WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Suisse > Uri, canton > Altdorf (Pfarrkirche St. Martin)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Appenzell, canton et ville
Argovie, canton
Bâle-Campagne, demi-canton
Bâle-Ville, demi-canton
Berne, canton
Fribourg, canton
Genève, canton
Glaris, canton
Grisons, canton
Jura, canton
Lucerne, canton
Neuchâtel, canton
Nidwald, demi-canton
Obwald (demi-canton): Engelberg
Obwald (demi-canton): autres lieux
St-Gall, canton
Schaffhouse, canton
Schwyz (Schwytz), canton
Soleure, canton
Tessin, canton
Thurgovie, canton
Uri, canton
Altdorf: Kirche Bruder Klaus
Altdorf (Pfarrkirche St. Martin)
Photos (St. Martin, Altdorf)
Bürglen (égl. paroissiale, orgue de choeur)
Flüelen (égl. paroiss. Herz Jesu)
Valais, canton
Vaud, canton
Zoug, canton
Zurich, canton
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Altdorf (Pfarrkirche St. Martin)


Altdorf, canton d'Uri: la Pfarrkirche St-Martin et ses orgues

Vue de l'orgue A. Frey (Cäcilia, 1970-72) de St-Martin d'Altdorf. Cliché personnel (mai 2009)





•  Le 2 mai 2009, nous avons pu visiter la Pfarrkirche (église principale paroissiale) d'Altdorf (chef-lieu du canton d'Uri) et très belle bourgade de Suisse centrale.

L'histoire de l'église paroissiale St-Martin d'Altdorf est riche: la première construction sur le site remonte au 3ème quart du 7ème siècle. La deuxième construction remonte aux 9 et 10èmes siècles (église en halle). La troisième construction est de style roman (12ème siècle): il s'agit d'une église-halle avec des fonts baptismaux placés au centre. Le 4ème édifice remonte au 14ème siècle et est de style gothique. Cette fois, l'église est nettement plus vaste avec trois nefs et un choeur à chevet plat. La construction suivante (la 5ème) est donc, pour l'essentiel, celle que nous visitons actuellement: c'est un édifice construit de 1602 à 1607 en style baroque italien naissant. Le Landammann Sebastian von Beroldingen, lequel avait vécu à Lugano, influença le choix d'un architecte du Tessin pour la nouvelle construction. Le constructeur choisi fut Roccho Ruggia de Lugano. D'autres artisans tessinois participèrent aux travaux: notamment les frères Antonio et Pietro Castelli de Melide. De nombreux artisans travaillèrent à l'édification de l'église St-Martin d'Altdorf, à cette époque. On peut citer des charpentiers d'Appenzell (exemple Lienhard Schläpfer), des stucateurs et peintres comme Gioseffo Bianchi qui travailla également à Lugano et dans la région de Côme. L'édifice fut consacré en octobre 1606. Un orgue fut acquis auprès du facteur Aaron Riegck de Memmingen. Il fut terminé par le Maître organier Caspar Langenstein d'Unterwald. Les stucs de la voûte ne furent posés que vers 1687, par le Maître stucateur Joseph de Lugano. En 1772, un nouvel orgue fut construit par le facteur Karl Josef Maria Bossart (souvent écrit Bossard) de Baar (1736-1795). Ce dernier réalisa à Altdorf l'un de ses plus grands instruments.

Mais le bourg d'Altdorf brûla en 1799... La partie haute de la tour et les toitures de la nef et du choeur furent perdues. Le feu s'attaqua également en partie à la voûte lattée et ornée de stucs. La reconstruction de l'église (au niveau voûtes et toitures) fut confiée au charpentier-architecte de Lucerne, Joseph Ritter, lequel proposa de surélever les murs de 3 m et de percer les oeils-de-boeuf au-dessus des fenêtres subsistantes. Le choeur fut également prolongé et arrondi. L'accord fut donné et les travaux essentiels furent réalisés entre 1801 et 1802. Les fresques de la voûte sont l'oeuvre de Giovanni Battista Bagutti de Rovio (commune actuelle du Tessin) aidé de Josef Anton von Beroldingen de Mendrisio. Les nouveaux stucs furent posés par Johann Jospeh Moosbrugger. Les stucs des parois restèrent ceux de la construction de 1605. La tour fut reconstruite en 1802. Carlo Andrea Galetti fut affecté à la création des nouveaux autels; il fit aussi un projet pour la chaire (1803) que réalisa Johann Joseph Moosbrugger en 1804. L'une des plus récentes restaurations de cet édifice important remonte à 1965 à 1971 (avec fouilles archéologiques).

•  Brève description: le portail d'entrée est de style italien datant de 1603 (par Roccho Ruggia de Lugano). Les fenêtres de la nef sont de la même origine (style italien baroque naissant). L'ensemble extérieur de l'édifice, jusqu'au niveau des oeils-de-boeuf, est donc d'essence italienne du tout début du 17ème siècle. A l'intérieur la voûte mesure 18 m de haut sur 16 m de large. Les stucs intérieurs remontent aussi pour beaucoup à cette époque d'influence italienne. La grande fresque ovale de la voûte de la nef est donc une oeuvre majeure de Giovanni Battista Bagutti (1802): elle représente la gloire et l'ascension au ciel de Saint Martin. Des chapiteaux en stuc, côté sud de l'arc d'accès au choeur, sont de Antonio Castelli de Melide. Les stucs de la voûte du choeur sont de Johann Joseph Moosbrugger (1802). Le maître-autel est une création de Carlo Andrea Galetti et de son frère (1805-06) avec une Crucifixion peinte par Jospeh Anton Mesmer (en 1809). Les stalles, datant de 1808, sont l'oeuvre du sculpteur schwyzois Felix Anton Hediger. On remarque des peintures de grande valeur: une adoration des bergers peinte par un maître italien du Nord vers 1605-1610 (mur Sud du choeur). Le mur Nord du choeur porte une autre grande peinture italienne sur le thème du repas du Christ chez le pharisien Simon (2ème quart du 17ème s.). L'autel secondaire Sud (à droite du choeur) remonte à 1803 (autel de Joseph). Thème de la peinture de cet autel: mort de Jospeh par Xaver Hecht (1804). L'autel secondaire Nord (à gauche du choeur), est consacré à Marie (thème du Rosaire). La peinture en est aussi une oeuvre de Joseph Anton Mesmer (1811). Ces deux autels sont des créations plastiques de Carlo Andrea Galetti.

•  La tribune et les orgues: en 1802, une nouvelle tribune est construite. Elle est ornée d'intruments de musique en stuc (J.J. Moosbrugger, 1803). La tribune fut occupée par un orgue des facteurs valaisans Carlen (1806-09). Une extension de la composition des jeux eut lieu de 1873-76 par le facteur Joh. Jos. Jauch d'Altdorf (une famille uranaise bien connue). Puis Friedrich Goll (Lucerne) modifia l'instrument par deux fois: en 1904 et 1914. Une nouvelle construction fut réalisée par le facteur A. Frey (Cäcilia Orgelbau) en 1972 (cette manufacture est connue maintenant sous le nom de Lifart). Cet instrument est actuellement sous le contrôle de la Manufacture Mathis (Näfels). [Nous remercions beaucoup la titulaire de cet instrument de nous avoir transmis la composition actuelle des jeux, en 2009].

•  La chapelle de l'ossuaire. Cette chapelle se dresse à côté de l'église principale, coté Sud. Elle comprend une nef et une crypte ou chapelle inférieure. Sa construction date de 1596. Elle fut élevée par un architecte appelé le "Meister Antoni" (Caspar Romanus Bessler), probablement venu de Lucerne. La chapelle du haut comporte un arc triomphal pour marquer l'entrée du choeur avec deux statues de Saints datant du 17ème siècle. Le mur arrière de la chapelle (vers l'accès à la crypte par un escalier) a reçu un tableau remarquable de Dionys (ou Denis) Calvaert (appelé Denis le Flamand), daté de 1596, et commandé, à Bologne, par l'Uranais Jakob Arnold (affecté à la Garde du Pape). Cette peinture, majeure, très importante, montre l'attitude éplorée des proches de Jésus devant sa dépouille (une fois descendu de la croix): Beweinung Christi. Parmi les personnages, on voit Marie, évanouie, soutenue par l'apôtre Jean et Maria Magdalena tenant les pieds du Christ. La crypte, chapelle inférieure, comporte une gille de choeur ouvragée, de 1707, devant une très belle ancienne Pietà placée au fond du choeur.  


•  Composition actuelle (2009) de l'orgue Cäcilia (A. Frey), repris par Mathis-Orgelbau, en l'église paroissiale St-Martin d'Altdorf

Clavier 1 (Hauptwerk, Grand-Orgue): Bourdon 16', Principal 8', Hohlflöte (Flûte creuse) 8', Gemshorn (Cor de chamois) 8', Octav 4', Nachthorn (Cor de nuit) 4', Octav 2', Mixtur major 4-5r 1 1/3', Mixtur minor 4r 2/3', Cornet (depuis f°) 8', Trompete 8'.

Clavier 2 (Positif intérieur): Suavial 8', Gedackt 8', Quintatön 8', Principal 4', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Sesquialtera 2 2/3' + 1 3/5' (depuis C°), Schwiegel 2', Larigot 1 1/3', Mixtur 4r 1', Krummhorn (Cromorne) 8'.

Clavier 3 (Récit expressif): Principal 8', Koppelflöte 8', Viola di Gamba 8', Unda maris 8', Suavial 4', Spitzflöte (Flûte pointue) 4', Quinte 2 2/3', Flageolet 2', Terz (Tierce) 1 3/5', Scharf (Mixture aiguë) 6r 2', Zimbel (Cymbale) 4r 1/2', Fagott (Basson) 16', Oboe/Fagott (Basson-Hautbois) 8', Trompette harmonique 8', Clairon 4', Tremolo.

Pédale: Principalbass 16', Subbass 16', Spitzgedackt (Bourdon pointu) 16', Principal 8', Spillflöte 8', Spitzgedackt 8', Octav 4', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Spitzflöte (Flûte pointue) 4', Nachthorn 2', Mixtur 4r 2 2/3', Posaune (Trombone) 16', Zinke (anche proche de la Trompette) 8', Schalmey (Chalumeau) 4'.

Quelques accessoires: accouplements III/P, II/P, I/P, II/I, III/II, III/I. Pédale de Crescendo. Pédale expressive pour le clavier 3. Tutti. Mixtures: en/hors par pédale. Anches: en/hors par pédale. Depuis 2004: l'orgue est équipé d'un dispositif de registration avec 4000 possibilités. La traction de l'orgue est complètement électrique. [Nous remercions également la Manufacture Mathis-Orgelbau, Näfels, pour sa documentation détaillée].

[Se rappeler notre rubrique sur les noms des jeux à l'orgue: cliquer ici ]. 


•  Lien Internet et bibliographie:

    -  brochure de 55 pages: Die Pfarrkirche St. Martin in Altdorf und ihr Bezirk, par Helmi Gasser, Schweizerische Kunstführer GSK, Bern, 2008, Gisler Druck, Altdorf.

    -  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F690.php (rubrique historique, Altdorf),

    -  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F690-3-2.php (histoire des édifices religieux, Altdorf),

    -  paroisse St-Martin, Altdorf: cliquer ici ,

    -  http://de.wikipedia.org/wiki/Altdorf_UR (page en allemand avec photos),

    -  http://www.picswiss.ch/03-UR/s-UR-03/UR-31-53.html (Altdorf, église St-Martin),

    -  http://www.picswiss.ch/03-UR/s-UR-03/UR-31-27.html (façades à Altdorf),

    -  http://www.altdorf.ch/de/alle/soziales/sozialkirchen/ (autre lien pour les églises d'Altdorf),

    -  http://peter-fasler.magix.net/public/URProfile/ur_altdorf_martin.htm (lien pour l'orgue).
 

•  Autres églises et orgues à Altdorf:  

    -  église réformée: cliquer ici (©), ici aussi (© !) et ici pour l'orgue ,

    -  église paroissiale Bruder Klaus: cliquer ici et aussi ici pour l'orgue.


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (2 mai 2009) du Grand Orgue A. Frey (Cäcilia, 1970) de l'église paroissiale St-Martin d'Altdorf. Les autres photos personnelles figurent dans la rubrique " photos " attenante à cette page de texte.


Une vue de la Pfrarrkirche St-Martin d'Altdorf: ci-dessous, à droite

Vue de l'église St-Martin d'Altdorf. Cliché personnel (mai 2009)


Situation géographique d'Altdorf (Uri): ci-dessous, à droite

Situation géographique d'Altdorf, Suisse centrale. Crédit: //de.wikipedia.org/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage