WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Suisse > Schwyz (Schwytz), canton > Schwyz (Pfarrkirche St-Martin)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Appenzell, canton et ville
Argovie, canton
Bâle-Campagne, demi-canton
Bâle-Ville, demi-canton
Berne, canton
Fribourg, canton
Genève, canton
Glaris, canton
Grisons, canton
Jura, canton
Lucerne, canton
Neuchâtel, canton
Nidwald, demi-canton
Obwald (demi-canton): Engelberg
Obwald (demi-canton): autres lieux
St-Gall, canton
Schaffhouse, canton
Schwyz (Schwytz), canton
Arth (Pfarrkirche St. Georg und Zeno)
Einsiedeln (abbaye bénédictine)
Feusisberg: Kirche St. Jakob
Goldau (église catholique Herz-Jesu)
Ingenbohl: église paroissiale St.-Leonard, Orgue Metzler
Schwyz: Illgau, Dreikönigskirche
Schwyz (Frauenkloster St. Peter)
Schwyz (Pfarrkirche St-Martin)
Photos (Schwyz, St-Martin)
Soleure, canton
Tessin, canton
Thurgovie, canton
Uri, canton
Valais, canton
Vaud, canton
Zoug, canton
Zurich, canton
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Schwyz (Pfarrkirche St-Martin)


Schwyz, église Saint-Martin (Pfarrkirche): art baroque, orgue Kuhn

Vue rapprochée de l'orgue Kuhn de l'église St-Martin à Schwyz. Cliché personnel (sept. 2008)





•  Lors de notre déplacement dans le canton de Schwyz (septembre 2008), notre but final était de visiter la fameuse église paroissiale St-Martin à Schwyz.

•  Un peu d'histoire:

Les premières traces de présence humaine dans la région de Schwyz remontent à il y a 4 à 5'000 ans (des fouilles ont mis à jour également des outils primitifs de l'Âge du bronze, de l'Âge du fer). Du temps des Romains, il y avait de petites agglomérations au bord des lacs (de Zoug, notamment). Les Alamans s'établirent dans la région vers le 5ème siècle, probablement. On estime que le christianisme débuta vers les 7 et 8èmes siècles. Les villes des rives du lac de Zürich, et les villes schwytzoises d'Arth et de Schwyz furent converties. Vers la fin du premier millénaire, on peut déjà mieux cerner, historiquement, l'évolution de la région schwytzoise. Le couvent d'Einsiedeln, enrichi par les cadeaux des rois d'Allemagne, prend alors de l'importance.

En 1240, les Schwytzois obtinrent l'Immédiateté de l'Empereur Frédéric II. Le principal ennemi des Schwytzois était les Habsbourg, grande puissance régionale. En 1291, les cantons d'Uri, Schwyz et Unterwald conclurent un Pacte. C'était le début d'une époque tourmentée pour la jeune Confédération. La fameuse bataille de Morgarten, livrée contre Léopold Ier d'Autriche, seigneur de Habsbourg, marque un tournant. La jeune Confédération est victorieuse et étend alors ses frontières, notamment, vers Lucerne et prend la main dans l'administration de la fameuse Abbaye d'Einsiedeln. Schwyz avait son centre politique dans la paroisse de Saint-Martin (l'une des plus remarquables églises au seuil des Alpes); Schwyz avait la main sur le très important centre de pèlerinage d'Einsiedeln et établissait des contacts avec les régions voisines, notamment avec Lucerne et Zoug.

Schwyz a joui assez longtemps du prestige de canton fondateur de la Confédération. Les Schwytzois participèrent aux guerres de conquête, avec d'autres cantons voisins, au cours des 15 et 16èmes siècles. Les soldats schwytzois (et d'une manière générale de la Suisse centrale) étaient appréciés pour leur bravoure lorsqu'il étaient engagés comme mercenaires à l'étranger. L'Eglise était (et l'est d'ailleurs encore) solidement implantée dans le canton de Schwyz. Les tentatives réformatrices, au 16ème siècle, ne trouvèrent pas de terrain fertile. Schwyz resta fidèle au catholicisme. La Réforme catholique, issue du Concile de Trente, est à l'origine des magnifiques églises baroques qui fleurissent dans cette région (voir Arth notamment).

La Révolution de 1789 entraîna une perturbation générale en Europe. La Confédération de l'époque (celle des 13 cantons) en subit également le contrecoup. Des idées de création d'une République Helvétique germèrent avec l'appui des troupes françaises. Il y eut de rudes combats et des victoires remportées sur les Français. Napoléon ayant abdiqué en 1814, les autorités schwytzoises rétablirent la situation d'avant 1789. Un nouvelle classe dirigeante réclama une Constitution moderne et nouvelle. Le canton fut même divisé en deux parties, lesquelles furent réunifiées par la Diète en 1833. L'industrie de la soie prend un essor important au début du 19ème siècle. Les grands cantons voulaient la création d'un Etat fédératif puissant, alors que les cantons primitifs (Suisse centrale), avec Valais et Fribourg, souhaitaient une Confédération d'Etats. Cette opposition suscita la guerre civile du Sonderbund. Les troupes fédérales furent victorieuses et la naissance de l'Etat fédératif l'emporta. Schwyz serait resté peut-être isolé dans cet Etat, s'il n'avait disposé de grands hommes d'Etat capables et respectés au-delà des frontières schwytzoises.


•  La Pfarrkiche St-Martin de Schwyz:

    -  Bibliographie: Pfarrkirche St. Martin - Schwyz, Baugeschichte, Austattung, Feste, Bräuche, Sagen, opuscule de 28 pages édité par la Pfarrei (Paroisse) St. Martin, imprimerie Triner AG, 2008.

Pour le touriste qui arrive depuis l'autoroute, l'église paroissiale St-Martin surgit, imposante, au bout de la rue principale (la Herrengasse), en ouest. L'édifice est remarquable: c'est un édifice qui fut reconstruit après l'incendie d'avril 1642 lequel détruisit 47 maisons sur 150, plus, notamment, l'église et l'Hôtel de Ville (Rathaus). Cet Hôtel de Ville fut reconstruit par l'architecte Carlo Andrea Galetti (1777-79), alors que les peintures des façades, remarquables, datent de 1891 (par Ferdinand Wagner). Galetti participa également à l'aménagement intérieur de l'église St-Martin. Sur l'emplacement actuel de l'église St-Martin, on a relevé des traces de substructures mérovingiennes, carolingiennes, romanes, gothiques et baroques primitives. L'édifice est de style baroque tardif (édifié entre 1769 et 1774). Des artisans locaux participèrent à l'édification, mais des maîtres furent engagés dans cet ouvrage (en provenance de Bregenz [charpente], du Tyrol [stucs], de Kempten [peintures murales], de l'Italie du Nord [autels], de Dinkelsbühl en Allemagne [orgues]). La tour de l'édifice est plus ancienne et date de 1481.

St-Martin de Schwyz est une église-halle baroque tardive dont les 3 nefs sont d'égale hauteur. Seule la coupole de la croisée du transept est plus élevée d'environ 5 m. Le transept est légèrement saillant et comporte un autel à chaque extrémité. Les stucs sont des oeuvres de stucateurs venus du Tyrol (J. G. Scharff et A. Klotz). Les peintures de la voûte furent retouchées et en partie refaites en 1906 par des peintres du Vorarlberg. Les peintures d'origine, baroques tardives, furent restituées lors de la restauration de 1964-68. Des fresques remarquables, dans le choeur, furent mise à jour en 1966 (elles datent de 1775 et l'une représente un personnage féminin jouant de l'orgue). Le maître-autel est un chef-d'oeuvre monumental de la fin de l'époque baroque. La peinture figurant dans cet autel représente Saint Martin (oeuvre baroque retouchée par M. P. von Deschwanden en 1874). Les stalles datent de l'époque baroque (par J. F. Schilliger de Stans).

La chaire date de 1775. Elle est remarquable et soutenue par des Atlantes sculptés (variante masculine des cariatides). Le transept, outres les deux autels des extrémités, comportent 2 autels doubles à droite et à gauche de l'entrée du choeur (thème de Marie à gauche, de la Crucifixion et du Baptême du Christ à droite). Les peintures de ces autels datent du 19ème s.


•  Les orgues: l'instrument de St-Martin de Schwyz vaut à lui seul le déplacement. La façade de l'orgue est une oeuvre du même Josef Felix Schilliger qui sculpta les stalles. Les peintures du buffet et de la tribune sont de Josef Anton Weber d'Arth et Jakob Held de Küssnacht. L'orgue, dans sa partie instrumentale, fut de Franz Josef Bouthillier (1778). Cet instrument subit des transformations avant d'être restauré/reconstruit par la manufacture suisse Kuhn de Männedorf (canton de Zürich), de 1967-1970. La façade de cet orgue date de 1772 !


•  Composition de l'orgue Kuhn de l'église St-Martin de Schwyz:

Hauptwerk (Grand-Orgue): Pommer 16', Principal 8', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 8', Octave 4', Hohlflöte (Flûte creuse) 4', Quinte 2 2/3', Superoctave 2', Grossmixtur 4f 1 1/3', Kleinmixtur (Petite Mixture) 4f 1', Cornett 5f 8', Dulcian 16', Zinke (traduction en allemand du Cornet à bouquin; à l'orgue: un jeu d'anche proche de la Trompette) 8'.

Positiv (intérieur): Gedackt 8', Quintatön 8', Principal 4', Holzflöte (Flûte en bois) 4', Schwegel 2', Quinte 1 1/3', Terz-Septime 2f 1 3/5' + 1 1/7', Cymbel (Cymbale) 3f 2/3', Rankett (anche proche de la Régale) 16', Krummhorn (Cromorne) 8', Tremulant.

Oberwerk (dispositif en haut du buffet): Bourdon 16', Diapason 8', Koppelflöte 8', Gambe 8', Schwebung 8', Octave 4', Spitzflöte 4', Quinte 2 2/3', Waldflöte (Flûte champêtre) 2', Terz (Tierce) 1 3/5', Scharf (Mixture aiguë) 6f 2', Basson 16', Trompete 8', Clairon 4', Tremulant.

Pedal: Untersatz 32', Principal 16', Subbass 16', Octavbass 8', Gemshorn (Cor de chamois) 8', Octave 4', Rohrpommer (jeu à cheminée) 4', Mixtur 4f 2 2/3', Posaune (Trombone) 16', Trompete 8', Klarine 4', Singend Kornett 2'.

Sommiers à coulisses. Traction des notes mécanique. Tirage des jeux électro-pneumatique. Accouplements mécaniques. 6 combinaisons libres. 2 combinaisons fixes. Pédale de Crescendo. Appel en/hors pour les anches. Appels en/hors pour les mixtures. Pédale expressive pour l'Oberwerk.

Voici un instrument remarquable et brillant qui développe une ample sonorité dans la merveilleuse nef de cette église. L'acoustique est excellente, selon les sources à disposition.

[Pommer: à la Renaissance, ce terme désignait une anche proche de la Bombarde; actuellement, ce jeu est proche du Nachthorn (Cor de nuit) et s'utilise en 16', 8' ou 4'. Dulcian: désigne ici, au GO, une anche proche du Fagott (Basson). Schwebung: c'est un jeu à l'effet ondulant existant, déjà en Italie au 16ème siècle, sous une autre dénomination à savoir Fiffaro ou parfois Voce Umana. Schwegel: un Principal flûté à bouche étroite. Klarine: autre terme pour le Clairon. Singend Kornett: littéralement c'est un "Cornet chantant", et c'est un jeu d'anche proche du Chalumeau et du Cornet à bouquin].


•  Liens Internet à consulter:     

    -  une vue de l'église St-Martin de Schwyz: cliquer ici

    -  une vue de la place centrale de Schwyz: cliquer ici ,

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Canton_de_Schwytz (lien pour le canton de Schwyz),

    -  http://de.wikipedia.org/wiki/Mythen (les Mythen, sommets dominant Schwyz),

    -  http://www.chocolat.tv/coucou-la-suisse/schwyz.html (lien pour le canton de Schwyz),

    -  https://www.gemeindeschwyz.ch/ (site de la ville de Schwyz),

    -  rubrique historique sur Schwyz: cliquer ici ,

    -  histoire de la Suisse primitive: cliquer ici ,

    -  pacte confédéral de 1291, conservé à Schwyz: cliquer ici ,

    -  http://www.swisscastles.ch/Schwytz/italreding.html (maison de la puissante famille Reding à Schwyz),

    -  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F8726-1-2.php (bataille de Morgarten),

    -  http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2547-11-6-1/ (lien interne vers Einsiedeln),

    -  lien direct avec le site de la manufacture Kuhn pour cet orgue: cliquer ici ,

    -  http://peter-fasler.magix.net/public/SZProfile2/sz_schwyz_martin.htm (lien pour le grand orgue), 

    -  le Kapuzinerkloster: cliquer ici , et son orgue ,

    -  le Kollegium: cliquer ici, ici aussi , et son orgue Goll (voir aussi ici ).


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (sept. 2008) de l'orgue Kuhn de l'église St-Martin de Schwyz. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Les autres clichés personnels effectués à Schwyz sont regroupés dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte.


Vue intérieure de l'église St-Martin de Schwyz: ci-dessous, à droite

Vue axiale de la splendide nef de St-Martin, Schwyz. Cliché personnel (sept. 2008)


Une vue extérieure de cette église de Schwyz: ci-dessous, à droite

Vue de l'église St-Martin. Cliché personnel (sept. 2008)


Une vue de l'Hôtel de Ville de Schwyz: ci-dessous, à droite

Vue de la façade de l'Hôtel de Ville (époque baroque tardive). Clché personnel


Une vue de la place devant l'église (avec les Mythen à l'arrière): ci-dessous, à droite

Vue de la place devant l'église. Cliché personnel (sept. 2008)


Vue d'une des façades peintes de l'Hôtel-de-Ville: ci-dessous, à droite

Façade peinte de l'Hôtel-de-Ville: la bataille de Morgarten. Cliché personnel


La bataille de Morgarten, peinte sur l'Hôtel de Ville: ci-dessous, à droite

Bataille de Morgarten, Hôtel de Ville, Schwyz. Cliché personnel


Une autre vue du magnifique orgue de St-Martin à Schwyz: ci-dessous, à droite

L'orgue Kuhn de St-Martin à Schwyz. Cliché personnel (sept. 2008)


Détail d'une peinture murale dans l'église (femme jouant de l'orgue): ci-dessous, à droite

Femme jouant de l'orgue, une peinture murale du 18ème s. dans l'église. Cliché personnel

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage