WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Facteurs d’orgues > Pages individuelles > Les facteurs Casavant (Canada)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Pages individuelles
Jürgen Ahrend, facteur d'orgues
Arp Schnitger (1648-1719)
Aubertin Bernard, Manufacture
BEDOS de Celles, dom François de (1709-1779)
Les facteurs Callinet
Les facteurs Casavant (Canada)
Clichés (Casavant)
Cavaillé-Coll, Aristide
Olivier Delessert (musicien-flûtier)
J. Gabler (facteur allemand, 18ème s.)
Facteurs d'orgues ISNARD, Provence
Les facteurs Moucherel (18ème s.)
Manufacture de St-Martin SA
Charles-Joseph Riepp (Ottobeuren)
Les Royer: facteurs flamands, Provence
Les Silbermann
Gottfried Silbermann, le génie
Xavier Silbermann (facteur français)
Les Walcker (Allemagne)
Page de liens (facteurs hors de Suisse)
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Les facteurs Casavant (Canada)


Canada: les grands facteurs d'orgues Casavant

Grand Orgue Casavant de la basilique N.-Dame à Montréal (1891). Crédit: www.uequebec.ca/musique/orgues/





•  Joseph Casavant (1807 - 1874) fut le premier facteur d'orgues né au Canada. Il était forgeron de métier. A l'âge de 27 ans il va étudier au Collège de Sainte-Thérèse. Un abbé, l'abbé Ducharme, lui demande de restaurer un vieil orgue et lui remet, dans ce but, un exemplaire du traité de Dom Bedos de Celles (L'Art du Facteur d'orgues, 1766). Joseph Casavant va signer un premier orgue neuf en 1840. A sa retraite, en 1866, il a produit 17 instruments neufs dont deux de grande importance (pour la cathédrale d'Ottawa et pour celle de Kingston). Joseph a deux fils, Claver (1855 - 1933) et Samuel (1859 - 1929). Ces fils vont reprendre la passion de leur père: la facture d'orgues. Joseph Brodeur, successeur de Joseph Casavant dans l'entreprise familiale, assurera la formation des deux fils Casavant. Très vite, ceux-ci comprennent qu'ils vont poursuivre l'oeuvre de leur père. Claver se rend en France (1878) où il travaille chez le facteur John Abbey à Versailles. Samuel le rejoint et les deux frères effectueront un séjour chez Cavaillé-Coll.

•  Les deux frères effectueront ensuite un voyage en Europe où il visiteront plusieurs manufactures d'orgues (France, Suisse, Italie, Allemagne, Belgique, Angleterre). Il seront de retour à Saint-Hyacinthe au Canada en 1879. Ils y établissent alors leur manufacture. Le premier orgue Casavant Frères sera celui de la Chapelle Notre-Dame de Lourdes à Montréal (1880, 13 jeux). Les deux frères sont jeunes à cette époque (Claver a 24 ans et Samuel a 20 ans). Les contrats vont se succéder d'abord à un rythme de 2 ou 3 par an. Leur premier orgue à 3 claviers sera celui de la cathédrale de Saint-Hyacinthe (1885, 38 jeux). Il est toujours en activité, témoin de la qualité de la facture Casavant.


•  En 1891, un grand tournant est accompli avec la construction du premier grand 4 claviers des Casavant: le Grand Orgue exceptionnel de la Basilique Notre-Dame de Montréal (82 jeux). Cet orgue remarquable, encore actif, établira définitivement la renommée internationale des Casavant. Cet orgue est vraiment de grande beauté. Il comporte un 32' en Montre. On a célébré en 1991 le centenaire de cet orgue qui attire aujourd'hui encore une multitude d'organistes du monde entier. Dès lors, des commandes vont affluer de tout le Canada, et bientôt des Etats-Unis où un premier orgue est exporté en 1895 (à Holyoke dans le Massachusetts). Liens pour l'orgue de la Basilique Notre-Dame à Montréal:

http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/quebec/ndamem.html (historique, composition), 

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/quebec/ndamem1.html (photographies). 


•  Les Casavant verront leur travail reconnu au plan international par le Grand Prix de l'Exposition Universelle d'Anvers en Belgique (1930). Non seulement ils livrent des orgues aux Etats-Unis, mais aussi en Amérique du Sud, en France, aux Bermudes, en Amérique centrale, en Afrique du Sud, au Japon. Des artistes comme Guilmant, Vierne, Widor, Bingham, Dupré vont vanter leurs instruments ou les inaugurer. Les Casavant s'attachent les services d'un jeune Anglais du nom de Stephen Stoot. C'est lui qui va perfectionner au plan technique les orgues Casavant, notamment au niveau du pédalier rendu plus fiable et au niveau des claviers en introduisant un mécanisme sensible ("tracker touch") qui fut le point fort des orgues Casavant pendant plus de 80 ans. Mais S. Stoot est aussi organiste de formation et harmoniste. Il remplacera Claver Casavant dans cette activité après son décès. Stoot marquera de son empreinte les orgues Casavant du milieu du 20ème siècle: pleins-jeux complets à chaque clavier, Pédale avec jeux indépendants, Positif non expressif (autant de solutions originales, dans le mouvement de l'Orgelbewegung, en Amérique du Nord).


•  La Manufacture Casavant a toujours été à l'affût des derniers développements. Lors de la renaissance de l'engouement pour les instruments des 17 et 18èmes siècles en Europe. Les Casavant sont encore là pour le transporter en Amérique du Nord, après la seconde Guerre Mondiale. Des instruments fidèles aux critères de l'époque baroque seront construits par les Casavant et souvent placés dans des Collèges, Universités ou Conservatoires. Les Casavant font place aussi aux nouveaux développements électroniques arrivant durant la seconde moitié du 20ème s. Mais l'année 1960 marque le retour des orgues Casavant à la traction MECANIQUE. Avec ces nouveautés et ces retours sur le passé classique, les Casavant vont produire des orgues du plus petit de 4 jeux jusqu'au plus grand avec 4 claviers, comme le fameux orgue de 64 jeux, Opus 3700 (1993) de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours à Independence, dans le Missouri. Liens pour cet orgue Casavant à Independence (Missouri):

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/indepenrlds.html (texte, composition),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/indepenrlds1.html (photographies). 


•  Un autre grand personnage rejoint la manufacture Casavant en 1972: Gerhard Brunzema, spécialiste des instruments anciens européens. Il va permettre de perfectionner les orgues Casavant dans leur dimension mondiale quant à la fiabilité et le toucher. Un autre personnage important deviendra Directeur artistique de Casavant en 1981: Jean-Louis Coignet, expert de l'orgue français et expert-organier auprès de la Ville de Paris. Il a une formation européenne et des compétences étendues. Son apport, dans le dernier quart du 20ème s., à la manufacture Casavant sera également décisif. La firme Casavant continuera de s'adjoindre des organistes, des techniciens, des harmonistes de grand talent. Avant de travailler pour la manufacture Casavant, G. Brunzema était associé avec le grand facteur Jürgen Ahrend. Ensemble, ces deux organiers de génie restaurèrent plusieurs instruments des 17 et 18èmes siècles en Europe, notamment des orgues Arp Schnitger. Liens pour G. Brunzema et J. Ahrend:

http://thecanadianencyclopedia.com/fr/article/gerhard-brunzema-emc/ (lien sur G. Brunzema, qui se mit à son compte en 1979). 


•  Les nouvelles technologies seront aussi incorporées aux instruments Casavant, vers la fin du 20ème s. Ainsi, les orgues Casavant sont équipés de systèmes électroniques de commutation ou d'accouplement, de combinateurs à plusieurs niveaux de mémoire, d'interfaces MIDI. Un de leurs plus grands instruments récents est l'Opus 3750 (1996) de l'église baptiste Broadway de Fort Worth au Texas (USA): 129 jeux, plus de 10'000 tuyaux. Il s'agit de l'un des plus grands instruments du monde, actuellement. La manufacture Casavant poursuit son travail et ses instruments continuent d'être de grande qualité. Cette manufacture affectionne particulièrement les orgues de grande taille, constituant chaque fois un nouveau défi. Liens pour l'orgue de l'église baptiste Broadway de Fort Worth au Texas:

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/fworthbbc.html (texte, composition),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/fworthbbc1.html (photos).  


•  Différents liens Internet au sujet des orgues Casavant:

-  article de l'Encyclopédie électronique du Canada: voir ici,

http://www.casavant.ca/ (site Internet Casavant) [ce site est souvent interrompu: 01.2009], 

-  http://www.casavant.ca/new_temp/img/fr/HomeFrame.htm (idem: accueil du site Casavant) [ce site est souvent interrompu],

-  http://www.casavant.ca/english/about-casavant/history-archives/ (autre rubrique historique) [site interrompu en 01.2009],

http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Joseph_Casavant (site sur Joseph Casavant),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/casavant.html (liste des instruments Casavant),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/nybrickpc2.html (grand orgue symphonique de la Brick Presbyterian Church à New York, texte et composition de l'orgue);

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/nybrickpc3.html (et photos),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/demorestpc.html (grand orgue classique Casavant du Piedmont College, College Chapel, Demorest, Géorgie);

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/etatsunis/demorestpc1.html (et photos),

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/canada/mahonesjac.html (exemple d'un orgue Casavant plus petit à Lunenburg, Nouvelle Ecosse);

-  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/canada/mahonesjac1.html (et photos),

-  article sur Lunenburg, Nouvelle Ecosse: voir ici,

-  article sur la Nouvelle Ecosse: cliquer ici .




•  En guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché du Grand Orgue Casavant de la Basilique N.-Dame de Montréal. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Quelques clichés d'orgues figurent encore dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte. [Crédit: www.uequebec.ca/musique/orgues
 ].


Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage