WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Alsace (région) > Thann (collég. St-Thiébaut)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Blodelsheim (orgue Silbermann)
Eguisheim (orgue Callinet/Kern)
Ensisheim (orgue Rinckenbach)
Guebwiller (orgue C. Mutin)
Molsheim (orgue Silbermann/Kern)
Obernai (égl. Sts-Pierre-et-Paul)
Ribeauvillé (orgue historique)
Sélestat (Ste-Foy, orgues)
Sélestat (St-Georges, orgue)
Strasbourg (St-Pierre-le-J., catho.)
Thann (collég. St-Thiébaut)
Photos (Thann)
Turckheim (orgue)
Wasselonne (égl. St-Jean Bosco)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Thann (collég. St-Thiébaut)


Ville de Thann, Alsace: Collégiale, orgue et vitraux

Vue du grand orgue Rinckenbach/Gaillard de la Collégiale de Thann. Cliché personnel (08.2009)





•  Lors de notre passage en Alsace, en août 2009, nous avons notamment visité la Collégiale Saint-Thiébaut de Thann.

•  Histoire en bref: Thann est une ville moyenne d'Alsace dans le Département du Haut-Rhin. En 1160, à Gubbio en Ombrie mourut l'évêque Ubaldo (Thiébaut). Cet homme avait distribué toute sa fortune aux pauvres. Il avait promis à son serviteur de lui donner son anneau épiscopal en récompense de ses services. Au décès de l'évêque, le serviteur, dans sa hâte en retirant l'anneau, arracha une partie du pouce de la dépouille de l'évêque. Le serviteur commença un voyage de retour aux Pays-Bas, sa patrie. En 1161, arrivé en Alsace, fatigué d'avoir marché, il se reposa et laissa son bâton à son côté, bâton où il avait caché la relique épiscopale. Au moment de reprendre sa route, l'homme constata que le bâton s'était enraciné et qu'à son extrémité supérieure, trois lumières avait jailli. Le comte Engelhard de Ferrette, depuis son château d' Engelbourg, aperçut les lumières, vint vers le serviteur et se fit raconter l'histoire. Le comte promit de faire élever une chapelle à cet endroit et le serviteur put reprendre sa route. C'est la relique épiscopale qui fut à l'origine du pèlerinage de la chapelle de Thann, bientôt transformée, vers 1290, en église plus vaste.

•  L' église collégiale: la construction de la grande église actuelle dura plus de deux siècles. A la fin du 13ème siècle, on élève la tour Sud de l'édifice, là où se trouve la chapelle Saint-Thiébaut. Au début du 14ème siècle: construction du bas-côté Sud. En 1351: début des chantiers pour le choeur (terminé en 1423) et début de la construction du clocher. De 1430-1492: élévation du bas-côté Nord. En 1495: achèvement du voûtement de la nef. En 1516, le haut clocher de plus de 70 m de haut est terminé. Un chapelle de la Vierge est ajoutée au 17ème siècle. De 1887 à 1895: l'architecte Charles Winckler restaure l'ensemble de l'édifice en lui donnant son aspect actuel. Il ajoute des pinacles et couvre la nef de tuiles vernissées. Des restaurations ultérieures eurent lieu, notamment après la seconde Guerre mondiale. L'église est exactement orientée vers l'Est et le choeur est aussi long que la nef, ce qui confère à cet édifice un caractère élevé et ramassé. La haute tour, terminée en 1516, haute de 78 m, confère à cette Collégiale un élan en hauteur très remarquable. La Collégiale de Thann met en évidence trois formes de style gothique: le style gothique primitif au Sud, le style rayonnant dans le choeur et la nef, enfin le style flamboyant dans le bas-côté Nord. En Ouest, on remarque un superbe et grand portail sculpté (1342 à 1498). Ce portail présente un grand tympan scuplté enjambant deux plus petits tympans qui surmontent les deux portes d'entrée principales dans l'église. Plus de 500 personnages y sont représentés (ces oeuvres sont dédiées à la Vierge et raconte sa vie): ce portail est l'une des plus belles oeuvres sculptées des 14 et 15èmes siècles en Alsace. On y remarque, notamment, une très belle Vierge à l'Enfant datant de 1370 environ (au trumeau entre les deux plus petits tympans). Le grand tympan est constitué de 5 registres sculptés entourés de 5 voussures historiées. Le petit tympan de gauche relate la Crucifixion (un remarquable ensemble sculpté du 14ème s.). Le petit tympan de droite relate la Nativité et l'Adoration des Mages (également du 14ème siècle). La chapelle de Saint-Thiébaut est la partie la plus ancienne de la Collégiale de Thann. La chapelle de la Vierge, ajoutée au 17ème siècle, recèle une statue en bois (tilleul) de la Vierge à l'Enfant (de 1510), offerte par la corporation des vignerons, d'où son nom de " Vierge des vignerons ". Les vitraux de cette chapelle de la Vierge datent de 1953-54 (par le verrier Le Chevallier). Les stalles du choeur monumental (voûtes de 22 m de haut) sont absolument remarquables et remontent au milieu du 15ème siècle. Elles furent exécutées par décision du Concile de Bâle, en 1441

•  Les vitraux de la Collégiale de Thann: le choeur recèle huit hautes verrières de 15 m qui ont été restaurées et en partie reconstituées à hauteur de 40 % environ. Ces verrières, consacrées au Christ, aux deux Testaments, à la vie de la Vierge et à Saint-Thiébaut, furent exécutées entre 1423 et 1430. Il s'agit donc d'un des plus beaux témoignages de l'art du vitrail du 15ème siècle en Europe centrale. Les vitraux du bas-côté Nord (collatéral gauche, de style flamboyant) datent de 1455 environ. Ce sont donc des vitraux qui sont d'époque gothique tardive. Nous en avons photographiés quelques-uns.

•  Les autels latéraux: à droite (donc au Sud) du choeur, on remarque un bel autel en bois polychrome dédié au Sacré Coeur de Jésus. Il a été sculpté par Théophile Klem en 1895 (grand sculpteur alsacien). Le retable peint est, notamment, du peintre Feuerstein de Barr. A côté, on remarque la statue processionnelle de Saint Thiébaut (vers 1500), en bois polychrome. A gauche (au Nord) du choeur, on remarque un autel secondaire consacré au Sacré Coeur de Marie (en bois, vers 1895). La chaire, quant à elle, date de 1629 et est de style Renaissance alsacien.

•  Cette Collégiale de Thann est donc un édifice où figurent des oeuvres d'art absolument remarquables, surtout de l'époque gothique. Les vitraux du choeur sont des plus remarquables, ainsi que les stalles. Evoquons maintenant les orgues.

•  Le Grand Orgue: une fois de plus, le beau site des orgues en Alsace [ http://decouverte.orgue.free.fr/ = site radié de nos lignes car il a disparu en août 2017] apporte l'essentiel de l'histoire des orgues dans un édifice religieux alsacien, ici donc à Thann. Le grand orgue est posé sur une double tribune sculptée par les ateliers alsaciens Klem, en 1885. Le grand orgue de la Collégiale de Thann est, à l'origine, un instrument du facteur alsacien Martin Rinckenbach (construit en 1888). Cet orgue de 3 claviers et 42 jeux, entièrement mécanique, pouvait rivaliser avec les orgues de Cavaillé-Coll. Il possédait une tuyauterie riche en étain et des machines Barker apportaient une aide à la traction des claviers. Le magnifique buffet néo-gothique, classé, est également une production des fameux ateliers Klem, comme la tribune. Cet orgue remarquable eut à souffrir des guerres, mais aussi des modes. Une reconstruction totale fut bientôt nécessaire. C'est le facteur Michel Gaillard qui effectua, avec talent, ce grand travail en 2001. L'orgue de Thann est donc, techniquement, actuellement, un orgue neuf. Le premier orgue de la Collégiale de Thann remonte à 1536. Certaines sources parlent même d'un orgue à la Collégiale vers 1486 (?). Le 2ème orgue de la Collégiale remonte à 1561 (placé en nid d'hirondelle au mur Sud de la nef). Ce 2ème instrument était l'oeuvre d'un facteur de Fribourg-en-Brisgau. En 1825, Joseph Callinet doit s'occuper de l'instrument. Il aurait vraisemblablement tout remplacé. La grande tribune en Ouest est élevée en 1885. Et l'orgue exceptionnel de Martin Rinckenbach suivra en 1888. Le buffet et l'instrument étaient particulièrement beaux. Mais en 1915, un obus atteignit la nef puis l'orgue en pleine console. Les restes de l'instrument furent entreposés à l'abri. Joseph Rinckenbach, fils de Martin le constructeur de l'orgue d'origine de 1888, reconstruit l'orgue de son père en 1923. Cet instrument comptait 55 jeux sur 3 claviers et pédalier. Durant la Seconde Guerre Mondiale, l'orgue est à nouveau atteint, et la traction pneumatique fut très abîmée. En 1995, la Maison alsacienne Roethinger répare l'orgue et l'étend à 53 jeux (la composition de l'orgue de 1955 est bien connue). La traction devient de type électrique. Roethinger révisa son orgue en 1961. En 1983, on commence à parler d'une restauration. Le buffet est classé. C'est alors que commence le travail des facteurs Aubertin / Gaillard, après le démontage en 1994. Le nouvel orgue aura une console à 4 claviers et un pédalier: le Récit est partagé en deux, avec un Grand-Choeur (au 3ème clavier) et un Récit (au 4ème clavier), les deux claviers de Récit / Grand Choeur pouvant être accouplés. L'orgue fut inauguré en 2001 par Michel Chapuis. Le système de tirage des jeux est de type pneumatique associé à un Combinateur mécano-pneumatique (pas de recours à l'électronique). Tout la tuyauterie Rinckenbach disponible et en état a été réutilisée.

•  L'orgue de choeur: voici un orgue neuf (2001) réalisé par le facteur Claude Jaccard, à Fahy-les-Autrey (Haute-Saône). Le buffet de cet instrument est une réussite (inspiré du style néo-gothique) et s'intègre parfaitement au milieu des stalles. Cet orgue est, bien sûr, capable de dialoguer avec le grand orgue de tribune. Aux dernières nouvelles (nov. 2011) ce bel orgue a été démonté et transféré ailleurs. Il n'est pas prévu de le remplacer à Thann (pour voir: cliquer ici = lien cassé début août 2017. Incompréhensible pour chacun !). 


•  Composition actuelle du Grand Orgue Rinckenbach / Gaillard de la Collégiale de Thann (composition donnée, pour 2003, par le site des orgues en Alsace):

Grand-Orgue (56 notes): Montre 16', Bourdon 16', Montre 8' (1-2r), Bourdon 8', Flûte majeure 8', Gambe 8', Prestant 4' (1-2r), Flûte à cheminée 4', Quinte 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Progression 3-9 rangs, Cornet VI, Trompette 8', Clairon 4'.

Positif (56 notes): Montre 8', Flûte traversière 8', Bourdon 8', Prestant 4', Flûte traversière 4', Nasard 2 2/3', Flageolet 2', Carillon 1-3r, Plein-jeu 3-4r, Clarinette 8', Trémolo.

Grand-choeur expressif (56 notes): Quintaton 16', Principal 8', Cor de nuit 8', Flûte ouverte 4', Octavin 2', Mixture 4r, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4', Trémolo.

Récit expressif (56 notes): Flûte harmonique 8', Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte octaviante 4', Basson/Hautbois 8', Voix Humaine 8'.

Pédale (32 notes): Flûte 16', Violon 16', Flûte 8', Quinte 10 2/3', Prestant 4', Rinckenbasse 32', Ophicléide 16', Trombone 8', Clairon 4'.

Accessoires: accouplements suivants = II/I, III/I, IV/I, III/II, IV/II, IV/III, I/P, II/P, III/P, IV/P. Transmission mécanique, assistance pneumatique à pistons (3 différentes pour les 3 premiers claviers). Tirage des jeux pneumatique. Une Combinaison libre par clavier. Quatre Combinaisons libres générales. Appel du Tutti et un Renvoi général. La Voix humaine est placée dans une boîte expressive particulière commandée par une pédale indépendante. Il y deux pédales expressives pour les deux claviers expressifs (Grand-Choeur et Récit). La Rinckenbasse est une anche de 32' construite en hommage au facteur Martin Rinckenbach.

[Se rappeler notre rubrique concernant les jeux de l'orgue: cliquer ici ].


•  Composition de l'orgue de choeur du facteur C. Jaccard (composition donnée, pour 2005, par le site des orgues en Alsace)

Echo (56 notes): Bourdon 8', Flûte 4', Nasard 2 2/3'.

Grand-orgue (56 notes): Montre 8', Prestant 4', Doublette 2', [Mixture Plein-jeu (non posée en 2005)].

Pédale (30 notes): Soubasse 16', Flûte 8' (extension de la Soubasse).

Accessoires: I/II (à tiroir), II/P. L'Echo est placé dans le soubassement de l'instrument. Cet instrument, démonté, a été transféré ailleurs.  


•  Liens Internet et sources:

    -  fascicule: Collégiale Saint-Thiébaut, Thann, Imprimerie Beaulieu-Lyon, Place Fernad-Rey, Lyon, nouvelle édition (27 pages),

    -  http://www.ville-thann.fr/Culture-Tourisme-Patrimoine/Histoire (rubrique historique),

    -  http://ftbo.pagesperso-orange.fr/thann/ihler8.htm (histoire de personnages de Thann),

    -  http://perso.calixo.net/~bleucyan/thann.pdf (patrimoine de Thann),

    -  site du Patrimoine de France, vitraux à Thann: http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ (recherche dans base Palissy, sous mobilier),

    -  site du Patrimoine de France, rubrique sur la Collégiale: http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ (recherche dans base Palissy, sous architecture) ,

    -  http://www.alsace.lib-expression.fr/site/site_alsacien.php?pSitId=FRAL68THAN&sSitLib=Thann (histoire de St-Thiébaut),

    -  toutes les références au site d'E. Eisenberg concernant les orgues alsaciens sont supprimées, ce site ayant disparu début août 2017. Sommes désolés pour nos lecteurs !


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (août 2009) du Grand Orgue de la Collégiale de Thann en Alsace. Les autres clichés personnels figurent dans la rubrique " photos " attenante à cette page de texte.


Vue de l'orgue de choeur de la Collégiale de Thann: ci-dessous, à droite

Orgue de choeur Jaccard à Thann. Cliché personnel (08.2009)


Vue extérieure de la Collégiale de Thann: ci-dessous, à droite

Vue extérieure de la Collégiale. Cliché personnel (08.2009)


Autre vue extérieure de cette Collégiale: ci-dessous, à droite

Vue extérieure de la Collégiale. Cliché personnel (08.2009)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage