WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Facteurs d’orgues > Pages individuelles > Arp Schnitger (1648-1719)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Pages individuelles
Jürgen Ahrend, facteur d'orgues
Arp Schnitger (1648-1719)
Aubertin Bernard, Manufacture
BEDOS de Celles, dom François de (1709-1779)
Les facteurs Callinet
Les facteurs Casavant (Canada)
Cavaillé-Coll, Aristide
Olivier Delessert (musicien-flûtier)
J. Gabler (facteur allemand, 18ème s.)
Facteurs d'orgues ISNARD, Provence
Les facteurs Moucherel (18ème s.)
Manufacture de St-Martin SA
Charles-Joseph Riepp (Ottobeuren)
Les Royer: facteurs flamands, Provence
Les Silbermann
Gottfried Silbermann, le génie
Xavier Silbermann (facteur français)
Les Walcker (Allemagne)
Page de liens (facteurs hors de Suisse)
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Arp Schnitger (1648-1719)


Arp Schnitger, grand facteur d'orgues, et ses descendants

Orgue B. Hüss-Arp Schnitger (1668-73), église St. Cosmae, ville de Stade (D). Crédit: //de.wikipedia.org/





•  Sources bibliographiques principales:

    - Dictionnaire de la Musique, Collection Marc Honegger, volume 2, éd. Bordas, Paris 1993,

    - Lexikon der Orgel, 2008, by Laager-Verlag, printed in Germany, plus de 900 pages sur l'orgue, 2008,

    - http://fr.wikipedia.org/wiki/Arp_Schnitger (en français),

    - http://de.wikipedia.org/wiki/Arp_Schnitger (en allemand),

    - http://www.arp-schnitger-gesellschaft.de/ (site de la Soc. Arp Schnitger). 


•  Arp Schnitger est né, en juillet 1648, à Schmalenfleth, aujourd'hui Brake (en Basse-Saxe actuelle [Land d'Allemagne sur la Mer du Nord], région de Brême/Oldenbourg) et est décédé à Hambourg-Neuenfelde en juillet 1719. A Hambourg-Neuenfelde se trouve d'ailleurs l'un des beaux instruments du facteur Arp Schnitger, construit entre 1683-88 (2 claviers, pédalier, 34 jeux), en l'église St. Pankratius. C'est en cette église que Arp Schnitger est inhumé. Arp Schnitger fait un apprentissage de menuisier auprès de son père. Il apprend le métier de facteur d'orgues chez son cousin Berendt Hüss à Glückstadt dans le Schleswig-Holstein (1666-76), sur le cours inférieur de l'Elbe. Il collaborera d'ailleurs avec ce facteur B. Hüss, en 1673, lors de la construction de l'orgue de l'église St. Cosmae à Stade (ville d'Allemagne du Nord). Il termina l'orgue Hüss de l'église St. Wilhadi à Stade, après le décès de B. Hüss. En 1677, il reprend à son compte les ateliers Hüss à Stade. Puis il fonda ensuite sa propre entreprise de facture d'orgues, en 1682, à Hambourg-Neuenfelde (il est reçu Bourgeois de Hambourg en 1682). Il épouse Gertrud Otten en février 1684. Il aura, notamment, 4 fils de cette union. Deux seulement survécurent à leur père. Tous apprirent la facture d'orgue.

Après le décès de Arp Schnitger (1719), son fils Franz Caspar travailla au Pays-Bas où il construisit de superbes instruments baroques toujours visibles (Meppel, Alkmaar, Zwolle). Franz Caspar Schnitger (1693-1729) s'établit à Zwolle (Pays-Bas) avec son frère Johann Jürgen Schnitger (1690-1737). Il poursuivirent donc l'oeuvre de leur père. En 1732, la veuve de Franz Caspar épousa un dénommé Albertus Anthoni Hinsz, facteur d'orgues. Après la mort de sa mère, son fils Franz Caspar Schnitger junior (1724-1799), associé avec Hermann Heinrich Freytag (1759-1811), poursuivit encore ses activités de facteur d'orgues jusqu'à sa mort. La famille Freytag poursuivit encore cette activité jusqu'en 1863.  

 
•  Arp Schnitger construisit environ 170 orgues, avant tout dans le Nord de l'Allemagne, notamment dans les églises principales de Hambourg et de sa région. Il construisit aussi des instruments remarquables dans les Provinces de la Frise (Nord et Est), à Groningen, à Berlin, et dans la région de Magdeburg. Il exporta même quelques instruments en Angleterre, au Portugal, en Espagne, en Russie. Ses instruments étaient auréolés d'une renommée artisanale et d'une qualité de fonctionnement exceptionnelles. De plus, Arp Schnitger se montra non seulement artisan bien organisé mais aussi habile commercialement. Il entretint des rapports étroits avec des organistes éminents de l'époque, comme notamment l'organiste et compositeur Vincent Lübeck


•  Arp Schnitger représente un peu l'âge d'or de la grande facture d'orgue nord-allemande (orgue nordique) en pleine période baroque (fin 17ème siècle et tout début du 18ème siècle). Les instruments de Arp Schnitger (et également ceux de son fils Franz Caspar) portèrent la renommée de cette facture à son sommet.

Arp Schnitger construisit des orgues neuves, mais aussi s'occupa de reconstruire ou agrandir des orgues existantes. Il avait pour principe de remployer au maximum les parties instrumentales existantes, lorsqu'elles étaient de qualité. Il avait un certain nombre de règles de construction qui peuvent se résumer ainsi:

  -  les "petits" instruments à un ou 2 claviers comprenaient un Hauptwerk + un Unterwerk avec un Pédalier attaché (accroché ou "angehängt" en allemand, donc sans jeux propres).

  -  les instruments moyens à deux claviers comprenaient un Hauptwerk + un Positif de dos / ou un Brustwerk + un Pédalier indépendant.

  -  les plus grands instruments à 3 claviers comprenaient un Hauptwerk, un Brustwerk, un Positif de dos et un Pédalier indépendant.

  -  les instruments à 4 claviers recevaient, en plus, un Oberwerk, par rapport aux orgues à 3 claviers.  

Cette structure instrumentale hiérarchisée dans l'esprit du facteur, pouvait souvent se lire en observant la façade de l'orgue. Mais pas toujours, car parfois, Oberwerk et Unterwerk n'apparaissaient pas directement en façade de l'instrument (Hauptwerk, Pédale, Positif de dos étant alors essentiellement visibles). A remarquer aussi que Arp Schnitger ne réalisa pas toujours une possibilité d'accouplement entre Positif de dos et Hauptwerk.

[Explications: le Hauptwerk est l'ensemble des tuyaux du clavier de Grand-Orgue. Le Brustwerk est l'ensemble des tuyaux qui sont placés devant l'organiste (c'est un "dispositif" de poitrine). Le Brustwerk correspond à un clavier. L'Unterwerk est un ensemble de tuyaux placés dans le soubassement de l'orgue et pouvant faire "écho" aux sons du Grand-Orgue. L'Unterwerk n'existe pas toujours. Le Positif de dos est un ensemble de tuyaux bien visibles, en balustrade de la tribune. Le Positif de dos correspond à un clavier. L'Oberwerk est un ensemble de tuyaux placés, dans l'orgue nordique qui nous occupe, au-dessus du Brustwerk, en hauteur. L'Oberwerk correspond à un clavier].


•  La facture d'orgue Arp Schnitger, notamment, servit de référence lors de la construction d'orgues neuves par certains facteurs actuels, désireux de réaliser un instrument "à la nordique". On connaît, notamment en Suisse, des facteurs qui offrent de construire un orgue à la manière de Arp Schnitger (c'est le cas du facteur suisse Felsberg Orgelbau). C'est ainsi que dans le canton de Neuchâtel, en Suisse, nous avons, dans l'église du village de la Côte-aux-Fées, un magnifique orgue Felsberg neuf construit selon les principes et selon un schéma directement inspirés de Arp Schnitger.


•  Ensemble de liens internes et externes concernant les oeuvres des Schnitger:

   -  http://www.arpschnitger.nl/ (site essentiel à consulter),

   -  http://www.arpschnitger.nl/schnit.html (liste d'orgues Arp Schnitger),

   -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Arp_Schnitger (page Wikipedia en français),

   -  http://de.wikipedia.org/wiki/Arp_Schnitger (page Wikipedia en allemand),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-1712-11-6-1/ (orgue de la Jakobi-Kirche de Hambourg),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-1724-11-6-1/ (orgue de Uithuizen, Pays-Bas),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-1999-11-6-1/ (orgue de Cappel, Allemagne),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2137-11-6-1/ (orgue de la Martinikerk, Groningen, repris par Franz Caspar Schnitger),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2149-11-6-1/ (orgue Hüss-Arp Schnitger à Stade, église St. Cosmae),

   -  http://www.hauptwerk.nl/historyeenumfr.php (orgue Arp Schnitger de l'église de Eenum [prov. de Groningue, Pays-Bas]. Orgue de 1704, un peu  transformé au 19ème s. puis remis exactement en l'état Schnitger par les Frères Reil, facteurs d'orgues, en 1987 [c'est l'état de 1809 qui est à l'origine de ce que l'on voulait reconstituer]). 

   -  http://www.hauptwerk.nl/eenumfr.php (photo et composition de l'orgue Schnitger de Eenum, ci-dessus),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2212-11-6-1/ (Kampen, la Bovenkerk, orgue historique du facteur Albertus Anthoni Hinsz [1741 - 1743], instrument qui fut revu par les facteurs H. H. Freytag et F. C. Schnitger "junior", en 1790).

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2250-11-6-1/ (orgue de St. Ludgeri à Norden, peut-être le Arp Schnitger le plus connu),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2102-11-6-1/ (orgue de la Grote Kerk de Zwolle, terminé par Franz Caspar Schnitger),

   -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-1213-11-6-1/ (orgue de la Grote Kerk d'Alkmaar, oeuvre de Franz Caspar Schnitger, Pays-Bas),

   -  http://www.arpschnitger.nl/shamb.html (orgue de la Jakobi-Kirche, Hambourg),

   -  http://www.arpschnitger.nl/scappel.html (orgue Arp Schnitger de Cappel, Allemagne),

   -  http://www.arpschnitger.nl/suith.html (orgue Arp Schnitger, Uithuizen, Pays-Bas),

   -  http://www.arpschnitger.nl/sgro02.html (orgue Arp Schnitger de la Aa Kerk, Groningen),

   -  cliquer ici : un magnifique buffet d'orgue Arp Schnitger est visible en l'église de Bülkau, Allemagne, Basse-Saxe, 

   -  http://www.arpschnitger.nl/sbasel.html (Bâle, Waisenhauskriche: copie d'un orgue Arp Schnitger par Bernhardt H. Edskes, facteur suisse, 1994),

   -  orgue Arp Schnitger (1701) de la cathédrale de Mariana, Brésil: cliquer ici [restauré en 2001 par B. Edskes, Wohlen (CH)]. 


•  Ci-dessus, en haut de cette page, nous avons mis une vignette agrandissable de l'orgue Berendt Hüss-Arp Schnitger (1668-73) de l'église St. Cosmae de la ville de Stade en Allemagne. Il s'agit d'un exemple parmi tous ceux qui sont consultables par l'entremise des liens donnés ci-dessus. [Source: //de.wikipedia.org ].

 


Vue de l'orgue Arp Schnitger de Uithuizen, Pays-Bas: ci-dessous, à droite

Orgue Arp Schnitger de Uithuizen (Pays-Bas). Crédit: http://www.geocities.com/Vienna/Strasse/8779/schnit.html


Vue de l'orgue Arp Schnitger à Cappel, Allemagne: ci-dessous, à droite

Orgue Arp Schnitger de Cappel (D). Crédit: http://www.geocities.com/Vienna/Strasse/8779/schnit.html


Vue du buffet d'orgue Arp Schnitger de Bülkau, Allemagne: ci-dessous, à droite

Buffet d'orgue Arp Schnitger à Bülkau (D). Crédit: de.wikipedia.org/wiki/B%C3%BClkau

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage