WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Bourgogne (région) > Vézelay (basilique romane)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Auxerre: cathédrale, orgue, vitraux
Beaune: Collégiale N.-Dame, orgues
Beaune: église St-Nicolas
Chalon-s.-Saône (St-Pierre)
Chalon-sur-Saône (St-Vincent)
Charolles: orgue Q. Blumenroeder neuf
Clamecy: Collégiale, orgue C.-Coll, vitraux
Dijon (Notre-Dame)
Dijon (Saint-Bénigne)
Dijon (Saint-Michel)
Nuits-St-Georges (orgue C.-Coll)
Paray-le-Monial, basilique romane
St-Jean-de-Losne: orgue du 18ème s.
Saulieu (basilique St-Andoche)
Seurre (orgue histor.: 1699)
Talant (N.-Dame: vitraux, orgue)
Tournus: abbatiale, orgues
Vézelay (basilique romane)
Photos (Vézelay)
Vézelay: nouvelles photos 2016
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Vézelay (basilique romane)


Vézelay, en Bourgogne: chef-d'oeuvre de l'art roman, lieu inoubliable

Orgue de la Basilique de Vézelay. Cliché personnel (juin 2009)

­­



•  Au cours d'un séjour en Bourgogne, nous avons visité, notamment, la basilique de Vézelay (juin 2009). Nous connaissions ce lieu sacré depuis plusieurs années, suite à plusieurs séjours.

Par la route, en venant d'Avallon, on découvre la colline de Vézelay où se dresse la célèbre basilique, où tant de pèlerins et de touristes se pressent au plus chaud de l'été. Nous en donnons un historique résumé et encourageons de lecteur à venir une fois, en saison creuse, admirer l'un des monuments romans de Bourgogne, et d'Europe, les plus accomplis.

•  Vers 858-859, un monastère de moniales est fondé à l'emplacement de Saint-Père-Sous-Vézelay, village situé au bas de la colline de Vézelay. Une bulle pontificale garantira, en 863, la protection directe du Saint-Siège à Vézelay. En 873, l'abbaye est dévastée par les Normands et reconstruite sur la colline voisine. Le monastère reçoit des moines probablement venus d'Autun, à la place des moniales. Selon certaines sources historiques, en 882, un moine, du nom de Badilon, achemine de Saint-Maximin (en Provence) à Vézelay, des reliques de Marie-Madeleine. Vers 1027, puis 1098, des conflits éclatèrent entre les abbés de Vézelay et les comtes de Nevers, puis avec l'évêque d'Autun, tous jaloux des privilèges et de l'indépendance accordés à Vézelay, laquelle devra finalement reconnaître l'autorité spirituelle de Cluny.

En 1104, le choeur roman (disparu aujourd'hui) de l'église abbatiale de Vézelay fut consacré (il avait été élevé par l'abbé Artaud). En 1119, le comte de Nevers attaque l'abbaye. Un grand incendie ravage l'ancienne nef le 21 juillet 1120, lors d'une veillée de prières (il y aura plus de 1000 morts). La nouvelle nef romane sera alors construite de 1120 à 1140. Vézelay est alors un grand chantier médiéval: les sculptures du tympan principal, dans le narthex (avant-nef), sont réalisées vers 1125-1130; de 1140-1145, les travées du narthex sont réalisées et la chapelle St-Michel, au premier étage du narthex, reçoit l'une des plus anciennes voûtes gothiques de France. A Pâques 1146, Bernard de Clairvaux (abbé de Clairvaux) prêche la Seconde Croisade, au flanc Nord de la colline. En 1162, l'abbaye de Vézelay se sépare de Cluny et de la domination de l'évêque d'Autun, pour se placer sous la protection directe du roi de France. En 1165, un incendie ravage la crypte. En 1166, Thomas Becket, archevêque de Canterbury en exil, prononce, à Vézelay, l'excommunication du roi Henri II d'Angleterre. En 1185, la reconstruction d'un choeur et d'un transept gothiques est entreprise. En juillet 1190, Vézelay sera le point de départ de la 3ème Croisade (Richard Coeur-de-Lion pour les Anglais, et Philippe-Auguste pour les Français). En 1217, l'Ordre des Franciscains prend en charge l'abbaye; ils fondent le premier couvent franciscain de France auprès du lieu où Bernard de Clairvaux (Saint Bernard) avait prêché la Croisade, en 1146. En 1244, saint Louis (Louis IX) vient en pèlerinage à Vézelay; il y reviendra en 1248, 1267 et 1270, notamment. En 1347, la tour occidentale est édifiée en style gothique (c'est le dernier chantier de Vézelay avant son déclin). En 1537, l'abbaye est sécularisée. En 1790, l'église abbatiale n'est plus qu'une simple église paroissiale et les bâtiments conventuels sont progressivement rasés (ils servirent de carrière de pierres). En 1793, les sculptures des portails du narthex sont partiellement mutilées. En 1840, Eugène Viollet-le-Duc intervient pour la restauration de l'église abbatiale. L'église avait subi bien des dommages: les saccages des Huguenots en 1569, puis ceux de la Révolution en 1793; les effets de la foudre aussi, en 1819. La restauration de la Madeleine de Vézelay sera finalement prête en 1876. Des reliques y seront remises et les pèlerinages reprirent. En 1920, la Madeleine de Vézelay est élevée au rang de Basilique et elle entrera au Patrimoine Mondial de l'Unesco en 1979.

Aujourd'hui, les Fraternités monastiques de Jérusalem se chargent de l'animation spirituelle de la basilique de Vézelay (célébrations de la liturgie, liturgies de Noël, des Rameaux, de Pâques...). Moines et moniales accompagnent aussi ceux qui souhaitent visiter cette superbe église dans un esprit recueilli et respectueux.

•  La Madeleine de Vézelay est un endroit extraordinaire, d'où exsudent l'Histoire, la Vie religieuse, mais aussi l'Histoire de l'Art roman et un peu de l'Histoire de l'homme. La nef romane et son narthex sont emplis d'une phénoménale statuaire romane (chapiteaux, frises sculptées, tympans) dont il est difficile de faire le tour en une visite. C'est pourquoi il faut repasser par Vézelay, plusieurs fois en une vie ! L'édifice mesure 120 m de long; la nef romane compte, à elle seule, plus de 62 m de longueur. Ces proportions sont celles d'une vaste église médiévale de pèlerinage. La façade occidentale a été fortement remaniée au 19ème siècle, le fronton, aux baies élancées, est cependant du 13ème s., à l'origine. Mais, c'est à l'intérieur que le visiteur ira rechercher l'éblouissant résultat du travail des sculpteurs romans. Dans le narthex (avant-nef), outre de nombreux chapiteaux sculptés, on admire les trois tympans romans, joyaux de Vézelay. Le tympan central, qui ouvre sur la nef romane, est l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de l'art roman: il représente la Création historique de l'Eglise avec, en son centre, un immense Christ entouré des Apôtres recevant leur mission de convertir le monde; les peuples du monde connu de cette époque sont représentés (Juifs, Arabes, Phrygiens, Byzantins, Arméniens...); suivent les signes du Zodiaque alternant avec les travaux des mois; au linteau figurent des peuplades connues ou inconnues cheminant vers le centre; au pilier central (trumeau) figure Jean le Baptiste avec son plateau portant l'Agneau mystique surmonté de la Croix. Ce tympan est un foisonnement de figures sculptées, centrées et attirées par le Christ. Le tympan Sud (à droite en entrant) représente essentiellement la Nativité et l'Adoration des Mages: y figurent l'Annonciation, la Visitation, la naissance de Jésus et l'Adoration des Mages; un célèbre ange à l'olifant figure comme un des soutiens de ce tympan.  Le tympan Nord (à gauche en entrant) représente des scènes de la vie du Christ ressuscité: l'Ascension au registre supérieur alors que le registre inférieur rappelle la rencontre d'Emmaüs (des disciples reconnaissent le Christ ressuscité au partage du pain).

Mais évoquer Vézelay, c'est non seulement parler de ces trois tympans, sommets de la sculpture romane, mais aussi évoquer la multitude des chapiteaux qui peuplent le narthex et les trois nefs. Ces chapiteaux datent de 1125-1140 environ; il y en a 118 en tout (94 dans la nef et 24 dans le narthex); seuls 8 ont été refaits au 19ème s. Parmi cette multitude de sculptures, il y a des chapiteaux qui sont célèbres et figurent dans tous les manuels d'Histoire de l'Art, par exemple le fameux Moulin Mystique (que nous avons photographié): Moïse verse du grain dans un moulin actionné par une roue marquée d'une croix qui représente le Christ; ce moulin symbolise le passage de l'Ancien Testament au Nouveau Testament. Il existe des sites Internet, mais surtout des ouvrages, où les plus célèbres chapiteaux de Vézelay sont photographiés et expliqués.

Le choeur gothique est de style primitif de transition (fin du 12ème s.). Il illumine la conclusion de la superbe nef romane, de sa lumière éblouissante. L'absence de vitraux renforce encore cette sensation d' " entonnoir lumineux " au terme de la lecture des chapiteaux dans la nef romane. Le transept est de la même époque que le choeur (fin du 12ème s.). Une vaste crypte, située sous le choeur, date de l'époque carolingienne, à l'origine. Elle mesure 19 mètres de long; elle a contenu des reliques de Marie de Magdala (Marie-Madeleine).

Le visiteur ne peut qu'être fasciné par cet immense Livre de pierre sculptée que représente la basilique de Vézelay. Ce lieu chargé d'histoire, se visite au mieux courant mai ou juin, par beau temps, en l'absence d'une multitude de touristes et sous la blondeur de la pierre illuminée par le soleil. A noter que les architectes romans qui ont conçu cette basilique ont réalisé leurs calculs pour que, le jour du solstice d'été, à midi, les plaques de lumière solaire qui tombent des fenêtres hautes du Sud, balisent magnifiquement et exactement le centre (l'axe) de la nef romane.


•  Il serait peut-être temps de parler, brièvement, des orgues (pour obéir au titre de notre site). L'orgue de Vézelay n'est évidemment pas à la mesure de l'édifice, de sa beauté, et il est question, depuis son dernier relevage en 2006, de faire construire un instrument un peu plus digne des dimensions et de la solennité du lieu. L'orgue actuel a été inauguré le 28 septembre 1922; il est l'oeuvre de la maison Reygaërt à Auxerre. Le buffet est de l'ébéniste Lebrun de Vézelay. Lors de notre passage (en juin 2009), à la fin d'un service religieux, nous avons pu en relever la composition à la console. Il a été relevé par le facteur Yves Fossaert, en 2006. Nous remercions ce facteur pour les renseignements transmis également.


•  Composition de l'orgue de la Basilique de Vézelay (relevée à la console en juin 2009):

Grand-Orgue (clavier 1): Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Salicional 8', Prestant 4', Doublette 2', Fourniture, Trompette 8'.

Récit (clavier 2): Flûte traversière 8', Viole de Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte 4', Trompette harmonique 8', Basson/Hautbois.

Pédalier: Soubasse 16', Basse 8'.

Les jeux de Pédale sont des emprunts du Bourdon de 16' du GO et de la Flûte de 8' du Récit.


•  Liens Internet et ouvrages:

    -  livre: Bourgogne Romane, édition Zodiaque, la Nuits des Temps, 5ème édition, Atelier monastique de l'Abbaye de la Pierre-qui-Vire, Yonne, 1968

    -  livre: Le Monde de Vézelay, édition Zodiaque, les Points Cardinaux, achevé d'imprimer le 6 janvier 1967, la Pierre-qui-Vire, Yonne, France, 1967

    -  les liens Internet essentiels ont été mentionnés dans le texte ci-dessus.

    -  http://www.pbase.com/zobroc/vezelay (quelques photos de Vézelay, ©),

    -  http://www.basiliquedevezelay.org/ (histoire de la basilique),

    -  http://architecture.relig.free.fr/vezelay.htm (rubrique historique),

    -  autre beau site sur la sculpture de Vézelay: cliquer ici (©), 

    -  l'ange à l'olifant, célèbre chapiteau du narthex de Vézelay (tympan Sud): cliquer ici ,

    -  http://www.bourgogneromane.com/edifices/vezelay.htm (lien très utile et très complet),

    -  sur la route en direction de Vézelay, ne pas oublier de passer à Brancion: voir ici (un chef-d'oeuvre roman),

    -  autre site historique: voir ici.

­ ­ ­
•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (juin 2009) de l'orgue de la Basilique de Vézelay. Les autres clichés personnels figurent dans la rubrique "­photos" attenante à cette page de texte.

•  Lors d'un passage à Vézelay en septembre 2016, nous avons pris le temps de faire plusieurs nouvelles photos des chapiteaux de la nef et du narthex, dont certains sont de purs chefs-d'oeuvre, comme celui du Moulin Mystique ou celui, dans le narthex, montrant St-Benoît ressuscitant un enfant devant son père­, au visage désespéré et anxieux. C'est du très grand Art roman ! 

•  Trois liens permettent de faire défiler pratiquement l'entier des parties sculptées de la basilique de Vézelay. Nous les donnons ci-dessous en espérant qu'ils restent permanents et stables, car ils sont vraiment utiles pour explorer la statuaire (liens présents en 2016).

   - consulter ici l'inventaire des chapiteaux: consulter ici,       

   - http://www.bourgogneromane.com/edifices/vezelay.htm (autre lien pour les chapiteaux),

   - http://www.art-roman.net/vezelay/vezelay.htm (autre site pour bien tout comprendre).

•  ­Pour nos nouvelles photos de 2016, se reporter à la récente rubrique "photos de sculptures", attenante à cette page de texte. 


Vue de la nef romane en direction du choeur: ci-dessous, à droite

Nef romane et choeur gothique: Vézelay. Cliché personnel (juin 2009)


Vue de la façade de Vézelay: ci-dessous, à droite

Vue de la façade de la basilique de Vézelay. Cliché personnel (juin 2009)


Vue du côté Sud de la basilique: ci-dessous, à droite

Côté Sud de la basilique (en travaux en juin 2009). Cliché personnel

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage