WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Suisse > Thurgovie, canton > Bischofszell: église St. Pelagius
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Appenzell, canton et ville
Argovie, canton
Bâle-Campagne, demi-canton
Bâle-Ville, demi-canton
Berne, canton
Fribourg, canton
Genève, canton
Glaris, canton
Grisons, canton
Jura, canton
Lucerne, canton
Neuchâtel, canton
Nidwald, demi-canton
Obwald (demi-canton): Engelberg
Obwald (demi-canton): autres lieux
St-Gall, canton
Schaffhouse, canton
Schwyz (Schwytz), canton
Soleure, canton
Tessin, canton
Thurgovie, canton
Aadorf: église catholique, orgue
Aadorf: église réformée, orgue
Altnau: église réformée
Altnau: église catholique
Amriswil: église catholique St. Stefan
Amriswil: église réformée
Bischofszell: église St. Pelagius
Photos: Bischofszell
Fischingen: monastère bénédictin
Frauenfeld: katholische Pfarrkirche
Frauenfeld: église réformée
Kreuzlingen: église abbatiale, orgues
Lommis: église catholique
Märstetten, église réformée
Münchwilen: église catholique
Münchwilen: église réformée
Romanshorn: église catholique, + alte Kiche
Romanshorn: église réformée
Scherzingen (Münsterlingen), orgues
Sirnach (église St. Remigius, orgue)
Sirnach: église réformée, orgue
Steckborn (égl. réformée, orgue Kuhn)
Weinfelden: église catholique
Weinfelden: église réformée
Uri, canton
Valais, canton
Vaud, canton
Zoug, canton
Zurich, canton
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Bischofszell: église St. Pelagius


Bischofszell: un ensemble de deux orgues en l'église St. Pelagius

Le grand orgue W. Albiez de Bischofszell. Cliché personnel (automne 2012)1




•   Lors de notre déplacement en Thurgovie, nous avons visité la ville de Bischofszell et sa belle église St. Pelagius (catholique).

•   Histoire: l'église et le chapitre de chanoines de Bischofszell furent fondés par l'évêque de Constance Salomo Ier vers le milieu du 9ème siècle. C'est l'évêque de Constance Salomon III qui ramena des reliques du martyr Pelagius depuis Rome à Constance où elles furent placées dans la crypte de la cathédrale de cette ville (Münster). La collégiale de Bischofszell abrita un collège de chanoines depuis le 13ème s. Vers 1529, la Réforme arriva. Plusieurs chanoines se convertirent à la foi nouvelle. Les cantons catholiques exigèrent la restauration du chapitre en 1531 déjà. La messe fut réintroduite en 1535, même si la population y résista. La collégiale servit alors d'église paritaire (lieu de culte pour les deux confessions), ceci jusqu'en 1968 ! Depuis cette date, cette église est exclusivement catholique. En 1968, une église réformée fut bâtie et dédiée à saint Jean. L'église de Bischofszell est construite sur un plan basilical à 3 nefs (14 et 15èmes siècles). On remarque des restes de peintures murales de ces époques. On remarque aussi un vitrail de Heinrich Stäubli (1971). Dans le choeur, les transformations de la fin de l'époque baroque sont visibles (stucs de style rococo de 1756). La peinture de la voûte du choeur représente la martyre de St. Pelagius (peinture exécutée par un maître de Constance, J. Konrad Wenger). Le maître-autel est aussi une oeuvre de maîtres de Constance, vers 1639-40. Les stalles datent de 1769. La chapelle du cimetière a été construite aussi vers les 14 et 15ème siècles. Cette chapelle magnifique a été rénovée dans les années 1970-73. L'autel daterait du début du 17ème siècle. La collégiale a donc été reconstruite sur des fondations datant du 9ème siècle, ceci vers l'articulation entre les 14 et 15èmes siècles. La ville ancienne de Bichofszell est un site à ne pas manquer si l'on passe dans la région. De belles façades baroques peintes sont à relever, notamment celle de l'hôtel de ville (Rathaus), datant de 1747-1750 (création de Johann Caspar Bagnato).

•   Les orgues: le grand orgue actuel (facteur allemand W. Albiez, 1975 ) a été précédé par d'autres instruments que nous décrirons brièvement. Un premier orgue est évoqué dans des écrits d'archives remontant aux années 1486 ! Les facteurs de l'époque avaient en perspective, dans leurs projets, le grand orgue de la cathédrale de Constance (il faisait figure de modèle). En 1519, une commande est passée pour un nouvel orgue, ceci au facteur Hans Schentzer de Stuttgart. Cet instrument devait comporter une vingtaine de jeux (ce qui est déjà remarquable pour l'époque). On pense que cet orgue devait être placé vers le choeur. Il passa l'époque de la Réforme. Puis vint le facteur tyrolien Mathias Fuchs qui construisit un orgue dans notre église de Bichofszell en 1627 (avec 14 jeux). Cet instrument était placé sur le jubé séparant la nef du choeur. Une esquisse datant de 1790 montre un orgue magnifique et assez imposant avec des volets et un Positif de dos. La situation sur le jubé était idéale pour la diffusion des sons dans la nef. On trouve, dans les archives, la mention de réparations faites sur cet orgue de jubé, en 1791. Un agrandissement de l'orgue (deux jeux) est effectué en 1792 par un facteur du nom de Michael Grass. Celui-ci tranforme aussi un peu la façade de l'instrument. Cet orgue restera en place jusqu'à la démolition du jubé, en 1864. Un orgue de choeur: un tel orgue fut loué aux facteurs Aaron et Tobias Sigmund Riegg de Memmingen en 1646. Cet instrument fut payé en plusieurs tranches jusqu'en 1648. Il fut placé entre le mobilier du choeur (stalles). Les réformés souhaitèrent aussi avoir un orgue pour accompagner les chants d'assemblée (ce qui n'était pas du goût des autorités de Zurich en la matière). Toutefois, dès 1714, les chants et chorals furent accompagnés par des instruments à vent (trombones, Zink [ancêtre de la trompette]). Les deux confessions furent autorisées à avoir chacune un orgue: l'orgue réformé en tribune (à l'Ouest) alors que l'orgue pour les offices catholiques était celui du jubé. Pour l'orgue réformé, des tractations eurent lieu avec le facteur Johann Baptist Lang d'Ueberlingen. Finalement, c'est le facteur Michael Grass de Lommis (Thurgovie) qui élabora cet instrument en tribune Ouest (avec 14 jeux). En même temps, il fit quelques transformations à l'orgue de jubé. L'orgue Grass de tribune Ouest datait de 1790. On n'en possède malheureusement pas de dessin. Toutefois, on connaît un orgue Grass dans le Vorarlberg à Bartholomäberg (datant de 1792 et pouvant servir de modèle pour se faire une idée de l'instrument de Bischofszell, placé en tribune). Cet orgue Grass de Bartholomäberg est considéré comme l'un des plus remarquables orgues baroques d'Autriche. Il a été restauré, de 1973-76, par la Manufacture suisse Neidhart & Lhôte de St. Martin (canton de Neuchâtel). En 1865, la paroisse de Bischofszell cherche à revendre ses deux orgues: celui placé sur le jubé, démoli en 1864 et celui du choeur. Alors arrive l'orgue E.F. Walcker & Cie de Ludwigsburg: un instrument de 30 jeux à traction mécanique. Il devait servir pour les deux confessions. Le buffet en était néogothique et séparé en deux corps pour libérer la fenêtre de façade Ouest. Cet instrument comportait deux claviers de 54 notes et un pédalier de 27 marches. L'orgue très solide fut simplement nettoyé en 1903. Un contrat de révision fut conclu avec la Maison Kuhn de Männedorf. La révision eut lieu en 1922, avec des transformations assez profondes: traction pneumatique, claviers et pédalier avec plus d'étendue sonore, extension à 34 jeux. Une nouvelle transformation de l'orgue eut lieu, par la Maison Kuhn, durant la période de 1943 à 1969 (on relève notamment une "baroquisation" de l'instrument qui passe à 36 jeux et reste à traction pneumatique). En 1972, arrive un orgue de choeur de la Manufacture neuchâteloise Neidhardt & Lhôte (on en reparle ci-dessous). Et voici, pour finir, le grand orgue du facteur Winfried Albiez (Stuttgart-Lindau: 1938-1984). Cet instrument vint en 1975, suite à la construction de l'orgue de choeur en 1972. De la console du grand orgue, au 3ème clavier, il est possible de jouer l'orgue de choeur directement (par traction électrique à distance). Ce grand orgue fut inauguré en novembre 1975. Toute sa traction est de type électrique. 

•   L'orgue de choeur: ce bel instrument, réalisé par la Manufacture neuchâteloise bien connue de St-Martin, est une belle réalisation dans le style baroque s'intégrant parfaitement dans l'espace du choeur. L'orgue peut être joué à sa console mécanique directement ou depuis le grand orgue (par une traction électrique à distance). Cette solution "hybride" ne fut pas facile à obtenir, tant les facteurs de St-Martin (NE) de l'époque étaient opposés au système électrique de traction. C'est l'expert en orgues de la cathédrale de St-Gall (Siegfried Hildenbrand) qui rêvait de réaliser un environnement sonore remarquable en couplant l'orgue de choeur avec le grand orgue (il était influencé par la réalisation étonnante de la grande cathédrale de Fribourg-en-Brisgau où pas moins de 4 orgues sont reliés électriquement entre eux pour répondre à une seule console, tout en restant jouables individuellement à leur propre console, sauf l'orgue de choeur lequel n'est jouable que de la console unique centrale). De telles installations (voir aussi cathédrales de Cologne ou de Passau) ont toutefois leurs limites. La traction électrique peut faire défaut sur un des instruments, brutalement, au cours d'un concert. L'orgue de choeur de Bischofszell est un instrument remarquable dont les experts s'accordent à reconnaître les grandes qualités sonores, fines et délicates. Et l'ensemble organistique de Bischofszell est une réalisation exceptionnelle en Suisse.


•   Composition de l'orgue de tribune W. Albiez (1975), église de Bischofszell [selon le site très documenté  http://ofsg.org/wp-content/uploads/2013/08/BULL135.pdf  ]:  

I. Hauptwerk (Grand-Orgue, C-g'''): Quintatön 16, Praestant 8', Koppelflöte 8', Oktave 4', Nachthorn 4', Quinte 2 2/3', Superoktave 2', Sept.-Terzian 1 1/7' + 1 3/5', Mixtur 4f. 1 1/3', Trompete 8', Tremulant.

II. Schwellwerk (Récit, C-g'''): Gedeckt-Flöte 8', Salicional 8', Unda maris 8', Prinzipal 4', Rohrflöte 4' (Flûte  cheminée), Sesquialtera 2f. 2 2/3' + 1 3/5', Flachflöte 2', Oktavlein (Petite Octave) 1', Mixtur 5f. 2', Fagott (Basson) 16', Trompete 8', Schalmei (Chalumeau) 4', Tremulant.

III. Manual (Chororgel, Orgue de chœur jouable depuis ce clavier, C-g''').

Pedalwerk (Pédalier, C-f '): Praestant 16', Subbass 16', Oktave 8', Spillpfeife 8', Choralbass 2f 4' + 2' à l'origine (depuis 2009: uniquement le 4'), Hintersatz 4f. 2 2/3', Liebl. Posaune 16' (Trombone doux), Zinke (anche proche de la Trompette) 8', Tremulant .

Accouplements: II/I, I/P, II/P, III/I, III/P. Registre de Crescendo. Six combinaisons possibles. Inauguration en novembre 1975.


•   Composition de l'orgue de chœur Neidhart & Lhote de St-Martin (NE), 1972 [même source documentaire que pour le grand orgue ci-dessus]:

I. Hauptwerk (Grand-Orgue, C-g'''): Offen-Flöte (Flûte ouverte) 8', Praestant 4', Kleingedackt (Petit Bourdon) 4', Waldflöte 2', Mixtur 3f. 1/2'.

II. Positiv (Positif, C-g'''): Rohrgedackt 8', Gemshorn 4', Superoktave 4', Spitzquinte 1 1/3'.

Pedal (C-f '): Untersatz 16', Koppelflöte 8', Piffaro 4' + 2' (devenu depuis 1990: Choralbass 4').

Accouplement: II/I, II/P, I/P. Sommiers à coulisses. Traction mécanique depuis la console de l'instrument, et commutable sur une traction électrique pour jouer depuis le clavier III du grand orgue de tribune. Révision effectuée par la Manufacture Kuhn de Männedorf, en1990, en vue, notamment de diminuer un peu le bruit de la traction mécanique des claviers.


•   Liens divers:

    -  http://ofsg.org/wp-content/uploads/2013/08/BULL135.pdf (lien essentiel et très riche sur l'histoire des orgues de Bischofszell),

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Vieille_ville_de_Bischofszell (vieille ville de Bischofszell, classée à la Liste des Biens culturels en Suisse), 

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/District_de_Bischofszell (District thurgovien de Bischofszell),

    -  http://www.picswiss.ch/01-TG/TG-14-01.html (nombreuses photos agrandissables de Bischofszell, dans plusieurs rubriques), 

    -  http://www.picswiss.ch/01-TG/s-TG-01/sTG-14-27.html (vue du château),

    -  http://www.picswiss.ch/01-TG/s-TG-01/sTG-14-33.html (clocher de l'église St. Pelagius),

    -  http://www.bischofszell.ch/de/bildung/portraitkirchen/kirchenkath/ (lien paroissial),

    -  http://www.kath-tg.ch/angebote/kirchenwege/6/bischofszell-kath.html (résumé historique en allemand sur l'église), 

    -  autre lien historique sur l'église: cliquer ici , et histoire: cliquer ici ,

    -  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F12008.php (histoire du Chapitre de Bischofszell),

    -  http://www.bischofszell.ch/de/portrait/fotoalbum/?action=showgallery&galid=175 (photos agrandissables de la ville, ©),

    -  http://www.bischofszell.ch/de/ (site officiel de la ville),

    -  http://de.wikipedia.org/wiki/Orgelbau_Vleugels (Manufacture d'orgues Vleugels-Orgelbau ayant repris les affaires du facteur W. Albiez à son décès),

    -  http://www.youtube.com/watch?v=JbtU-8IJm0A (un enregistrement de l'orgue baroque Michael Grass de Bartholomäberg, Vorarlberg, 1792),

    -  http://peter-fasler.magix.net/public/TGProfile/tg_bischofszell_pelhaupt.htm (grand orgue),

    -  http://peter-fasler.magix.net/public/TGProfile/tg_bischofszell_pelchor.htm (orgue de choeur).


•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons en ligne un cliché personnel du grand orgue W. Albiez de l'église catholique de Bischofszell (Thurgovie). Les autres clichés personnels figurent dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte.


Vue de l'orgue de choeur Neidhart & Lhôte: ci-dessous, à droite

Le bel orgue de choeur. Cliché personnel


Une vue extérieure de l'église St. Pelagius: ci-dessous, à droite

Vue extérieure de l'église. Cliché personnel


Vue intérieure de la nef: ci-dessous, à droite

La nef. Cliché personnel


Rue de Bischofszell, avec façades baroques: ci-dessous, à droite

Rue avec belles façades. Cliché personnel


Façade splendide de l'hôtel de ville (Rathaus): ci-dessous, à droite

Façade du Rathaus (vers 1747-50). Cliché personnel


Autre belle façade dans cette ville: ci-dessous, à droite

Autre belle façade baroque. Cliché personnel


Orgue Michael Grass (1792) de Bartholomäberg, Vorarlberg (Autriche), donnant une idée de l'orgue disparu de Michael Grass à Bischofszell: ci-dessous, à droite

Orgue Michael Grass (1792) à Bartholomäberg, Vorarlberg. Crédit: http://ofsg.org/wp-content/uploads/2013/08/BULL135.pdf


Situation géographique de Bischofszell: ci-dessous, à droite

Situation géographique. Crédit: https://maps.google.ch/maps?q=Bischofszell

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage