WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Suisse > Bâle-Ville, demi-canton > Bâle - Elisabethenkirche
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Appenzell, canton et ville
Argovie, canton
Bâle-Campagne, demi-canton
Bâle-Ville, demi-canton
Bâle - Cathédrale
Bâle - Clarakirche (orgue Metzler)
Bâle - Eglise Don Bosco
Bâle - Elisabethenkirche
Galerie photos
Bâle - Leonhardskirche (orgue)
Bâle - Marienkirche (St. Marien)
Bâle - Martinskirche
Bâle - Pauluskirche (Art Nouveau)
Bâle - Peterskirche (orgue)
Bâle - Predigerkirche
Bâle - Theodorskirche (orgue Kern)
Berne, canton
Fribourg, canton
Genève, canton
Glaris, canton
Grisons, canton
Jura, canton
Lucerne, canton
Neuchâtel, canton
Nidwald, demi-canton
Obwald (demi-canton): Engelberg
Obwald (demi-canton): autres lieux
St-Gall, canton
Schaffhouse, canton
Schwyz (Schwytz), canton
Soleure, canton
Tessin, canton
Thurgovie, canton
Uri, canton
Valais, canton
Vaud, canton
Zoug, canton
Zurich, canton
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Bâle - Elisabethenkirche


Canton de Bâle-Ville, Elisabethenkirche

Orgue Merklin de l'église Ste-Elisabeth, Bâle. Cliché personnel (2006)


  Bibliographie:

  • Eglises et Monastères suisses, par K. Speich et H.R. Schläpfer, Editions Ex Libris, Zürich, 1979.
       
  • L'église Sainte Elisabeth de Bâle, brochure en vente à l'entrée de l'église (Eglise Ouverte).
       

•  Sites Internet à visiter :

  
   - http://www.offenekirche.ch/elisabethenkirche_geschichte.htm .

      
   - http://www.offenekirche.ch/elisabethenkirche_orgel.htm .
   

   - http://www.altbasel.ch/fromm/stlisbeth2.html .

   
   - http://de.wikipedia.org/wiki/Liste_von_Basler_Sakralbauten . Et ici en extrait du précédent .

  
   - http://peter-fasler.magix.net/public/BSProfile/elisabethen_offene.htm (l'orgue). 
  

  Eglise Ste Elisabeth , église ouverte ("offene Kirche") : voici un monument très caractéristique de la ville de Bâle. Ce sanctuaire est le sanctuaire néo-gothique le plus grand de Suisse et aussi le plus connu. Le fait est que cette église est immense : elle peut offrir 1200 places assises. La première église Ste Elisabeth fut construite au 14ème siècle. A l'origine, elle fut chapelle d'un hôpital. Elle fut dédiée à Sainte Elisabeth de Thuringe. En 1516 elle fut rebâtie et utilisée comme église fille de la cathédrale au moment de la Réforme. Au 19ème siècle, elle était devenue trop petite mais aussi délabrée. Un patricien bâlois fit une importante donation, il s'agissait de Christoph Merian Burckhardt . Un concours est alors ouvert, en 1856, pour élever une très grande église réformée en respectant le style médiéval. Après une rigoureuse sélection, les architectes Caspar Josef Jeuch (Badois) et le Zürichois Ferdinand Stadler furent retenus. Le projet de Stadler fut finalement retenu. Tout évoque, ensuite, le romantisme, dans la suite des étapes de la construction. Il y eut création d'un véritable atelier de bâtisseurs à l'image de ceux du Moyen-Âge pour les cathédrales. Les ouvriers s'astreignirent aux règles religieuses. L'église n'est exclusivement faite que de pierres, sans concession aux techniques contemporaines qui commençaient à poindre (béton, armatures métalliques...). La construction dura de 1857 à 1865. Les calculs de l'ingénieur furent aussi précis que ceux des architectes de l'époque gothique. Le résultat est une vaste église à 3 nefs et grandes tribunes sur les bas-côtés. Les piliers de la nef sont conformes à ce que l'on observe dans les grandes cathédrales. Les sculptures extérieures, les pinacles, les contreforts à pignons ouvragés, la tour frontale rappelant fortement celle de Fribourg-en-Brisgau , tout pousse à admirer cet édifice qui s'apparente, dans l'élan de sa construction, à la cathédrale de Cologne. L'Elisabethenkirche de Bâle est le seul monument en Suisse affichant un "historisme" de classe internationale. Les vitraux du choeur, exceptionnels, sont des chefs-d'oeuvre accomplis de l'art du vitrail du milieu du 19ème siècle. Ils sont l'oeuvre des frères Christian et Heinrich Burkhardt de Münich (1865). La technique adoptée est très complexe: une cuisson des verres après chaque couche d'émail. Les 3 immenses verrières du choeur sont des chefs-d'oeuvre absolus du vitrail du 19ème s. en Suisse.

 
A l'origine église paroissiale, l' Elisabethenkirche fut menacée de démolition en 1968 (pour en faire un...parking). Une autre église, l'église Saint-Luc, est construite dans le voisinage en 1973. Ste Elisabeth perd son rang de paroissiale. La construction dans le voisinage immédiat du nouveau Théâtre de la Ville fait que l'on décide d'adapter Ste Elisabeth à une nouvelle vocation: celle d'un lieu "polyvalent" pour des spectacles, des concerts, des manifestations religieuses importantes, des Sons et Lumières. Aujourd'hui, Ste Elisabeth est une Eglise Ouverte ("eine offene Kirche") où chacun peut venir se recueillir en toute paix. On peut y rencontrer des prêtres ou des pasteurs à l'écoute des problèmes de la société contemporaine. C'est aussi un lieu où les religions, les arts, les croyants, les non-croyants se croisent librement. Une grande chaleur se dégage de cet édifice grandiose.

 
  Les orgues : le premier instrument fut un orgue du facteur Joseph Merklin, construit en 1862 à Paris et installé à Ste Elisabeth avant 1864 , date de sa consécration. Il comprenait à l'origine 29 jeux sur 2 claviers et pédalier. Il fut agrandi en 1913 avec adjonction d'un 3ème clavier. Ceci eut pour conséquence de faire avancer l'orgue de près d'un mètre en avant sur la tribune. L'électrification de la traction fut faite dès 1899. Une révision eut lieu notamment en 1937 par la manufacture Theodor Kuhn AG. Une dernière restauration eut lieu en 1994 par le facteur Eduard Müller de Bottmingen. La façade de cet orgue est un pur produit de la facture française des années 1860 à 70. A ce point de vue, l'orgue de Ste Elisabeth est un instrument important dans notre pays et doit être protégé.

 
•  Grâce à la grande amabilité de M. Eduard Müller , facteur d'orgues à Bottmingen, nous pouvons donner la composition de l'orgue de l' Elisabethenkirche (après la révision de 1994 ) :


Clavier 1 : Principal 16' (Merklin), Principal 8' (Merklin), Bourdon 8', Salicional (Merklin), Oktav 4' (Merklin en partie), Flöte 4' (Merklin, Zimmermann), Quinte 2 2/3', Merklin, Zimmermann), Oktav 2' (Merklin en partie), Mixtur 4-6f 2', Cornett 8' (Merklin), Zinke (Kuhn 1937). Clavier 2 : Principal 8', Gedeckt 8' (Merklin en partie) Gemshorn 8', Oktav 4', Blockflöte 4', Quintflöte 2 2/3', Principal 2', Nachthorn 2', Terz 1 3/5', Mixtur 1 1/3', Trompete 8' (Kuhn, 1937), Clairon 4' (Kuhn, 1937). Clavier 3 : Gedeckt 16' (Merklin en partie), Nachthorn 8' (Merklin en partie), Gedeckt 8' (Merklin), Principal 4', Echoflöte 4' (Merklin en partie), Principal 2', Larigot 1 1/3', Cymbel (Cymbale 1' (Merklin en partie), Oboe 8' (Merklin en partie). Pédalier : Contrabass 16' (Merklin), Subbass 16' (Merklin), Echobass 16' (Merklin en partie), Flötbass 8' (Merklin), Gedeckt 8' (Merklin en partie), Choralbass 4', Flöte 2', Bombard 16' (Kuhn, 1937), Fagott 8' (Kuhn, 1937), Singend Cornett (Cornet chantant) 4' (Kuhn, 1937). On voit donc bien que le 2ème clavier a été introduit lors de la restauration de 1913, notamment, par le facteur Zimmermann . Mais le reste de la partie instrumentale de ce magnifique orgue est en très grande partie du facteur Merklin (1864). On a là un orgue digne d'être protégé. Un grand merci à M. Eduard Müller !

•  Voir notre " galerie de photos " personnelles prises fin 2006.
 

Haut de page

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage