WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Alsace (région) > Sélestat (Ste-Foy, orgues)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Blodelsheim (orgue Silbermann)
Eguisheim (orgue Callinet/Kern)
Ensisheim (orgue Rinckenbach)
Guebwiller (orgue C. Mutin)
Molsheim (orgue Silbermann/Kern)
Obernai (égl. Sts-Pierre-et-Paul)
Ribeauvillé (orgue historique)
Sélestat (Ste-Foy, orgues)
Photos (Ste-Foy, orgues)
Sélestat (St-Georges, orgue)
Strasbourg (St-Pierre-le-J., catho.)
Thann (collég. St-Thiébaut)
Turckheim (orgue)
Wasselonne (égl. St-Jean Bosco)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Sélestat (Ste-Foy, orgues)


Sélestat, église Sainte-Foy: orgues

Vue du Grand Orgue Rinckenbach de Ste-Foy à Sélestat. Cliché personnel (août 2009)





•  Lors de notre passage en Alsace, en août 2009, nous avons notamment visité l' église Sainte-Foy de Sélestat ( Bas-Rhin ).

•  Quelques détails historiques sur la ville de Sélestat sont donnés dans notre rubrique sur l'église St-Georges de cette ville ( cliquer ici ).

•  Histoire de l'église Sainte-Foy de Sélestat: cette église se situe tout près de l'église St-Georges. Un premier édifice est élevé vers 1087 et dédié au Saint-Sépulcre. Cette première église romane possédait une crypte. Le neveu du pape alsacien Léon IX, le comte Hugo d'Eguisheim, est assassiné en 1089 auprès de l'évêque Othon de Hohenstaufen qui l'avait invité pour réconciliation après un conflit armé. Le meurtrier était l'échanson de l'évêque, le prélat n'y étant probablement pour rien. Mais le pape le sanctionna comme s'il était coupable. On raconte que sa mère Hildegarde de Buren, née en Alsace, effectua, en 1094, une donation de ses terres de Sélestat à des moines bénédictins de St-Foy de Conques (en Aveyron: grande étape de pèlerinage vers Compostelle). Une église prieurale est alors érigée entre 1152 et 1190, grâce aussi à des dons de Frédéric Barberousse. L'église construite à cette époque est donc un édifice roman, au transept peu marqué, dont le style se rapproche des édifices contemporains de Lorraine et de Bourgogne. Les moines bénédictins occupèrent les lieux jusqu'au 15ème siècle. Par la suite, le prieuré est remis aux Jésuites. Ceux-ci entament des rénovations importantes, dès 1615 environ. Ces rénovations seront de style baroque: la tour Nord est réhaussée et des tribunes sont construites, au-dessus des bas-côtés. Une chaire est édifiée en 1733. Une école est construite de 1742 à 1745. Les bâtiments du prieuré sont remplacés en 1688, puis rénovés de 1753-57. A cette époque, l'église, équipée de tribunes, ne comportait qu'une toiture recouvrant nef principale et bas-côtés surmontés des tribunes. Les fenêtres donnant le jour dans les tribunes étaient grandes et de style gothique tardif. Les vitraux furent enlevés pour éclaicir l'intérieur. En 1734, les Jésuites réparèrent et achevèrent une partie des tours, surtout la tour Nord (qui fut surmontée d'un comble en forme de bulbe). La tour Sud fut surmontée d'un étage avec un simple toit à double pignon. Les Jésuites quittèrent Sélestat vers 1765, après l'éclatement de l'affaire Lavalette (en 1761). L' église Ste-Foy de Sélestat va ensuite faire l'objet d'une restauration en profondeur, de 1889 à 1893, sous la direction de l'architecte Charles Winckler. C'est à cette époque que les tours frontales vont prendre leur aspect actuel. Les tribunes de la nef sont supprimées et la nef reçoit un nouveau toit, avec le décrochement normal pour marquer les bas-côtés. Des sculptures néo-romanes garniront l'intérieur et l'extérieur. La belle tour de la croisée du transept est l'une des parties de cet édifice roman qui auraient le moins souffert de toutes ces campagnes architecturales, des Jésuites d'abord, puis de la restauration du 19ème siècle ensuite. Le portail principal de l'église conserve encore une partie de son ornementation sculptée d'origine. Les vitraux d'origine ont disparu et, actuellement, ce sont des vitraux du 19ème siècle qui décorent les fenêtres (notamment des maîtres verriers Ott de Strasbourg). La crypte, fermée par les Jésuites, fut redécouverte en 1893.

•  Les orgues: une fois de plus, c'est le très beau site sur les Orgues en Alsace qui nous décrit, par le détail, l'histoire des orgues de St-Foy de Sélestat (site fermé début août 2017). Il y eut un premier orgue à St-Foy de Sélestat probablement au 17ème siècle. Deux instruments suivirent avant un quatrième, lequel fut sans doute intéressant, oeuvre des facteurs Joseph Rabiny et François Callinet ( 1808 ). En 1843, c'est un orgue des frères Callinet de Rouffach qui sonne à Ste-Foy (il avait 3 claviers et 46 jeux et devait être vraiment très remarquable). L'orgue suivant est un instrument de Martin Rinckenbach ( 1892 ) à traction mécanique (avec 24 jeux sur deux claviers et pédalier). Le buffet est une oeuvre des sculpteurs des ateliers Klem de Colmar. En 1910, Joseph Rinckenbach pneumatisa l'orgue de son père Martin (selon l'inventaire historique du Patrimoine, on attribue cette pneumatisation au facteur alsacien Roethinger, en 1923). Les tuyaux de façade sont réquisitionnés par les Allemands en 1917. Des réparations eurent lieu en 1922, puis en 1938. En 1953, le facteur Georges Schwenkedel électrifia la traction des registres et changea 2 jeux. En 1969, Curt Schwenkedel (fils de Georges) répara l'orgue de Ste-Foy. En 1977, il y eut des travaux du facteur Guerrier. Plus récemment, on installa, à la place de la console de Rinckenbach (qui fut cassée et jetée !) une machine électronique (qu'on appelle faussement "orgue"). Cette "machine" cessa de fonctionner à la suite d'un coup de foudre qui grilla complètement l'électronique. L'orgue, en tribune, est maintenant muet et attend un élan des autorités pour une restauration/restitution, depuis 2001

•  Dans cette attente, on a placé dans le transept Sud un orgue de choeur, qui, lui aussi, a une véritable histoire. Cet orgue de choeur, au joli buffet néo-gothique, est l'oeuvre du facteur Matthaeus Moessmer d'origine allemande et établi à Sélestat, en 1872. Cet orgue remonte à 1880 et fut destiné à la chapelle St-Quirin de l'Hôpital de Sélestat, ancien monastère des Dominicaines de Sylo à Sélestat. Ce facteur Moessmer partit pour Versailles, en 1883. Cet orgue est donc, probablement, son seul ouvrage dans la région alsacienne. L'orgue Moessmer fut transformé en 1909 par le facteur Franz Kriess de Molsheim, puis à nouveau en 1929. En 1972, cet orgue fut à nouveau revu par un facteur Kriess (Robert). La chapelle St-Quirin n'étant plus un lieu de culte, les Hospices de Sélestat (Maison de retraite) firent don de l'instrument à la paroisse St-Georges/Ste-Foy de Sélestat. Le grand orgue de Ste-Foy étant muet, les autorités décidèrent de placer l'orgue Moessmer dans le transept de cette église, bien que le style du buffet néo-gothique s'accordât mieux avec le style de l'église gothique St-Georges, toute voisine. C'est le facteur Richard Dott qui assuma la restauration / reconstruction de l'orgue Moessmer, lequel fut inauguré en septembre 2002.

    •  Lien direct pour le grand orgue de Ste-Foy à Sélestat: cliquer ici (lien menant autrefois au site d'E. Eisenberg fermé début août 2017).

    •  Lien direct pour l'orgue de choeur de Ste-Foy: cliquer ici (lien menant autrefois au site d'E. Wisenberg fermé début août 2017).


•  Composition de l'orgue Rinckenbach de l'église Ste-Foy de Sélestat (composition donnée par le site des Orgues en Alsace pour 1986):

Grand-Orgue (56 notes): Bourdon 16', Principal 8', Bourdon 8', Octave 4', Flûte à cheminée 4', Flûte de concert 4', Doublette 2', Sifflet 1'.

Récit expressif (56 notes): Quintaton 16', Geigenprinzipal (Violon-Principal) 8', Lieblich Gedackt (Bourdon aimable) 8', Salicional 8', Flûte harmonique 8', Voix céleste 8', Prestant 4', Flûte octaviante 4', Quinte 2 2/3', Octavin 2', Mixture 2 2/3', Trompette solo 8', Basson-Hautbois 8'.

Pédale (30 notes): Soubasse 16', Contrebasse 16', Octavebasse 8', Basson 16'.

Accessoires: accouplements = II/I-16'-8'-4', I/P, II/P. Transmission pneumatique, sommiers à membranes. Tirage des jeux électrique. Cinq combinaisons fixes: PP, P, MF, F, FF + une combinaison libre. Crescendo. Cet orgue est actuellement muet, malheureusement.


•  Composition de l'orgue de choeur Moessmer - Dott (2002) de Ste-Foy (composition donnée pour 2002):

I. Positif: Flûte à cheminée 8', Flûte en bois 4', Flûte 2'.

II. Grand-Orgue: Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Doublette 2', Fourniture 3r 1 1/3'.

Pédale: Soubasse 16'.

Accouplements: II/P. Tirasse pour I. Une bonne partie de la tuyauterie du facteur Moessmer a pu être préservée. Claviers = 54 notes. Pédalier = 25 notes. Traction mécanique suspendue.

[Se rappeler notre rubrique sur les noms des jeux de l'orgue: cliquer ici ].


•  Liens Internet, brochures:

    -  brochure: Petit guide du visiteur de l'église Sainte-Foy de Sélestat, édité par le Comité pour la rénovation des églises Sainte-Foy et St-Georges de Sélestat, 11 pages.

    -  dépliant: Bref historique des Orgues de Sélestat, St-Georges & Ste-Foy, par Roland Lopes, Janvier 2006.

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Conques (Ste-Foy de Conques, en Aveyron),

    -  http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0028051 (Ste-Foy de Sélestat),

    -  http://tchorski.morkitu.org/8/selestat-543.JPG (vue de l'église Ste-Foy, Sélestat, ©),

    -  http://tchorski.morkitu.org/8/selestat-770.JPG (détail des tours de Ste-Foy, ©),

    -  http://tchorski.morkitu.org/8/selestat-710.JPG (autre vue de Ste-Foy à Sélestat, ©),

    -  http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ (autres recherches dans la base Palissy du Patrimoine de F). 


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel du Grand Orgue Rinckenbach de l'église Ste-Foy de Sélestat (Alsace). Les autres cliché personnels de cette église et de ses orgues figurent dans la rubrique " photos " attenante à cette page de texte.   


Vue de l'orgue de choeur de Ste-Foy, Sélestat: ci-dessous, à droite

Orgue de choeur à Ste-Foy de Sélestat. Cliché personnel (août 2009)


Vue extérieure de l'église Ste-Foy: ci-dessous, à droite

Vue de l'église Ste-Foy à Sélestat. Cliché personnel (août 2009)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage