WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Allemagne > Roggenburg (Klosterkirche: Bavière)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Altenberg (Dom, orgue Klais)
Arnstadt (Neue Kirche)
Bamberg (St. Kunigund)
Berlin (französischer Dom)
Berlin (Heilig-Kreuz-Kirche)
Berlin (la Marienkirche)
Brandenburg, Dom
Breisach-am-Rhein (orgues, vitraux)
Brême: Dom St. Petri, orgues
Cappel (orgue Arp Schnitger)
Celle (Stadtkirche)
Constance (Dreifaltigkeitskirche)
Constance (le Münster)
Constance (St. Stephanskirche)
Dresde, la Frauenkirche
Dresde, la Hofkirche
Essen (Dom: orgues Rieger)
Francfort-sur-le-Main (Katharinenkirche)
Francfort-Höchst s./ Main (Justinuskirche)
Fribourg-en-Brisgau (Münster)
Fribourg-en-Brisgau (St-Martin)
Gensingen (orgue Stumm)
Hambourg (St.-Jakobi Kirche)
Hambourg-Altona (Johanniskirche)
Hambourg-Ottensen (orgue J.D. Busch)
Kempen (Paterskirche, orgue König)
Kulmbach (orgue Rieger)
Lindau (le Münster)
Lindau (St. Stephan, égl. réform.)
Lübeck (Dom, cathédrale)
Lübeck, Marienkirche
Lüdingworth (égl. St. Jacobi)
Lüneburg (église St. Nicolaï)
Magdeburg (Dom St. Sebastian)
Marbach (orgue Voit restauré)
Marburg (Elisabethkirche: Klais)
Memmingen (Kirche St. Martin)
Meppen (église évang. luthér.)
Merseburg (orgue Ladegast)
Naumburg (orgue Hildebrandt)
Norden (orgue Arp Schnitger)
Nuremberg (Frauenkirche, orgue Klais)
Ochsenhausen (orgue J. Gabler)
Opfingen bei Freiburg (église réform.)
Osnabrück (Dom: deux orgues)
Ratisbonne (Regensburg: St. Anton)
Ratisbonne (Regensburg: Alte Kapelle)
Ratzeburg (Dom, les orgues)
Recklinghausen (orgue van Vulpen)
Roggenburg (Klosterkirche: Bavière)
Schleswig (Dom, cathédrale)
Dom de Schwerin
Speyer-Dom (Spire, cathédrale)
Stade (orgue Arp Schnitger)
Tangermünde (Stephanskirche, orgue)
Ulm (Kirche St. Georg)
Waltershausen (Allemagne)
Weingarten (orgues Gabler)
Wesel (Dom), orgue
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Roggenburg (Klosterkirche: Bavière)


Roggenburg en Bavière: abbaye avec un orgue remarquable et historique

Grand Orgue de l'abbaye de Roggenburg en Bavière. Crédit: //de.wikipedia.org/wiki/





•  Nous nous intéressons à l' abbaye de Roggenburg, en Bavière, dans le Landkreis allemand de Neu-Ulm [ Neu-Ulm est sur la rive droite du Danube alors qu' Ulm est sur la rive gauche de ce même fleuve ]. Roggenburg est une abbaye de l'ordre des Prémontrés, située sur la rivière Biber à une trentaine de km au Sud d'Ulm.

•  Un peu d'histoire: le comte Bertold von Bibereck fonda cette abbaye en 1126, avec son épouse et ses deux frères Konrad (évêque de Coire en Suisse) et Siegfried d'Augsburg. La fondation de Roggenburg fut élevée au rang d'abbaye en 1444. L'abbaye fut transformée en style baroque au 18ème siècle. Les nouveaux bâtiments conventuels furent élevés en 1732. La reconstruction de l'église abbatiale en style baroque - rococo fut débutée en 1752 et dura environ 6 ans. La sécularisation de l'abbaye date de 1802: les autorités conventuelles furent dissoutes alors. En 1986, les moines de l'ordre des Prémontrés réintégrèrent l'abbaye. L' abbaye de Roggenburg fut équipées de locaux et de lieux d'accueil pour les familles, pour les personnes souhaitant effectuer une retraite. L'abbaye se consacra également à la promotion de la protection de l'environnement et de la culture. Un musée fut ouvert. Roggenburg, lieu de recueillement, s'est aussi ouvert sur le monde en faisant donc la promotion de l'art et de la musique classique. La splendide église abbatiale baroque, au décor rococo, fut donc élevée de 1752 à 1758 (sur des plans de l'architecte Simpert Kraemer: 1679-1753): cet édifice grandiose comporte un transept et mesure 70 m de longueur et 35 m de largeur. La hauteur intérieure des voûtes est de 28 m. L'église abbatiale de Roggenburg est connue dans le monde de l'orgue pour son très grand instrument dont le buffet baroque, assez époustouflant, recèle actuellement un orgue de plus de 60 jeux pourvu, actuellement, de 5 claviers (depuis 2008).

•  Histoire du Grand Orgue de l'abbaye de Roggenburg: en évoquant cet instrument considérable, nous restons bien dans le droit-fil du thème essentiel de notre site sur l'orgue, à savoir mettre en évidence la facture d'orgues en Europe centrale (par nos propres visites et photos personnelles, mais également en ouvrant des chroniques telles que celle-ci, concernant Roggenburg, en Bavière). Ce Grand Orgue fut construit, en 1761, par le facteur Georg Friedrich Schmahl [1700-1773], établi à Ulm. Schmahl est issu d'une famille de facteurs d'orgues allemands. Il s'établit à Ulm en 1731. Sa production est estimée à un peu plus de 40 orgues essentiellement installés en Souabe. Seul un petit nombre de ces orgues est parvenu jusqu'à nos jours. Celui de Roggenburg est probablement l'exemple d'instrument le plus remarquable de ce facteur. On sait qu'il a aussi produit un orgue pour la cathédrale d'Ulm, vers 1735. Si le buffet de l'orgue de Roggenburg témoigne, de manière pratiquement intacte, de l'art de ce facteur, la partie instrumentale, quant à elle, a été profondément modifiée au cours siècles. L'orgue de Roggenburg devait compter, au 18ème siècle, un peu plus de 40 jeux répartis sur 3 claviers et pédalier. Cet instrument doit donc être associés aux glorieux témoins de la facture d'orgues allemande visibles, notamment, à Weingarten, Ochsenhausen ou Ottobeuren. En 1798, le grand facteur d'Allemagne du Sud, Johann Nepomuk Holzhey (1741-1809), intervint sur l'orgue Schmahl de Roggenburg, en ajoutant quelques jeux. Après la sécularisation de l'abbaye de Roggenburg, l'église abbatiale devint paroissiale en 1805. On ne parle plus beaucoup de l'orgue pendant quelques dizaines d'années. En 1863, une intervention mineure du facteur munichois Max Maerz est signalée. Ce dernier mentionne la remarquable qualité de l'orgue, lequel peut être comparé, sans rougir, avec des instruments connus mondialement, comme celui d'Ottobeuren.

40 ans plus tard, c'est un autre jugement qui est porté sur l'orgue de Roggenburg par l'expert et organiste Karl Deigendesch de Lauingen (1839-1909): cet instrument est jugé dépassé, vieux, inutilisable et coûteux à l'entretien ! Cet "expert" recommande, au début du 20ème siècle, de reconstruire complètement l'instrument. C'est ainsi qu'un nouvel orgue voit le jour à Roggenburg, en 1905: un instrument des Frères Hindelang à Ebenhofen en Bavière (orgue de 31 jeux sur deux claviers et pédalier). Aucun des jeux baroques ne fut repris ! C'était la fin d'un des plus beaux instruments du 18ème siècle en Bavière. La traction, autrefois mécanique, devint pneumatique et les sonorités furent celles de la facture romantique tardive allemande. Le buffet, heureusement, fut épargné ! En 1955 à 56, l'orgue Hindelang, dont on récupéra quelques jeux, fut remplacé par un instrument de la Manufacture Nenninger de Munich (sur les plans et conseils de MM. R. Quoika et A. Piechler). [La Manufacture Nenninger a disparu vers 1994]. L'orgue remonta alors à 51 jeux sur 4 claviers et pédalier. De 1978 à 1985, on entreprit une vaste restauration de l'église abbatiale. Se posa alors la question de la rénovation du grand orgue de 1956 (facteur Nenninger). Plusieurs experts examinèrent l'instrument, notamment le spécialiste très connu, le Prof. Dr. Gert Völkl d'Augsburg. Un concept de reconstruction de l'orgue de Roggenburg fut décidé et le facteur, bien connu, Gerhard Schmid de Kaufbeuren fut désigné (ce spécialiste des beaux instruments fut, notamment, l'artisan de la restauration du Grand Orgue de la cathédrale St-Bénigne de Dijon, France). L'orgue de Roggenburg fut restauré/reconstruit de 1984-86, par G. Schmid. On revint à la traction mécanique, toute l'installation d'alimentation en vent fut revue, les tirants de registres furent tous contrôlés, le buffet fut restauré, stabilisé, traité contre les parasites et fermé à l'arrière, la tuyauterie fut rénovée et les sommiers restaurés. Au niveau sonore, les jeux de 1905 et 1956 furent retravaillés et mis en accord avec de nouveaux jeux introduits. La Montre fut à nouveau remise en l'état "parlant" (213 tuyaux de façade furent réactivés au plan sonore). Le résultat fut de rendre à cet orgue imposant le pouvoir de remplir l'immense nef de l'abbatiale. Cet instrument devint très connu et célèbre pour sa compatibilité avec la musique d'orgue romantique et symphonique. Entre 1996 et 2008, plusieurs facteurs, harmonistes et experts très connus se penchèrent encore sur cet instrument exceptionnel: Markus Riefle et Stefan Heiss (facteurs), Martin Gessner et Stefan Niebler (harmonistes, "Orgelintonateure"). Ces spécialistes adaptèrent l'orgue à la littérature des 19 et 20èmes siècles, sans pour autant limiter la possibilité d'interpréter la musique baroque sur cet instrument. En 2008, un don exceptionnel, pour le Jubilé du 250ème anniversaire de la Consécration de l'abbatiale, permit de doter le Grand Orgue d'une console à 5 claviers, en fenêtre. De plus une partie instrumentale (Unterwerk) fut aménagée dans le soubassement de l'orgue. Ces travaux furent assurés par la Manufacture Stefan Heiss de Vöhringen en collaboration avec le responsable de la musique dans l'abbaye, P. Stefan Kling et le facteur de consoles Eisenschmid. L'ergonomie de la nouvelle console est remarquable et un combinateur électronique apporte un confort supplémentaire dans la registration. De plus, le Grand Orgue est actuellement relié avec l'orgue de choeur (installé en 2005, derrière le tabernacle), cet orgue de choeur faisant office de "Fernwerk". L'orgue de choeur est un instrument Steinmeyer de 1939.

Ainsi peut-on résumer les principales interventions sur les orgues de l'abbatiale de Roggenburg: construction par Schmahl au 18ème siècle, reconstruction par Hindelang (1905), intervention de Nenninger (1957), reconstruction-restauration par G. Schmid (1986), travaux de Gessner (1996-2000), travaux de Heiss et Niebler (2004-2005), travaux de Heiss et Eisenschmid (nouvelle console: en 2008).


•  Composition actuelle du Grand Orgue de l'Abbaye de Roggenburg (selon le site: //www.kloster-roggenburg.de/klro.04/images/2134_disposition.pdf ): 

Clavier 1 (Rückpositif, Positif de dos): Copel 8', Quintatön 8', Praestant 4', Flauto amabile 4', Spitzquinte 2 2/3', Schwiegel 2', Terz 1 3/5', Sifflöte 1 1/3', Scharff (Mixture aiguë) 3f 1', Dulcian 8', Tremulant.

Clavier 2 (Hauptwerk, Grand-orgue): Praestant 16', Principal 8', Gedackt (Bourdon) 8', Gamba 8', Grossquinte 5 1/3', Octav 4', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Grossterz (Grande Tierce) 3 1/5', Quinte 2 2/3', Octave 2', Mixtur 4f 1 1/3', Trompete 8'.

Clavier 3 (Schwellwerk, Récit expressif): Bourdon 16', Principal 8', Holzflöte (Flûte en bois) 8', Salicional 8', Schwebung 8', Octav 4', Flöte 4', Nasat 2 2/3', Blockflöte 2', Terz 1 3/5', Piccolo 1', Plein-Jeu 4f 2', Fagott (Basson) 16', Oboe (Hautbois) 8', Tremulant.

Clavier 4 (Oberwerk): Flûte harmonique 8', Geigenprincipal 4', Traversflöte (Flûte traversière) 4', Nachthorn (Cor de nuit) 2', Kornett 3f 2 2/3', Solotrompete 8', Tremulant.

Trompeteria (rattachée au clavier 4): Tuba magna 16', Tuba imperialis 8', Clairon prémontré 4'.

Clavier de Fernwerk (rattaché au clavier 4): Gedackt 8', Quintade 8', Flöte 4', Principal Italien 2'.

Clavier 5 (Unterwerk, soubassement de l'orgue, genre d'Echo): Bourdon 8', Principal 4', Mixtur 4f 2 2/3', Tromba 8', Clarine 4'.

Pedal: Principal 16', Subbass 16', Quintbass 10 2/3', Octavbass 8', Cello (Violoncelle) 8', Flötbass 4', Bombarde 32', Posaune (Trombone) 16', Trompetbass 8'.

Pedal de Fernwerk: Rankett (anche: famille des Régales) 16', Pommer 8', Choraloktav 4'.

Accessoires principaux: Glockenspiel (Carillon, au clavier 4), Cymbelstern (Etoile), Vogelgesang (chant d'Oiseau), Hagel (effet de grêle). Accouplements: I/P, II/P, III/P, III/P-4', IV/P, III/I, I/II, III/II, III/II-16', IV/II, V/II, V/III, IV/III, III/III-16'. L'orgue compte 66 jeux et environ 4'000 tuyaux. La traction des notes est mécanique et celle des registres est électro-pneumatique. Il y a un combinateur électronique pour programmer les registrations. La console est en fenêtre.

[Se rappeler notre rubrique sur les noms des jeux de l'orgue: cliquer ici ]


•  Liens Internet divers

    -  lien pour le village de Roggenburg: cliquer ici

    -  http://www.orgel-information.de/Beitraege/Kolumne/manecke_oberschwaben2.html (un lien pour le facteur G. F. Schmahl), 

    -  http://www.stadtkirchenorgel-aalen.de/g1769.html (autre exemple d'orgue Schmahl: de 1769 à Aalen e.V.),

    -  page historique très détaillée sur l'orgue de Roggenburg (nous en avons traduit l'intégralité): cliquer ici ,

    -  composition actuelle de cet orgue de Roggenburg: cliquer ici ,

    -  http://www.ulmer-orgeln.de/jedesheim.htm (exemple d'un orgue Hindelang, de 1913),

    -  http://www.kloster-roggenburg.de/ (site de l'abbaye),

    -  rubrique sur la cathédrale d'Ulm dans notre site: cliquer ici .


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché de l'orgue de l'Abbaye de Roggenburg en Bavière (D). [Crédit: //de.wikipedia.org/wiki/Kloster_Roggenburg ].


Vue de l'abbaye de Roggenburg: ci-dessous, à droite

Vue de l'Abbaye de Roggenburg. Crédit: //de.wikipedia.org/wiki/Kloster_Roggenburg


Les cinq claviers de l'orgue de Roggenburg: ci-dessous, à droite

Les 5 claviers et la console de l'orgue de Roggenburg. Crédit: //www.kloster-roggenburg.de/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage