WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Suisse > Obwald (demi-canton): Engelberg
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Appenzell, canton et ville
Argovie, canton
Bâle-Campagne, demi-canton
Bâle-Ville, demi-canton
Berne, canton
Fribourg, canton
Genève, canton
Glaris, canton
Grisons, canton
Jura, canton
Lucerne, canton
Neuchâtel, canton
Nidwald, demi-canton
Obwald (demi-canton): Engelberg
Photos: orgues d'Engelberg
Photos: architecture d'Engelberg
Obwald (demi-canton): autres lieux
St-Gall, canton
Schaffhouse, canton
Schwyz (Schwytz), canton
Soleure, canton
Tessin, canton
Thurgovie, canton
Uri, canton
Valais, canton
Vaud, canton
Zoug, canton
Zurich, canton
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Obwald (demi-canton): Engelberg


Demi-canton d'Obwald, abbaye bénédictine d'Engelberg

Grand Orgue de 137 jeux de l'Abbaye bénédictine d'Engelberg (Obwald, Suisse). Date de 1877 et a été restauré en 1993. Cliché personnel (mai 2008)


  Quelques liens Internet concernant le demi-canton d'Obwald:

 

 

•  Dans ce demi-canton d'Obwald, nous retenons l'orgue de l'Abbaye bénédictine d'Engelberg, le plus grand orgue de Suisse !
Un monastère existe à Engelberg, grand monastère alpin de Suisse, depuis 1120 environ. Cette abbaye possédait des droits d'Alpage que contestaient les Uranais (canton d'Uri). Les Uranais attaquèrent d'ailleurs ce monastère. En 1425, Engelberg fut intégrée dans la jeune Confédération suisse comme protectorat des cantons d'Uri, Schwyz et Unterwald + Lucerne.

Au 17ème siècle, l'influence du nonce apostolique et l'appui de la Congrégation bénédictine redonnèrent aux abbés d'Engelberg leur pleine souveraineté. Jusqu'à l'extinction de l'Ancien Régime, Engelberg demeura un Etat ecclésiastique monarchique dans le système d'alliances au sein de la Confédération suisse. Engelberg fut menacée par 2 fois d'extinction en raison de la peste. La période de renouveau de cette abbaye s'inscrit dans l'adhésion à la Confédération suisse.

•  Le complexe conventuel assez imposant date du 18ème siècle, suite à un incendie. Période de reconstruction: 1729 - 1745 environ. Elle fut édifiée sous la direction de Johann Rueff du Vorarlberg. L'intérieur de l'église abbatiale est immense et caractérisé par des voûtes en plein cintre. L'église fut bâtie sur des esquisses et plans de Gaspard Mosbrugger, modifiés par Rueff, directeur des constructions d'Einsiedeln. L'église d'Engelberg est un modèle de style du Vorarlberg tardif, majestueux. Consulter le site suivant pour mieux comprendre le rôle des grandes abbayes alpines de Suisse centrale: http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F8569-1-7.php .


•  Le Grand Orgue: l'église abbatiale d'Engelberg fut dotée d'un orgue de très grande ampleur en 1877, construit par le facteur Goll de Lucerne. Goll fit une révision et une augmentation de son instrument en 1925. C'est la manufacture suisse Graf SA (Sursee) qui reçut le mandat de restaurer cet énorme instrument pneumatique historique; ce fut fait en 1992-93.

L'orgue Goll d'Engelberg compte 4 claviers et pédalier, 137 jeux, 9097 tuyaux; les plus grands tuyaux mesurent un peu plus de 9 m de haut. La nouvelle console faite par Graf est à commande électronique des jeux et électrique des claviers (256 combinaisons). Cet orgue est évidemment un exemple unique en Suisse des très grands instruments romantiques du 19ème siècle. Il n'est pas possible de donner ici la composition entière des 137 jeux de cet orgue. Il faut que le lecteur se reporte au site de la firme Graf SA que nous donnons ci-dessous (fichier PDF à ouvrir sous Engelberg).

On peut dire simplement que le premier clavier comprend 31 jeux (base de 16' comme Grand Principal), que le 2ème clavier comprend 23 jeux (base de 16' comme le Grand Salicional), que le 3ème clavier comprend 23 jeux aussi, avec une profusion de jeux symphoniques et romantiques (Aéoline, Viole d'Amour, Zartvioline...), que le 4ème clavier comprend 30 jeux presque tous romantiques avec une base sur un 16' (Rohrgedackt), que le pédalier comprend 30 jeux, presque tous symphoniques, avec une base sur des 32' (Contra-Principalbass et Contre-Bombarde).

Il existe au moins un disque réalisé sur cet instrument aux proportions proprement gigantesques: Willibald Guggenmos y joue des oeuvres de Jongen, Maleingreau, Peeters, Thalben, Bossi, Guilmant, Vierne, Debussy et Dupré.


•  L'orgue de choeur: l'église abbatiale d'Engelberg recèle encore un très bel orgue de choeur. Cet instrument vient d'être inauguré en mai 2007, à la suite d'une restauration effectuée par la Manufacture Kuhn de Männedorf. Le buffet de cet orgue est une oeuvre de Josef Anderhalden en 1737. La partie instrumentale est de la manufacture Goll (Lucerne) en 1902.


•  Composition de l'orgue de choeur Kuhn (2007):

Clavier 1 (Hauptwerk, Grand-Orgue) avec Bourdon 16', Principal 8', Bourdon 8', Gamba 8', Flauto dolce 8', Octav 4', Flöte 4', Superoctave 2', Mixtur 5f 2 2/3', Vox humana 8', Tremolo.

Clavier 2 (Schwellwerk, Récit expressif) avec Geigenprincipal 8', Flauto amabile 8', Salicional 8', Lieblich Gedackt (Bourdon aimable) 8', Aéoline 8', Vox coelestis 2f 8', Octav 4', Gemshorn 4', Quinte 2 2/3', Cornettino 2f 2 2/3', Flautino 2', Acuta 4f (Mixture aiguë) 2', Trompete 8', Oboe 8', Tremolo.

Pédalier: Violonbass 16', Subbass 16', Echobass 16', Octavbass 8', Bourdon 8', Octav 4', Posaune (Trombone) 16', Trompete 8'.

Accouplements: II/I, II/I-Sub., I/P, II/P, II/P-Super, combinateur, pédale de Tutti.


  Liens Internet divers au sujet d'Engelberg :


•  Différentes remarques concernant les peintures, sculptures, et l'architecture à Engelberg: la période de construction de l'Abbaye remonte, après l'incendie de 1729, de 1729 à 1745, donc en période baroque, avec présence rococo juste naissante. Le monastère d'Engelberg paraît, dès qu'on y pénètre, empreint d'une "réserve" pleine de dignité, voire même de sévérité, par rapport aux édifices suisses comme Einsiedeln , Rheinau ou St. Urban. La longueur de la nef est de 60 m environ. La largeur de la nef est de 12,30 m. Il existe deux passages étroits en forme de bas-côtés qui facilitent la circulation. La nef compte 8 travées: 5 travées de nef et 3 travées pour le choeur. On compte 11 autels, le Maître-autel et les deux premiers autels latéraux formant un ensemble d'une rare beauté possédant une unité de style remarquable. La nef est précédée d'un vaste hall d'entrée (le narthex) lequel supporte la tribune du Grand Orgue. Les autels sont l'oeuvre de divers artistes du début du 18ème siècle. J.A. Feichtmayer (venant de la région de Salem, Allemagne du Sud) exécuta le Maître-autel, les murs du sanctuaire et les deux autels en avant du choeur. Les peintures de la voûte sont des ateliers de l'Ecole de Deschwanden (1877-78). Les magnifiques stalles sont l'oeuvre de Joseph Oechslin de Schwyz. L'orgue de choeur comporte un buffet de Joseph Anderhalden. La peinture du Maître-autel (Assomption de la Vierge) est de Franz Spiegler de Wangen (en Allgäu). L'autel latéral de la Vierge, devant le choeur, contient une toile gothique tardive restaurée (N.-Dame d'Engelberg). L'ensemble des autres peintures des différents autels est à dater du 18ème siècle. Les bâtiments monastiques, autour de l'église abbatiale, sont plutôt simples. On remarque, en visite guidée, une Salle des hôtes et une Bibliothèque remarquables. La petite église du cimetière est de style gothique tardif. La grille du choeur de cette chapelle est un chef-d'oeuvre baroque (1698). Le retable, placé dans le choeur de cette chapelle, a une grande valeur (il date du 15ème siècle). Cet ensemble, placé dans cette chapelle, provient probablement de l'ancienne église du monastère. Le touriste a intérêt à s'arrêter un moment devant cet ensemble extraordinaire, dans le choeur de cette chapelle du cimetière

BrochureBenediktinerstift Engelberg, Edition française, guide de visite illustré, en vente à l'entrée, 9ème édition, 2003 (16 pages).  


•  En guise de vignette agrandissable de cette page consacrée à Obwald et à Engelberg , nous mettons une photo personnelle du Grand Orgue Goll du couvent d'Engelberg (photographie du 3 mai 2008). Cliquer sur l'image pour un peu l'agrandir. Les autres clichés personnels d'Engelberg figurent dans deux rubriques de photos (rubrique 1 [orgues] et 2 [architecture]) attenantes à cette page de texte. 


Vue partielle de l'Abbaye d'Engelberg: ci-dessous, à droite

Vue de l'Abbaye d'Engelberg. Cliché personnel (mai 2008)


Vue de l'orgue de choeur Goll-Kuhn (2007): ci-dessous, à droite

L'orgue de choeur de l'Abbaye d'Engelberg. Cliché personnel (mai 2008)


Vue du choeur de la chapelle du cimetière d'Engelberg: ci-dessous, à droite

Le choeur de la chapelle du cimetière (gothique tardif). Cliché personnel


Vue du retable du 15ème siècle dans la chapelle: ci-dessous, à droite

Retable du 15ème s. de la chapelle du cimetière, Engelberg. Cliché personnel


Vue détaillée du retable de la chapelle du cimetière: ci-dessous, à droite

Détail du retable du 15ème siècle. Cliché personnel

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage