WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Facteurs d’orgues > Pages individuelles > J. Gabler (facteur allemand, 18ème s.)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Pages individuelles
Jürgen Ahrend, facteur d'orgues
Arp Schnitger (1648-1719)
Aubertin Bernard, Manufacture
BEDOS de Celles, dom François de (1709-1779)
Les facteurs Callinet
Les facteurs Casavant (Canada)
Cavaillé-Coll, Aristide
Olivier Delessert (musicien-flûtier)
J. Gabler (facteur allemand, 18ème s.)
Photos (Weingarten, Ochsenhausen)
Facteurs d'orgues ISNARD, Provence
Les facteurs Moucherel (18ème s.)
Manufacture de St-Martin SA
Charles-Joseph Riepp (Ottobeuren)
Les Royer: facteurs flamands, Provence
Les Silbermann
Gottfried Silbermann, le génie
Xavier Silbermann (facteur français)
Les Walcker (Allemagne)
Page de liens (facteurs hors de Suisse)
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
J. Gabler (facteur allemand, 18ème s.)


Un grand facteur d'orgues allemand du 18ème s.: Joseph Gabler

Le Grand Orgue J. Gabler de Weingarten en son état restauré (18ème s.). Cliché personnel (mai 2011)






•  Joseph Gabler est l'un des très grands facteurs d'orgues allemands du 18ème siècle. Nous souhaitons en parler parce que l'un de ses chefs-d'oeuvre, le grand orgue de l'abbaye d'Ochsenhausen, a été récemment restauré par les manufactures Kuhn (Suisse) et Klais (Allemagne). J. Gabler est né à Ochsenhausen en 1700 et mort à Bregenz en 1771. Il fit un apprentissage de menuisier à Mayence; c'est alors qu'il apprit la facture d'orgues avec G. et J.P. Geissel. Il eut aussi comme modèles les facteurs allemands Will, Macrander, Dahm et Onimus (ce dernier fournissant des jeux de "Piffaro" assez brillants). Les grandes orgues de J. Gabler sont actuellement des instruments irremplaçables, qui sont les témoins éclatants de la grande facture allemande du Sud, baroque (18ème siècle). Il s'agit des orgues des abbayes d'Ochsenhausen et de Weingarten. Ces deux instruments considérables ont été restaurés et sont des reliques précieuses de cette facture.

J. Gabler construisit aussi des instruments plus petits, notamment l'orgue de choeur de Weingarten et l'orgue de la Wallfahrtskirche Maria Steinbach (16 jeux). L'orgue d'Ochsenhausen comptait 49 jeux et 4 claviers, celui de Weingarten 66 jeux et aussi 4 claviers. Gabler caractérisait ainsi ses jeux et ses instruments: "aigus et pénétrants au Grand Orgue", "délicats et suaves au Positif", "majestueux et grands au Pectoral", "forts et perçants à la Pédale". Les jeux d'anches sont moins nombreux que dans la facture française du même siècle. Gabler aimait à construire des jeux de fonds et, chez lui, Cornet et Sesquialtera ne sont que des noms pour des mixtures de tierce de construction normale. Le "Piffaro" est une mixture de jeux gambés avec des séries d'octaves de 8', 4', 2', 1' et 1/2'. On trouve, chez Gabler, des jeux de Violon, de Violoncelle, de Viole, de Flûte traversière, de Flûte à cheminée, des jeux de fonds de plusieurs rangs en étain (Contrebasse 32' et 16' par exemple). La facture de J. Gabler, en ce sens, annonce un peu ce qui va se produire avec l'apparition des jeux romantiques. L'esthétique des buffets de J. Gabler se distingue par une architecture compliquée et souvent stupéfiante: l'orgue s' "enroule" littéralement autour des baies vitrées baroques, en les laissant libres, à travers l'instrument ! Ces buffets sont particulièrement raffinés et complexes. J. Gabler fut l'un des premiers facteurs d'orgues à construire des consoles séparées et non pas placées en fenêtre, comme cela se faisait à la même époque en France. Ce positionnement compliquait évidemment la traction mécanique des claviers. Raison de plus pour pneumatiser ces orgues au cours des siècles qui suivirent. La tâche de restaurateur des orgues Gabler en est aussi plus complexe !


•  La restauration du Grand Orgue de l'abbaye d'Ochsenhausen, abbaye bénédictine baroque du Sud de l'Allemagne, a été conduite par les manufactures Kuhn et Klais, dans un effort commun. Depuis 1734, cet orgue avait subi de nombreux dommages et transformations. Le but des facteurs d'orgues fut de rétablir, dans sa conception, le premier chef d'oeuvre du visionnaire qu'était J. Gabler. Grâce au travail des facteurs restaurateurs, 30-40 jeux originaux purent être identifiés et sauvés.


•  Une idée de l'architecture de l'orgue de Weingarten: cet orgue s'insère complètement autour des 6 baies vitrées de la basilique (Bade-Wurtemberg). Cet instrument considérable, à la mécanique compliquée fait parler actuellement 63 jeux sur 4 claviers et pédalier. Cet orgue fut construit par J. Gabler entre 1737 et 1750. On pourra faire, à propos de cet orgue monumental, les mêmes remarques que pour l'instrument d'Ochsenhausen (voir texte ci-dessus). Par exemple, le Cornet est une suite de mixtures en tierces répétitives.


•  Suite de liens importants Internet à ouvrir:

http://de.wikipedia.org/wiki/Ochsenhausen ,

-  un beau lien pour Ochsenhausen: cliquer ici ,

http://de.wikipedia.org/wiki/Joseph_Gabler (vie et oeuvre de Joseph Gabler, en allemand),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/allemagne/ochsenhausen.html (les orgues Gabler d'Ochsenhausen, photos diverses et composition des jeux),

http://www.klais.de/m.php?sid=9 (orgue d'Ochsenhausen sur le site du facteur Klais. Il y a 6 pages à consulter + photos),

-  lien direct avec le site du facteur suisse Kuhn pour Ochsenhausen: cliquer ici. Photos agrandissables, composition des jeux,

http://de.wikipedia.org/wiki/Weingarten_%28W%C3%BCrttemberg%29 (lien pour Weingarten),

-  http://www.weingarten-online.de/servlet/PB/menu/1117537_l1/index.html (autre site pour Weingarten),

http://de.wikipedia.org/wiki/Gabler-Orgel_Weingarten (l'orgue Gabler de Weingarten, photos, composition des jeux),

-  http://organ-au-logis.pagesperso-orange.fr/Pages/Abecedaire/Weingarten.htm (autre lien avec Weingarten),

http://www.die-orgelseite.de/disp/D_Weingarten_Basilika1.htm (lien avec l'orgue de Weingarten, composition des jeux),

http://www.die-orgelseite.de/pict/D_Weingarten_Basilika1.jpg (comme lien ci-dessus, mais ce sont des vues très belles),

http://www.die-orgelseite.de/bilder/sets/D_Weingarten_Basilika.htm (série de mini-photos sur Weingarten et son Grand Orgue),

-  lien direct avec le site du facteur suisse Kuhn pour Weingarten: cliquer ici. Photos agrandissables, composition des jeux.





•  En guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché de l'orgue de Weingarten restauré. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. [Crédit: //de.wikipedia.org]. Dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte, nous présentons quelques références photographiques classiques des orgues de Weingarten et d'Ochsenhausen.


Autre vue de l'orgue de Weingarten: ci-dessous, à droite

Orgue de Weingarten. Cliché personnel (mai 2011)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage