WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Allemagne > Lindau (le Münster)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Altenberg (Dom, orgue Klais)
Arnstadt (Neue Kirche)
Bamberg (St. Kunigund)
Berlin (französischer Dom)
Berlin (Heilig-Kreuz-Kirche)
Berlin (la Marienkirche)
Brandenburg, Dom
Breisach-am-Rhein (orgues, vitraux)
Brême: Dom St. Petri, orgues
Cappel (orgue Arp Schnitger)
Celle (Stadtkirche)
Constance (Dreifaltigkeitskirche)
Constance (le Münster)
Constance (St. Stephanskirche)
Dresde, la Frauenkirche
Dresde, la Hofkirche
Essen (Dom: orgues Rieger)
Francfort-sur-le-Main (Katharinenkirche)
Francfort-Höchst s./ Main (Justinuskirche)
Fribourg-en-Brisgau (Münster)
Fribourg-en-Brisgau (St-Martin)
Gensingen (orgue Stumm)
Hambourg (St.-Jakobi Kirche)
Hambourg-Altona (Johanniskirche)
Hambourg-Ottensen (orgue J.D. Busch)
Kempen (Paterskirche, orgue König)
Kulmbach (orgue Rieger)
Lindau (le Münster)
Photos (Lindau, le Münster)
Lindau (St. Stephan, égl. réform.)
Lübeck (Dom, cathédrale)
Lübeck, Marienkirche
Lüdingworth (égl. St. Jacobi)
Lüneburg (église St. Nicolaï)
Magdeburg (Dom St. Sebastian)
Marbach (orgue Voit restauré)
Marburg (Elisabethkirche: Klais)
Memmingen (Kirche St. Martin)
Meppen (église évang. luthér.)
Merseburg (orgue Ladegast)
Naumburg (orgue Hildebrandt)
Norden (orgue Arp Schnitger)
Nuremberg (Frauenkirche, orgue Klais)
Ochsenhausen (orgue J. Gabler)
Opfingen bei Freiburg (église réform.)
Osnabrück (Dom: deux orgues)
Ratisbonne (Regensburg: St. Anton)
Ratisbonne (Regensburg: Alte Kapelle)
Ratzeburg (Dom, les orgues)
Recklinghausen (orgue van Vulpen)
Roggenburg (Klosterkirche: Bavière)
Schleswig (Dom, cathédrale)
Dom de Schwerin
Speyer-Dom (Spire, cathédrale)
Stade (orgue Arp Schnitger)
Tangermünde (Stephanskirche, orgue)
Ulm (Kirche St. Georg)
Waltershausen (Allemagne)
Weingarten (orgues Gabler)
Wesel (Dom), orgue
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Lindau (le Münster)


Le Münster de Lindau et ses deux orgues exceptionnels

Grand orgue du facteur Steinmeyer au Münster de Lindau. Cliché personnel (mai 2011)




•   En mai 2011, nous avons visité l'île de Lindau, sur la rive orientale du lac de Constance, pour y mettre en évidence les orgues de la cathédrale (Münster), notamment. Lindau est une ville allemande de Bavière, proche de Bregenz, qui fut aussi l'un de nos buts de visite à cette époque (Vorarlberg).

•   Lindau, quant à sa partie la plus historique, est bâtie sur une île au paysage très poétique. Cette île est reliée à l'Allemagne par un pont routier et une digue ferroviaire. Le premier document authentique faisant mention de cette ville remonte à 882. Un chapitre de chanoinesses y fut fondé vers l'an 800. Pendant le premier tiers du 13ème siècle, Lindau fut une ville impériale. Sous l'influence du réformateur Zwingli, elle passa à la Réforme en 1528. Le Chapitre, par contre, resta fidèle à la foi catholique.

•   Le Münster " Unserer Lieben Frau ", église catholique: le chapitre fut donc fondé vers l'an 800. On sait que le couvent brûla en 948. La ville, sur l'île, a été fondée vers l'an 1079, alors qu'une agglomération existait déjà sur terre ferme. Un gérant responsable de la Fondation (Stiftung, en allemand) est nommé en 1216. Au milieu du 13ème siècle, le couvent adopta la règle des Augustins. L'église fut donc romane à ses origines, ainsi qu'en témoigne une pièce d'archive représentant le portail roman tardif de l'abbatiale. Une reconstruction de l'édifice eut lieu bien après 1728, suite à une incendie ayant eu lieu à cette date. De nombreux artistes connus, de l'époque, contribuèrent à l'enrichissement de cette église grandiose: Johann Caspar Bagnato (architecte), Joseph Ignaz Appiani (peintre baroque), Franz Georg Hermann (peintre), et Franz Joseph Spiegler (grand peintre baroque allemand). Les fresques peintes par Appiani furent en grande partie détruites par un incendie en 1922. Elle figuraient au plafond de la nef. Avec l'incendie du début du 18ème siècle disparut un trésor de l'art roman, mais il fut remplacé par un autre trésor: un édifice baroque remarquable. L'église dont la reconstruction avait débuté vers 1748 fut consacrée en 1752. En 1922, l'incendie de la toiture, entraîna la destruction d'une partie de l'édifice. Les peintures du plafond furent refaites par le peintre Waldemar Kolmsperger (1852-1943). Un écroulement de la nef, en septembre 1987, provoqua à nouveau de nombreux dégâts. Réparée, restaurée, l'église fut inaugurée en mai 1993. En juillet 2002, elle fut élevée au rang de Münster (cathédrale). 

•   Remarques sur l'évolution architecturale: l'église actuelle correspond encore au plan de l'édifice roman; il s'agissait d'une basilique à trois nefs avec un plafond plat et choeur quadrangulaire. Après l'incendie de 1728, on reprit la base des murs romans restés en bon état. L'architecte Bagnato renonça au plan roman pour créer une salle baroque avec tribunes. Le choeur actuel occupe pratiquement l'endroit de l'ancienne croisée du transept roman, l'ancien choeur étant devenu la Sacristie. Les oeuvres essentielles de cet édifice ont été exécutées par les artistes mentionnés dans le paragraphe ci-dessus. Les stucs sont probablement l'oeuvre du Tessinois Francesco Pozzi (1702-1788) qui travaillait souvent avec l'architecte Bagnato. La peinture du maître-autel, date de 1752, et est l'oeuvre de Franz Georg Hermann. La chaire remarquable est l'oeuvre de Joseph Wagner, sculpteur, en 1751.

•   Les orgues: le grand orgue de tribune fut réalisé par la Manufacture Steinmeyer d'Oettingen. Au début, il s'agissait d'un orgue à deux claviers, datant de 1898, avec une trentaine de jeux et une façade de style rococo remontant à 1755; la traction en était pneumatique. L'incendie de 1922 détruisit en grande partie l'instrument (18 jeux furent sauvés cependant). La même manufacture Steinmeyer reconstruisit le grand orgue de 1924-26, avec 60 jeux. En 1928, l'instrument fut doté d'un Fernwerk [*] de 8 jeux + Carillon. Ce Fernwerk est situé derrière le maître-autel et est jouable depuis le premier clavier de la console principale. Les ouvertures du Fernwerk se situent entre les deux tableaux du maître-autel: entre celui du haut et celui du bas, le plus grand. La Manufacture Link de Giengen an der Brenz releva l'instrument en 1993, avec ajout de quelques jeux. Ce grand orgue est un instrument symphonique imposant à caractère allemand. 

•   [*] (Fernwerk: le Fernwerk est, en matière de facture d'orgues, un groupe de tuyaux placés à plus ou moins grande distance du buffet principal du grand orgue. Ces tuyaux de Fernwerk, jouables depuis la console principale, sont destinés, par leur emplacement, à provoquer un effet d'écho, avec souvent des timbres " paradisiaques ". Les tuyaux du Fernwerk sont généralement invisibles et communiquent avec la nef de l'église par l'intermédiaire d'une ou plusieurs ouvertures à peine détectables. Le Fernwerk est parfois placé à la base d'une tour ou d'une coupole de la croisée de transept. Il arrive qu'un véritable orgue de choeur, bien visible, puisse fonctionner aussi comme Fernwerk. Dans ce cas, il est le plus souvent équipé d'une console autonome, tout en étant cependant jouable, le cas échéant, depuis la console centrale du grand orgue).

•   L'orgue de Marie (Marienorgel): en 1993, la Manufacture Josef Maier de Hergensweiler a construit un très bel instrument placé à gauche de l'entrée du choeur, entre la chaire et le choeur. Cet orgue remarquable dispose de 29 jeux et deux claviers + pédalier. Ses transmisssions sont entièrement mécaniques. Il est plus adapté à un répertoire baroque que le grand orgue Steinmeyer, qui lui est résolument romantique/symphonique. 

•   Les orgues du Münster de Lindau constituent un ensemble organistique exceptionnel, complexe et admirable. Sur la route du chef-d'oeuvre de Weingarten (distant de 40 km environ), Lindau est une étape essentielle pour comprendre la facture d'orgues de l'Allemagne du Sud et de l'Europe centrale, objectif primordial de notre site Internet.


•   Composition de l'orgue Steinmeyer du Münster de Lindau [selon site du Münster www.muenster-musik.de/ consulté en 2011]

I. Hauptwerk (Grand-Orgue, C-a'''): Grossflöte 16', Principal 8', Gedeckt 8' (Bourdon), Flûte harmonique 8', Viola di Gamba 8', Dolce 8', Octav 4', Flöte 4', Rauschquinte 2 2/3', Mixtur 4f. 2', Cornett 3-5f. 8', Trompete 8', Clairon 4'.

II. Schwellwerk (Récit 1, C-a'''): Rohrgedeckt (Bourdon à cheminée) 16', Flötenprincipal 8', Rohrgedeckt 8' (Transmission), Traversflöte 8', Viola 8', Aeoline 8', Unda maris 8', Geigenprincipal (Violon-Principal) 8', Wienerflöte 4', Aeoline 4' (Transmission), Nasard 2 2/3', Flautino 2', Terzflöte 1 3/5', Echomixtur 3f. 2 2/3', Klarinette 8', Sanfthorn (Cor doux) 8', Tremulant.

III. Schwellwerk (Récit 2, C-a'''): Bourdon 16', Hornprincipal 8', Gedeckt 8' (Transmission), Hohlflöte (Flûte creuse) 8', Quintatön 8', Fugara 8', Salicional 8', Vox coelestis 8', Prestant 4', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Salizet 4' (Transmission), Waldflöte 2', Grossmistur 5f. 2 2/3', Cimbel (Cymbale) 3f. 1', Bombarde 16', Schalmei 8', Oboe 8', Vox humana 8', Trompette harmonique 4', Tremulant, Tremulant Vox humana.

Pedal (C-f '): Principalbass 16', Subbass 16', Zartbass 16' (Transmission du III), Violon 16', Quintbass 10 2/3', Oktavbass 8', Flötbass 8', Violoncello 8', Bassflöte 4', Contratuba 32', Posaune (Trombone) 16', Trompete 8'.

Fernwerk (jouable sur clavier I, C-a'''): Lieblich Gedeckt 16', Alphorn 8', Liebl. Gedeckt 8', Spitzflöte 4', Aeolharfe (Harpe éolienne) 2f. 4', Larigot 2f. 2', Horn 8', Vox humana 8', Glocken (Carillon) E-g', Tremulant.  

Accessoires (en allemand): accouplements = II/I, III/I, III/II, I/P, II/P, III/P; Sub-/Superokt. III, II; Sub-/Superokt. II/I, III/I; Superoktave III-P. Expression pour II, III, Fernwerk. Deux combinaisons libres. Handregister ab. Piano Pedal. Walze, Zungen (anches) ab. Einschl. Zungen ab. Tutti-Tritt. Koppeltritt. Generalkoppeltritt. Fernwerk: Sub/Superokt. Glockenzug (Tirant pour le carillon). [Ab = hors en allemand]. Sommiers (Taschenlade) pneumatiques.


•   Composition de l'orgue de Marie (Marienorgel du facteur Maier, 1993) [selon site du facteur et site des orgues du Münster. Quelques divergences !]:

I. Hauptwerk (Grand-Orgue, C-f '''): Bourdon 16', Principal 8', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 8', Spitzgambe 8', Octave 8' (ou 4' selon d'autres sources), Spitzflöte 4', Quinte 4' (ou 2 2/3 selon d'autres sources), Superoktave 2 ', Mixtur 4f. 1 1/3', Cornett 5f. 8' (depuis g), Trompete 8', Tremulant (selon certaines sources).

II. Brustwerk (Positif de poitrine, C-f '''): Gedeckt (Bourdon) en Basses et Dessus 8', Quintade jusqu'à h 8', Salicional depuis c' 8', Principal 4', Rohrflöte 4', Nasard 2 2/3', Octave 2', Gemshorn 2', Terz 1 3/5', Quint 1 1/3', Scharff 3f. (Mixture aiguë) 1', Vox humana 8'.

Pedal (C-f '): Subbass 16', Octavbass 8' (transmission du clavier I), Gedecktbass 8', Choralbass 4', Posaune (Trombone) 16', Trompete 8', Trompete 4'.

Tempérament Kirnberger II. Sommiers à coulisses mécaniques. Accouplements habituels sur ce genre d'instrument.

[Se rappeler notre page concernant les noms des jeux de l'orgue: cliquer ici ]. 


•   Littérature, liens Internet:

    -  brochure: Münster Unserer Lieben Frau, Lindau (Bodensee), par Werner Dobras, Beuroner Kunstverlag Josef Fink, Beuron (D), 2004 (33 pages illustrées).

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Lindau (page en français),

    -  http://en.wikipedia.org/wiki/Lindau (page en anglais),

    -  http://www.pictures-germany.com/lindau/ (vues agrandissables de Lindau, ©),

    -  manufacture Steinmeyer: cliquer ici ,

    -  http://www.muenster-musik.de/ (musique au Münster),

    -  http://www.orgelsite.nl/kerken38/lindau1.htm (le grand orgue Steinmeyer),

    -  photo du grand orgue à Lindau, ©: voir ici

    -  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F7076.php (lien historique),

    -  http://www.orgelbau-maier.de/OP%2010%20Lindau.htm (l'orgue J. Maier à Lindau).


•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel du Grand Orgue Steinmeyer du Münster de Lindau (Bavière). Les autres clichés personnels figurent dans la rubrique " photos " attenantes à cette page de texte.


Vue de l'orgue de Marie, Marienorgel, dans le choeur: ci-dessous, à droite

Vue de l'orgue Maier vers le choeur, Münster de Lindau. Cliché personnel


Vue extérieure du Münster: ci-dessous, à droite

Vue du Münster de Lindau. Cliché personnel


Vue intérieure de la nef: ci-dessous, à droite

Vue de la nef baroque-rococo. Cliché personnel


Situation géographique de Lindau: ci-dessous, à droite

Emplacement géographique de Lindau. Crédit: http://static-cdn-origin.multimap.com/world/DE/Bavaria/Lindau_(Bodensee)


Situation du Münster dans la ville de Lindau: ci-dessous, à droite

Situation dans la ville du Münster. Crédit: http://www.bodensee-top-sites.de/kartenmaterial/bodensee-karte-stadtplan-lindau-insel.html

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage