WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Charles Tournemire (France)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Charles Tournemire (France)


France: Charles Tournemire, compositeur pour l'orgue (titulaire de l'église Ste-Clotilde à Paris)

Orgue C.-Coll de Sainte-Clotilde à Paris. Crédit: www.uquebec.ca/musique/orgues/





•  Charles Tournemire est né à Bordeaux en janvier 1870 et décédé à Arcachon en novembre 1939. Il fut compositeur et organiste. Au Conservatoire de Paris, il fut l'élève de César Franck, puis de Charles-Marie Widor. En 1898, il succède à Gabriel Pierné à la tribune du Grand Orgue Cavaillé-Coll de l'église (devenue basilique) Sainte-Clotilde à Paris. Il en restera le titulaire jusqu'à sa mort. Dès 1919, Tournemire enseigne au Conservatoire de Paris comme Professeur de musique d'ensemble. Tournemire fut un improvisateur remarquable. Son rôle le plus important, reconnu actuellement, est d'avoir restauré le rôle de l'organiste d'église (organiste liturgique) en créant une littérature instrumentale exclusivement inspirée des textes d'église et de mélodies grégoriennes. A cet égard, son oeuvre l'Orgue Mystique (255 pièces pour tous les dimanches de l'année) est marquante: chaque Office comprend un Prélude, un Offertoire, une Elévation, une Communion et un Final.


•  Oeuvres principales: pour l'orgue, et musique instrumentale: Triple Choral (opus 41), L'Orgue Mystique (opus 55, 56, 57), Trois Poèmes (opus 59), Sei Fioretti (opus 60), Petites Fleurs musicales (opus 66), Sept Poèmes-Chorals pour les Sept Paroles du Christ (opus 67), Postludes libres (opus 68), Symphonie-Choral (opus 69), Symphonie sacrée (opus 71), Suite évocatrice (opus 74), Deux Fresques symphoniques sacrées (opus 75, 76), Cinq Improvisations (reconstituées par M. Duruflé), Huit Symphonies (I opus 18, II opus 36, III opus 43, IV opus 44, V opus 47, VI opus 48, VII opus 49, VIII opus 51), Poème (opus 38), Trilogie: Faust, Don Quichotte, St-François d'Assise (Opus 52). Tournemire a aussi composé de la musique vocale: des Mélodies et des Pièces vocales, Le Sang de la Sirène (opus 27), Psaume LVII (opus 37), Psaume XLVL (opus 45), La Quête du Saint Graal (opus 54), Apocalypse de St Jean (opus 63), La Douloureuse Passion du Christ (oratorio). Il a aussi composé de la musique pour le Théâtre. Quelques écrits: César Franck (1931), Précis d'exécution, de registration et d'improvisation (1936), Petite Méthode d'orgue (1949). L'Orgue Mystique a fait l'objet d'une réédition à Paris (Heugel), en 1965.

     •   Catalogue des oeuvres de Tournemire: cliquer ici .


•  Quelques liens concernant Tournemire:

     -   Ouvrage: Dictionnaire de la Musique, Collection Marc Honegger, 2 volumes, éd. Bordas, Paris, 1993

     -   http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Tournemire (page sur Tournemire),

     -   http://universfranckiste.free.fr/cot.htm (autre page sur Tournemire), 

     -   http://universfranckiste.free.fr/act.htm (autre page sur Tournemire), 

     -   César Franck, titulaire à Sainte-Clotilde, Paris, dès 1858: lire ici,

     -   Tournemire à Ste-Clotilde: lire ici.


•  Parler de Charles Tournemire, c'est, bien entendu, aussi évoquer le Grand Orgue Cavaillé-Coll de la basilique Sainte-Clotilde à Paris. Cette église parisienne fut élevée au 19ème siècle en style néo-gothique. Elle fut consacrée en 1857. Le projet de construction remonte à 1827 déjà. Mails il fut laissé un peu dans l'oubli jusqu'en 1833. Un architecte d'origine allemande (François-Christian Gau) est chargé d'en tracer les plans. Le style choisi sera gothique. Le début des travaux date de 1846. En 1853, l'assistant de Gau, Théodore Ballu, reprend la construction en 1854 et termine la façade avec ses deux tours superbes et leurs flèches. L'édifice adopte le plan d'une croix latine et mesure 96 m de long. Les flèches culminent à 70 m de haut.


•  Les orgues: on considère que l'instrument de Sainte-Clotilde est l'un des plus beaux Cavaillé-Coll de la capitale française. Le buffet est de styée néo-gothique (conçu par l'architecte Gau). Le premier titulaire de cet orgue fut César Franck. Franz Liszt, lors de ses passages à Paris, aimait à monter à la tribune de Sainte-Clotilde, pour écouter Franck. Gabriel Pierné succéda à Franck, puis vint Tournemire, maître de l'improvisation. En 1939, Jean Langlais lui succéda en 1945 jusqu'en 1987. Actuellement, la tribune est occupée par l'organiste Jacques Taddei. (Note: J. Taddei est décédé en juin 2012...). L'orgue de Sainte-Clotilde resta inchangé jusqu'en 1933. Tournemire fit effectuer des transformations, en faisant notamment agrandir de Récit dans une esthétique néo-classique. Il fit aussi changer la console. Jean Langlais, devenu titulaire, souhaita que l'instrument soit repris par le facteur Beuchet-Debierre, en 1962. On électrifia notamment l'instrument, lequel fut porté à 61 jeux. Une intervention eut encore lieu, sur cet orgue, en 2004, par la Manufacture Vosgienne de Grandes Orgues (Bernard Dargassies):

     •   la compostion actuelle de cet instrument est visible sous: http://orgue.free.fr/a7o9.html .

•  La composition de 1859 est connue et était la suivante: Grand-Orgue (54 notes) avec Montre 16', Bourdon 16', Montre 8', Flûte harmonique 8', Gambe 8', Bourdon 8', Prestant 4', Octave 4', Quinte 2 2/3', Doublette 2', Plein-Jeu, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'. Récit (54 notes) avec Bourdon 8', Flûte harmonique 8', Viole de Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte octaviante 4', Octavin 2', Basson-Hautbois 8', Voix humaine 8', Trompette 8', Clairon 4'. Positif (54 notes) avec Bourdon 16', Montre 8', Gambe 8', Flûte harmonique 8', Bourdon 8', Salicional 8', Prestant 4', Flûte octaviante 4', Quinte 2 2/3', Doublette 2', Plein-Jeu, Clarinette 8', Trompette 8', Clairon 4'. Pédale (27 notes) avec Quintaton 32', Contrebasse 16', Flûte 8', Octave 4', Bombarde 16', Basson 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Pour exemple, dès 2004, le Pédalier doit comporter 32 notes et la composition suivante: Soubasse 32', Contrebasse 16', Bourdon 16', Quinte 10 2/3', Flûte 8', Basse 8', Octave 4', Flûte 4', Flûte 2', Contre-Bombarde 32', Bombarde 16', Basson 16', Trompette 8', Clairon 4', Chamade 8', Chamade 4' .


•  Liens concernant Sainte-Clotilde:

     -   http://www.orgue-clotilde-paris.info/ (page sur l'orgue),

     -   http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/sclothildep.html (texte sur l'église et l'orgue),

     -   http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/sclothildep1.html (photos: basilique et orgue),

     -   http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Sainte-Clotilde_(Paris) (page sur Ste-Clotilde),

     -   http://www.manufacture-orgues.fr/ (site du facteur Dargassies, intervenu sur l'orgue en 2004) [Le site du facteur B. Dargassies est inactif depuis juin 2008.],

     -   https://www.youtube.com/watch?v=nFBKfjtz6H4 (audition de l'orgue),

     -   http://www.orgue-clotilde-paris.info/le-grand-orgue/lorgue-de-cesar-franck/composition/index.php (composition des jeux).


•  Ci-dessus, en guise de vignette de cette page, nous mettons un cliché du Grand Orgue C.-Coll de Sainte-Clotilde à Paris. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. [Source: www.uquebec.ca/musique/orgues/ ].


Vue de la basilique Ste-Clotilde à Paris: ci-dessous, à droite

Vue de Sainte-Clotilde à Paris. Crédit: www.uquebec.ca/musique/orgues/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage