux mètres d'épaisseur. Dix colonnes austères et abîmées par le terrible incendie du 19 Fructidor An III (1795) qui dura une semaine soutiennent le tout. Les orgues situées au-dessus de l'entrée ont bénéficié d'une restauration en 1978 (réd.: plus récemment, en 1981, et 2006). Huit cloches sonnent d'un clocher dépassant la cathédrale de 34 m. La cathédrale expose de nombreux tableaux dont trois magnifiques Rubens, un Fragonard, (Le Lavement de pieds), un Charles Nègre, un Gaillard, un Sébastien Bourdon, etc... et de nombreux anonymes représentant les évêques de Grasse. La cathédrale possède 6 vitraux et quatre statues de Baillet représentant les quatre évangélistes : saint Mathieu, saint Marc, saint Luc et saint Jean. Initialement église Notre-Dame du Puy ou Santa Maria de Podio, la Cathédrale Notre-Dame-du-Puy de Grasse fut transformée en cathédrale lors du transfert de l'évêché d'Antibes à Grasse en 1244 au cours de travaux qui comprirent également la construction du palais épiscopal qui tient lieu aujourd'hui de mairie ".

•   Etapes de construction de l'édifice: la ville est mentionnée dès le 11ème siècle; en 1138, Grasse devient Commune indépendante du pouvoir féodal et est même désignée comme Consulat. Grasse entretient des échanges commerciaux avec les villes italiennes de Gênes et Pise; en 1154 = première mention d'une église Santa Maria de Podio; 1220 = Grasse est rattachée au comté de Provence; 1244 = transfert du siège épiscopal d'Antibes à Grasse par le pape Innocent IV; 1482 = rattachement de la Provence à la France; 1790 = suppression de l'évêché de Grasse. Au plan architectural, l'église a subi des transformations importantes. A l'époque médiévale, sur la colline du Puy (d'où le nom de N.-Dame-du-Puy), la cathédrale fut une église du 13ème siècle avec encore de fortes influences romanes lombardes visibles, notamment, par la présence des fameuses arcatures lombardes romanes qui ornent une grande partie de l'édifice. Les voûtes d'arêtes possèdent de solides croisées de section carrée, assez primitives. L'abside principale, romane, semi-circulaire, a été remplacée par un choeur rectangulaire. Des tribunes décorées de stucs furent ajoutées, au-dessus des bas-côtés, vers 1692. Les accès latéraux, par les bas-côtés furent murés et la porte principale, en façade, devint l'unique entrée. En 1714, une crypte fut creusée sous la cathédrale. Le portail central fut mis en valeur par un escalier à double volée. En 1738, on construisit la chapelle du Saint Sacrement, vaste adjonction de style baroque italianisant. L'ancienne cathédrale de Grasse est un édifice se situant à la transition entre les arts roman et gothique.

•   Oeuvres d'art: retable de saint Honorat et saint Lambert (attribué à l'école de Louis Bréa, vers 1524); Couronnement d'épines, sainte Hélène et l'exaltation de la sainte Croix et l'érection de la Croix (oeuvres attribuées à Pierre-Paul Rubens ou à son école); le Lavement des pieds (par Jean-Honoré Fragonard, 1754); la Mort de saint Paul (oeuvre de Charles Nègre, 19ème siècle). 

•   Les orgues: voici un instrument, en tribune Ouest, construit par un facteur toulousain, de Jungk (parfois écrit Junk), en 1855. Cet orgue fut restauré par la Manufacture Tamburini de Crema en 1981 (avec ajout de jeux: Positif). Une restauration par le facteur Puget de Toulouse avait eu lieu en 1950. Le facteur provençal Yves Cabourdin a effectué des réparations sur cet instrument (notamment sur les soufflets), dans les années 2006-2009. Tamburini avait remis en état 26 jeux d'origine du facteur de Junk et rajouté un Positif de dos neuf. 

•   La Manufacture de Y. Cabourdin, en 1992-93, a construit un orgue de choeur pour cette église. Il a été transféré par la suite au Conservatoire. Voir le lien ici.


•   Composition des jeux de l'orgue de l'ancienne cathédrale de Grasse [il existe plusieurs divergences entre les sources Internet donnant cette composition, notamment entre le site suivant et cet autre site. Nous avons choisi la composition du second site, celui de René Saorgin, mais sommes conscient que ces divergences existent et devraient être levées...]:  

Positif de dos (clavier I): Bourdon à cheminée 8', Montre 4', Flûte à cheminée 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Larigot 1 1/3', Plein-Jeu V, Cromorne 8', Tremblant doux. 

Grand-orgue (clavier II): Bourdon 16', Salicional 16', Montre 8', Bourdon 8', Salicional 8', Prestant 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Fourniture IV, Cymbale IV, Cornet harmonique V, Voix humaine 8', Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4', Tremblant doux.

Récit expressif (clavier III): Bourdon 8', Salicional 8', Voix céleste 8', Prestant 4', Flûte harmonique 4', Octavin 2', Sifflet 1', Dessus de Cornet III, Trompette 8', Hautbois 8', Trémolo.

Pédale: Contrebasse 16', Quinte 10 2/3', Flûte 8', Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Claviers de 54 notes et Pédalier de 30 marches. Transmissions mécanique avec assistance Barker au GO. Accouplements: I/II, III/II. Tirasses: GO, Positif, Récit, Trémolo.

[Se rappeler notre rubrique sur les noms des jeux à l'orgue: cliquer ici ].


•   Liens à ouvrir

    -  http://www.ville-grasse.fr/ (site de Grasse), et http://www.grasse.fr/ (lien touristique),

    -  http://www.provenceweb.fr/f/alpmarit/grasse/grasse.htm (autre lien pour Grasse),

    -  vue de Grasse et de sa cathédrale: cliquer ici

    -  liste des orgues importants dans les Alpes-Maritimes: cliquer ici

    -  http://it.wikipedia.org/wiki/Tamburini (Manufacture Tamburini qui a restauré l'orgue de Grasse),

    -  site du facteur Y. Cabourdin qui est aussi intervenu sur cet orgue: cliquer ici .


•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel de l'orgue de l'ancienne cathédrale de Grasse (Alpes-Maritimes, France). Les autres clichés personnels figurent dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte.


Vue de la façade de l'ancienne cathédrale de Grasse: ci-dessous, à droite

Vue extérieure de l'ancienne cathédrale. Cliché personnel


Vue intérieure de cette église (nef): ci-dessous, à droite

Vue intérieure de la nef en direction du choeur. Cliché personnel


la Mort de saint Paul, tableau de Charles Nègre (19ème siècle): ci-dessous, à droite

Mort de saint Paul par C. Nègre. Cliché personnel


Situation géographique de Grasse: ci-dessous, à droite

Situation géographique. Crédit: http://www.viamichelin.fr/web/Cartes-plans/Carte_plan-Grasse


Composition des jeux du grand orgue à Grasse: ci-dessous, à droite

Disposition des jeux du grand orgue. Selon: http://www.orgbase.nl/


Composition des jeux de l'orgue de choeur: ci-dessous, à droite

Disposition des jeux, orgue de choeur de Y. Cabourdin. Selon: http://www.orgbase.nl/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage